Un jour de l'an spécial


0Likes
0Comments
177Views

1. 1.

1.

Cette histoire se passe en pleine nuit à la sortie d'une soirée bien arrosée le jour de l'an 2009. Michael et Virginie décident ensemble de se retirer de cette soirée à environ 3 heures du matin. Les autres invités, eux, sont sûrement partis pour une nuit blanche mais notre couple est bien raisonnable et sort du restaurant qu'avait loué leur cher ami, Brad.

Avant d'entrer en voiture, chacun secoue les masses de confettis collés à leurs vêtements.

- Qui prend le volant, toi ou moi ? demande Virginie.

- Sans te commander ma chérie, c'est toi, je pense que j'ai trop bu et si tu veux rentrer vivant à la maison, tu vois ce que je veux dire ?

- Ok, si tu veux.

Virginie prend la place du conducteur et ouvre le loquet à Michael, lequel parvient difficilement à se poser sur le siège passager.

Les deux portes verrouillées, Virginie met le contact, appuie plusieurs fois longuement sur l'accélérateur pour faire chauffer le moteur et les voilà partis pour une bonne heure si ce n'est moins, la route étant peu fréquentée à cette heure là. A peine Virginie sortit de sa place de parking qu'une autre voiture passa devant elle à toute vitesse manquant de lui rentrer dedans. Virginie était toute heureuse d'avoir appuyé sur la pédale de frein au bon moment, les conséquences de cet accident aurait pu être dramatiques.

- Regardez-moi cet abruti, on se demande ce que les gens ont à faire de si important à cette heure-ci.

Virginie attendait une petite réaction de son mari, mais celle-ci n’allait pas venir de sitôt puisque Michael avait été fait prisonnier du sommeil, lequel avait sa tête penchée en arrière et dormait la bouche ouverte en émettant même un mini ronflement que l'on pouvait entendre une fois que le silence s'était invité.

- Ça va être gai, à qui je vais parler moi maintenant ? se lamenta Virginie.

Elle quitta finalement le parking et s'engagea sur la route, phares allumés, yeux bien ouverts et la concentration, chose fatale pour la bonne conduite.

En consultant son tableau de bord, Virginie s’aperçut qu’elle roulait à 50 à l’heure. La route était déserte, dans un sens comme dans l’autre et à une centaine de mètres, une voiture fit son apparition, changeant de voie toutes les cinq secondes.

- Ça ne m’étonnerait pas que cette voiture soit celle qui m’a doublé dans le parking ! Je devrai ralentir et la laisser s’éloigner.

Virginie appuya sur la pédale de frein et ralentit légèrement.

La voiture de devant, elle, continuait sa route et s’éloigna.

Michael émit un petit gémissement tout en dormant et bougea quelque peu sa tête pour que celle-ci soit la mieux positionnée possible, sinon, à son réveil, il aurait la désagréable surprise de constater qu’un torticolis se soit invité.

- Vivement que l’on rentre à la maison, je n’aime pas du tout ce moment.

Virginie reprit tout doucement son allure initiale et soudainement, elle aperçut loin de là une grande explosion. Bien sûr, elle se dépêcha d’aller se rendre sur les lieux et voir si quelqu’un avait besoin d’aide mais à son arrivée, se tenant loin des flammes, elle ne fut pas étonnée de constater que l’auteur de cette explosion n’était autre que la voiture lui ayant causé autant de problèmes. Les flammes montaient en puissance et malheureusement si quelqu’un était prisonnier à l’intérieur de cette voiture, elle ne pouvait pas faire grand-chose mise à part de saisir son portable et avertir les services de police qui se rendraient sur les lieux et feraient le nécessaire pour le nettoyage de cet affreux accident.

- Allô ? Allô ?

- Police j’écoute, dit une voix de l’autre côté du téléphone.

- Bonsoir, je m’appelle Virginie Dubois, je suis sur une route déserte et un accident vient de se produire, annonça-t-elle.

