Prince

ATTENTION CECI EST UNE LARRY FANFICTION !!! C'EST UNE HISTOIRE COMPORTANT UNE RELATION ENTRE DEUX HOMMES ET COMPORTANT MÊME DES SCÈNES À CARACTÈRE SEXUELS. SI VOUS ÊTES MAL À L'AISE AVEC CE GENRE D'ÉCRIT OU SI VOUS ÊTES HOMOPHOBES JE VOUS DÉCONSEILLE DE NE PAS LIRE !! JE SUIS RESPONSABLE DE CE QUE J'ÉCRIS, NON DE CE QUE VOUS LISEZ


2Likes
0Comments
292Views

1. 1-

Chapitre 1:

Au fond de moi, j'avais toujours su que Edith était différente. Elle avait une manière d'être tellement...aristocratique que je me maudissais aujourd'hui de m'être douté de rien. Son port de tête altier, sa façon de parler, de manger aurait dû me mettre la puce à l'oreille.

Mais je n'aurait jamais cru que Edith puisse me cacher quelque chose. Je l'a connaissait depuis tellement longtemps !! Nous nous étions rencontré en cours d'EPS, un jour où j'avais feint de m'être fait mal à la cheville. Edith avait du m'accompagner à l'infirmerie, puis avait finit par sécher les cours avec moi. Depuis ce jour en 5eme, nous ne nous quittions plus. Nous avions tout deux 13 ans. Je pensais la connaître depuis le temps.

Pourtant, maintenant âgé de 21 ans, tout ce que je pensais aller se faire balayer à cause d'une simple lettre.

Tout avait commencé le jour où Edith avait reçu une lettre de ses parents.

Elle ne m'avait jamais parlé de sa famille.Elle m'avait juste dit qu'elle vivait chez sa tante durant les années de collège. Une femme simple qui vivait dans un milieu assez aisé et que le mariage avec ce que j'appèlerais dorénavant un " roturier " avait déplu au reste de sa famille qui l'exila à l'autre bout du monde, en France. Pour une raison qui m'échappe, ils avaient envoyés Edith alors âgée de 8 ans chez elle. Ma meilleur amie avait donc grandie en France et c'est d'ailleurs là que nous vivions actuellement.

Dès que nous avions eu la majorité en France, la tante d'Edith lui avait acheté un immense appartement en plein centre de la capitale. Edy m'avait directement proposé de vivre avec elle puisque je n'avais nul part où aller.

Je payais un petit loyer de 200 € par ans et participait au course. J'étais ce que l'on pourrait appeler pauvre à cette époque. Je gagner mon argent dans une pâtisserie réputé de Paris, Le Varquet. Ce serait mentir de vous dire que Marry la tant à d'Edith n'avait pas fait jouer ces relations pour me faire entrer la bas.

Edith, elle continuait brillamment ses études de droit . Elle allait même être Major de sa promo cette année.

Pourtant, ses parents lui envoyèrent une lettre. Assez étrange d'ailleurs.

Edith Agathe Rondibescau,

Nous, tes chers parents, M. Étienne Et Mme Rosemarry baron de Rondibescau sommes heureux de t'informer que le 26 août prochain, à l'occasion de ton anniversaire, tu te fianceras avec Harold Edward Styles, héritier des comte Styles.

Nous te prions donc de revenir sur tes terres d'origines pour pouvoir te préparer à tes fiançailles.

Nos salutations distinguées,

Étienne et Rosemarry,

Barons de Rondibescau

Join MovellasFind out what all the buzz is about. Join now to start sharing your creativity and passion
Loading ...