Game.

Jade est une élève modèle. Elle a sauté deux classes, n'a jamais eu de petit ami. Elle a toujours été seule. Seule jusqu'à lui.
Louis est un "populaire". Il a redoublé, il enchaine les conquêtes, les coups d'un soir. Il a toujours été entourer. Entouré jusqu'à elle.
Ils vont découvrir l'amour ensemble. Un jeu, un joueur, un jouet. Qui rigolera? Qui pleurera? Qui gagnera?

24Likes
3Comments
1646Views
AA

5. Surprise.

-Jade, réveille toi. Il y a quelqu'un en bas pour toi.

Les lèvres humides de ma mère se déposent sur mon frond. Je m'étire et me mets en position assise. Je me leve et attache mes cheveux en un chignon. J'enfile un jogging et descend. La voix de ma mère et une autre voix résonnent dans la maison. Je m'approche de la cuisine. Je me frotte les yeux et remarque que Louis se trouve avec ma mère. Il se retourne et s'approche de moi. Il m'embrasse le front.

-Tu vas bien princesse ?

-Oui et toi ?

-Nickel.

-Viens on va dans ma chambre.

On part dans ma chambre. Je ferme la porte quand il fut rentrer. Pendant ce temps, il s'assit sur mon lit, encore défait. Je le rejoins. Il attrape mes mains. Je resiste pour ne pas les retirer. Tout ça me mets mal à l'aise.

-Je ne m'attendais pas à te voir si tôt.

-Il est déjà 11 heures. Donc je suis venu te chercher en pensant qu'on pourrait passer la journée ensemble, si tu es d'accord.

-Oui bien sûr. Mais je vais d'abord aller me préparer.

-Pas de soucis.

Je me lève et prends le nécessaire pour aller me doucher. Je prends rapidement ma douche. JE m'habille et sors de la salle de bain, après avoir ouvert la fenêtre pour aérer. Je décide de me faire une tresse épi de blé. Je m'assis sur le lit à côté de Louis pendant qu'il me regarde faire. Il est vraiment concentré. A cette pensée, je souris.

-Pourquoi tu souris ?

-Tu es obnubilé par ce que je fais.

-Je sais, je tente de comprendre comment tu fais ça, sans pouvoir regarder.

Je me lance dans des explications sans fin. Je lui montre comment faire passer chaque mèche de cheveux et réussir à la bloquer. Il prend en note tout ce que je dis. À la fin, je mets un élastique gris. Je la laisse descendre à droite de mon cou.

-Je suis prête. On y va ?

Il attrape ma main. Je saisis rapidement mon sac. On descend et Louis sort. Je m'approche de la cuisine.

-Maman, on sort.

-Oui, je sais. Il me l'a dit.

Je vois un sourire apparaître sur son visage. Je lui souris et lui envoie un bisous. Je prends mes clefs qui sont accrochées et rejoins Louis qui patiente devant la bâtisse. On commence à marcher. Il passe son bras sur mes épaules. J'hésite quelques secondes puis de décide à passer mon bras dans son dos et à déposer ma main sur sa hanche. On arrive devant le parc de la veille. Je regarde Louis et c'est alors que je remarque qu'il tient un sac en plastique.

-Qu'es que tu as dans le sac ?

-Tout le nécessaire pour passer une bonne journée.

-Et quoi donc ?

-Tu veras.

Il m'amène jusqu'au même carré d'herbe qu'hier. Il ouvre le sac et sort un nappe. Il la pose au sol et se met au bord, à genoux. Il sort plusieurs choses et principalement de la nourriture. Je m'asseois tout en le regardant faire.

-Tu as faim ou soif ?

-Oui.

-Tu veux quelque chose ?

-Tu as quoi?

-J'ai des fruits, des sandwichs et des jus de fruits.

-Un sandwich s'il te plaît.

