FemaleFranceMember since 4 May 13Last online 7 years ago

  • TheDealerLife

    mumbled " Introduction ; A meeting."

    22:27



    Les traits du visage durci, la mâchoire serré, les poings refermés sur eux même contre le guidon de ma moto, j'attends dans un coin dont la visibilité est réduite à seulement quelques mouvements qu'une personne décide de se montrer. La nuit me recouvre totalement, mon jean de couleur noir uni se mélange à la carrosserie de mon engin et le seul lampadaire présent de l'autre côté de la rue ne cesse d'émettre des clignotements qui en deviennent agaçant. Je retrousse la manche droite de ma veste, regardant l'heure.



    Plus que 2 minutes



    Le moteur coupé, le casque posé sur le sol, je descends, faisant glisser mes clés dans la poche arrière de mon pantalon, resserrant les bandoulières de mon sac sur mes deux épaules. Ce soir, la marchandise est la même mais l'acheteur sera différent. Différent comme tout les autres, mais différent dans le sens qu'il n'a rien dis, qu'il n'a donné aucune info sur qui il est. C'est sans doute une des premières fois en trois années de pratique que je ne sais pas à qui je vais avoir à faire. Soit ce gars n'en connait strictement rien, venant en tant que petit nouveau dans ce domaine ou soit, justement, il sait où il met les pieds, peut-être bien qu'il en sait un peu trop d'ailleurs. Mais, nous sommes quitte, lui comme moi, nous n'en savons rien l'un sur l'autre.



    24 secondes



    Un pas devant l'autre, une respiration posé, les muscles relâchaient, je me dirige vers le banc où le deal doit avoir lieu. Une lueur au loin se fait voir, une voiture, une assez grosse voiture, certainement un quatre-quatre se garant à quelques mètres du banc. Le conducteur ne peut pas me voir de là où je me trouve, je connais parfaitement ce recoin, comme d'ailleurs tout les recoins de cette toute petite ville, et j'en sais un paquet sur ceux qui faut fréquenter ou non pour ce genre d'affaire.





    6 secondes



    La personne au volant vient à peine de couper le moteur, descendant de son véhicule d'un pied ferme, voulant certainement caché ses inquiétudes. La lumière de ses phares m'empêche de pouvoir mettre un visage sur mon acheteur, avançant à mon tour, le regard sans expression.



    22:30



    L'heure est arrivée, les secondes totalement écoulés. Je regarde autour de moi, vérifiant que tout est assez calme pour ne pas avoir à ce poser de question et redirige mon regard vers ce gars devenu totalement mystérieux. Les phares de sa voiture m'éblouissent encore et je n'arrive toujours pas à le voir, cela en devient réellement énervant mais je m'efforce à garder mon calme lorsqu'enfin, les lumières s'éteignent après quelques secondes d'attente.

    - Désolé, cette voiture n'en fait qu'à sa tête. Lâche une voie douce et enfantine. Il faudrait que j'aille chez le garagiste.

    Je fronce les soucils, ouvrant les yeux aussi grand que cela m'en est devenu possible. Ce n'est ni un gars au cheveux ébouriffé complètement perché, ni même un mec baraqué sachant bien ce qu'il vient faire ici. Ce n'est rien de ces deux seuls et unique option à mon plus grand étonnement, bien au contraire. Je me trouve simplement en face d'une personne dont je n'ai encore jamais eu à faire jusqu'à maintenant ; Une fille. Une jeune fille brune d'un visage d'ange, assez petite, au regard innocent.
  • TheDealerLife

    mumbled "Prologue"

    Le rendez-vous était fixé à 22h30, la nuit était tombée depuis déjà quelques heures et le compte à rebours s'accélérait. Chaque pas que je posais contre le béton était une seconde de moins évaporée, chacune de mes respirations relâchées étaient transformées en un coup de vent glacial et la fraîcheur du soir n'était autre que devenu une chaleur inconfortable. Ce soir, je n'avais eu aucun détail sur le gars que j'allais devoir fournir et l'anxiété se faisait de plus en plus présente, comme si ce sentiment s'était imprégné en moi. Mais, je ne devais pas le montrer, c'était une des trois règles à respecter dans ce domaine. Je me contentais alors d'avancer, un sac noir sur les deux épaules, le souffle court, un seul but précis en tête ; l'argent.
Loading ...