Un cadeau empoisonné

Tout le monde connaît l'histoire de Harry Potter. Mais si la tante Pétunia, représentée comme la méchante parenté du sorcier était en fait quelqu'un d'autre? Si elle ressentait des sentiments, elle aussi?

0Likes
0Comments
42Views

1. Pétunia 1

Je tiens à prévenir les lecteurs que certains personnages, ainsi que le monde, appartiennent à Joanne Rowling, entre nous le meilleur auteur de tous les temps...

Je ne comprend pas pourquoi on en est arrivées à ce point. Ce non-retour, cette faille infranchissable. Je comprend que ce soit ma faute. Je n'ai pas accepté d'être l'enfant banal de la famille. Quand ma sœur à commencé a traîner avec ce délinquant qui lui disait qu'elle était speciale, qu'elle avait des pouvoirs, qu'elle allait aller dans une école pleine de gens comme comme elle, je me suis demandé: pourquoi elle? Pourquoi pas moi? E suis l'ainée, c'est moi qui doit être spéciale, pas elle. J'étais mortellement jalouse. Alors j'ai écrit au professeur Dumbledore, le prétendu directeur de son école. En tout cas, c'est ce qu'il y avait marqué sur LA lettre. Celle qui a changé la vie de Lily. Et celle de toute la famille par la même occasion. Toujours est il quelle lettre est arrivée dans son école. Le "directeur" m'a même répondu. J'avais attendu ça pendant une semaine!!! Mais la lettre disait juste qu'il était désolé mais il ne pouvait pas m'accepter dans son car je n'avais pas de pouvoirs magiques. Je je dirais pas que je ne m'y attendais pas, mais le voir noir sur blanc m'a fait un choc.

A partis de ce moment, la colère m'a fait perdre les pédales. J'ai traité ma petite sœur, celle que je protégeais contre cru qui la traitaient de bizarre, celle que j'adorais, celle avec qui je rêvais du prince charmant, celle avec qui je me battais pour lécher le saladier de chocolat quand nous cuisinions le dimanche après-midi, bref ma sœur, je l'ai traité de monstre!!! Je ne sais pas ce qui m'a pris mais a chaque fois que je le voyais, j'étais méchante avec elle tandis que des qu'elle était partie je m'enfermais dans ma chambre et je me détestais de la traiter comme ça. C'était juste plus fort que moi.

Et les années ont passé. J'ai rencontré Vernon. Je ne vais pas dire que je l'aimais mais il était tellement banale que ça me rassurait. J'avais besoin de normalité dans ma vie. En plus il ne connaissait pas ma sœur. Mes parents avaient insisté pour que je lui dise mais je lui avait présenté comme un monstre, pas pour la sœur que j'adorais et dont j'étais mortellement jalouse. On s'est mariés. Ma sœur n'était pas présente. J'étais soulagée et très triste. Combien de fois nous n'avions pas parlé de nos mariages respectifs étant enfants? Mais le temps de notre enfance était révolu et notre candeur disparue.

Join MovellasFind out what all the buzz is about. Join now to start sharing your creativity and passion
Loading ...