Il ouvre un sachet d'aluminium et sort un sandwich triangulaire. Il me le tend accompagné d'un serviette en papier. Il se sort la même chose. Il s'approche de moi et se pose à mes côtés. On voit des familles passés, accompagnés de leurs enfants ou d'une poussette. Des couples de personnes âgées se baladent aussi. D'ailleurs l'un d'entre eux vient de s'asseoir sur le banc, en face de nous. Ils sortent du pain d'un sachet, l'émiette et le lance aux sols. Des pigeons arrivent très rapidement et se régale de ce merveilleux festin. Je remarque que mon sandwich est finis. Louis mange toujours le sien. Son regard observe tout ce qu'il se passe dans le parc.

Louis écarte les objets jonchant la nappe. Il s'approche un peu plus de moi et s'allonge. Il me fait signe de s'allonger à côté de lui. C'est ce que je fais. Il me fait bouger en posant ma tête sur son torse. Intinctivement, ma main vient se poser sur son bas ventre. À partir de ce moment, je plonge dans mes pensées.

-Jade, tu m'écoutes ?

-Ah non.. Désolé, j'étais dans mes pensées..

Il se mit à rire. Je me redresse et le frappe.

-Te fout pas de moi.

Je me mets dos à lui, croise les bras et boude. Il se redresse à son tour et passe ses bras autour de mon torse. Il me fait un câlin avant de me faire tomber à la renverse. Je me retrouve allonger, son visage au dessus du mien. Je suis soudainement prise par une envie de l'embrasser. Je ne fais pas attention à ça. Louis a ce sourire en coin. Je me prépare au pire. Il commence à me chatouiller. Je gigote dans tous les sens et ris à en pleurer.

On se remet dans la même position. Je m'installe correctement. Louis à sa main dans mon dos et il fait des vas et vient. Je me laisse emporter et tombe de sommeil, emportée par les caresses de Louis et le chant des oiseaux.

Des voix parlent fort près de moi. Je ne comprends rien de ce qui est dit. En ayant l'oreille collé contre le torse de Louis, je perçois de drôles de sons. J'ouvre petit à petit les yeux. Une bande de mec s'éloigne de nous. Je tourne la tête et regarde Louis.

-C'était qui ?

-Des amis.

-Qu'es qu'il voulait ?

-Rien.

Il me pousse légèrement et s'assis. Il fouille dans le sac et prend des aliments.

-Tu veux quelques choses ?

-À boire s'il te plaît.

Il sort une bouteille et un verre. Il remplit le verre et me le tent. Je le bois d'une traite. Louis a l'air préoccupé, mais je sens qu'il n'a pas envie d'en parler. J'abandonne l'idée d'obtenir des informations sur la conversation qu'il a eu il y a peu de temps.

Après avoir passé une magnifique journée avec Louis, hors mis un passage, il me raccompagne puisque la nuit est tombée. On rigole encore de tout ce qu'on a vécu aujourd'hui. Arrivés devant chez moi, on échange nos numéros. Je fais la bise à Louis et commence à marcher dans l'allée qui mène au perron.

-Jade !

Je me retourne et Louis s'approche de moi.

-Oui ?

-On peux faire un dernier jeu ?

-Mais Louis, il est tard, les gens doivent dormir !

-Ca serait discret, s'il te plaît.

-Bon d'accord.

-Merci. Alors mets toi là, et ferme les yeux.

-Louis...

-Jade s'il te plaît..

Je me redresse et me mets à l'emplacement qu'il m'a indiqué. Je ferme les yeux et attends quelques secondes. Puis, je sens quelque chose se poser délicatement sur mes lèvres. Je lâche mon sac et passe mes mains autour de son cou. Il pose ses mains sur mes hanches. Je n'ai jamais ressenti autant de choses en si peu de temps. J'ai comme l'impression d'être au paradis.

Join MovellasFind out what all the buzz is about. Join now to start sharing your creativity and passion
Loading ...