Chacun pour soi

Red une jeune prodigue dans l'espionnage et même dans le combat vas aller aider sa meilleur amie sur le terrain. Elle vas remarquer que un garçons qui est d'un pays adverse est proche de sa meilleur amie. Que vas-t-elle faire ?

3Likes
0Comments
3020Views
AA

22. Animaux de laboratoire

Mes supérieurs étaient tous étaient immobile et me regardais paniquer.

-Essayer de partir quand j'ai pas fini et sa va mal aller

Je passa mon regardai autour de la pièce.

-Je vous dirais de ne plus faire d'expérience sur des personnes. C'était sûre à 90% que j'allais me rebeller

-Peut-être, mais on détiens quelque chose que tu aime

Je regarda mon père

-Quoi?

-Ta mère

Je me mis à avoir un fou rire

-Tu pense vraiment que je l'aime ? Elle m'a abandonner comme toi. J'ai rien à vous donner et vous avez rien à me donner. Tu sais quoi je me sentirais même pas triste si tu me disais que elle est morte

-Et pour Céleste

Je me mis à rire

-Vous seraient jamais capable de la capturer

-Qui te dit ça ?

-Si elle veux partir elle vas partir

Le visage de mon père est devenu rouge de rage

-Tu ne peux pas partir de ta base ! C'est ta maison !

-Ce n'est pas ma maison, sa la jamais été. J'ai travailler pour vous pour avoir ma liberté et parce que je connaissais rien d'autre.

Mon père sorti un pistolet et le pointa sur Jasmin. Je le regardai faire

-Tu reviens ou je le tue

-Tue le, selon toi qui lui a fait tout ses bleus ?

Je me mis à rire

-Rien ne me touche assez pour revenir

-Et l'amour ? Tu ne l'aime pas ?

-Si, mais je l'une des première chose que j'ai appris c'est de ne pas s'attacher à des gens ou à des objets. C'est même toi qui me l'a appris.

Mon père me lançait plein de regard de haine. Je lui répondit par un sourire.

-Si tu aurais été un plus la avec ta femme peut être que sa aurais pus être un moyen de pressions sur moi

Les autres ne savaient plus où se mettre. Ils regardaient le plancher. Je me mis à rire

-Bon vue que j'ai plus rien à dire vous pouvez partir.

-Pourquoi je partirais quand ma fille ne veux plus de moi ?

-J'ai jamais voulu de toi, crachai-je

Mon père se mis à avancer vers moi.

-N'approche pas !

Il continua d'avancer. Je sentis la chaleur de mon ventre devenir encore plus fort. Je senti un déclic se faire dans mon œil. Sans même me

regarder, je savais que mon œil était rendu noir.

-J'ai dit de ne pas approcher !

Il se stoppa en voyant mon œil, mais il recommença à avancer.

-Je vais te tuer si tu avance encore !

Je voulais pas qu'il me touche. On sais jamais se qu'il pourrais assez de faire.

C'est à se moment là que je remarqua qu'il avait une seringue avec lui. Il la cachait dans sa manche. Je souris. En quelque seconde seulement, j'ai réussis à me glisser derrière lui et je lui plantai un couteau dans le dos

-Tu sais je suis pas un animaux de laboratoire

Je lui enleva le couteaux et il tomba au sol. Je me tourna vers les autres.

-Vous voulez assez quelque chose aussi ?

Ils secouèrent tout la tête. Je regardai mes amis

-On y vas

Ils prirent leur chose, Tao aide Jasmin et on parti de la maison en laissant mes anciens supérieure dans la maison.

En parant, je regardai la maison. Les scientifiques sortaient et deux d'entre eux aider mon père à sortir. La voiture parti en direction de l'hôpital. Je souris. Il avait bien eu se qu'il méritait.

Join MovellasFind out what all the buzz is about. Join now to start sharing your creativity and passion
Loading ...