Virginie était paniquée, elle était à la limite des larmes. Pourtant, elle n’était en rien responsable, mais elle faisait comme si.

La communication était très difficile à comprendre, des grésillements empêchaient une bonne entente de la personne ayant répondu au poste mais Virginie réussit tout de même à saisir la question qui était de savoir si elle allait bien.

- Moi oui, mais ce n’est pas moi qui aie eu l’accident mais une autre voiture roulant sur la même route que moi.

A ce moment là, la communication fut interrompue et Virginie tenta une nouvelle fois de recomposer le numéro mais la tonalité était occupée.

- Ils vont peut-être localiser mon portable et venir ici ensuite. Qu’est ce que je peux faire ?

Virginie se jeta sur son siège et à sa grande surprise, Michael n’était plus là.

Tel fut l'étonnement de Virginie lorsqu'elle s'aperçut que son mari n'était pas présent sur le siège passager. Où pouvait-il bien être ? Elle ne s'était absentée qu'une minute pour appeler des secours. Elle regarda à l'arrière mais également personne, Michael s'était volatilisé. Ou bien était-elle devenue folle ?

Elle sortit précipitamment de la voiture et cria :

- Michael, Michael, où es-tu ?

Le feu à ses côtés s'intensifiait et il faisait une chaleur insupportable, il fallait s'éloigner pour retrouver une température qui lui serait agréable.

Elle appela une dernière fois Michael, pensant que celui-ci allait enfin l'entendre et se montrer.

Elle entendit quelques faibles bruits dans les buissons derrière la voiture, lesquels lui faisaient extrêmement peurs et partit à leur rencontre, peut-être provenaient-ils de Michael, ce qui la rassurerait et ils pourraient enfin quitter cet endroit. Virginie se maudissait de s'être arrêtée, pourquoi avait-elle pris la peine de s'inquiéter pour les personnes à bord de cette voiture ? se disait-elle. D'un côté, elle ne pouvait pas laisser des gens en danger mais de l'autre, cette voiture était complètement dangereuse et c'était elle qui avait failli leur rentrer dedans dans le parking et qui roulait imprudemment sur la route. Soudain, quelqu'un s'approcha d'elle et lui posa une main sur l'épaule. Virginie fut prise de sursauts et elle fit face à l'inconnu.

- Qu'est ce qu'il y a Virginie, répondit Michael qui avait l'air tout à fait décontracté.

- Tu me demandes ce que j'ai, tu aurais pu me prévenir que tu quittais la voiture ?

- Avec tout ce que j'ai bu à la soirée, j'ai eu une envie pressente, il n'y a rien de mal à ça, dit-il en s'étirant les bras.

- Allez on y va, on n'aurait... enfin... je n'aurai jamais dû m'arrêter.

- Qu'est ce qu'il s'est passé ici, j'étais tellement pressé que je n'avais pas même remarqué le décor ?

- Je t'expliquerai en route, allez monte !

Une fois les portes claquées, Virginie remit le contact et ils partirent, espérant enfin gagner leur domicile et en n'ayant plus aucun problème sur la route.

Virginie paraissait tendue au volant, des larmes avaient presque envie de monter sur scène mais elle se retint et expliqua du début à la fin les faits à Michael depuis le parking jusqu'à son sursaut sur la route.

- Je peux comprendre ton angoisse ma chérie, ne t'inquiète pas, veux-tu que je te remplace, je me sens d'attaque pour terminer le chemin !

- Ça va, ça va, j'ai commencé, je veux finir !

- Comme tu voudras, mais si tu changes d'avis, fais moi signe, d'accord ?

- D'accord !

Ils repartirent tranquillement et tous deux avaient le regard tendu par la fatigue et ne prononcèrent aucun mot, de peur de faire faire du sport à leurs lèvres qui n'en avaient guère besoin.

Les paupières de Virginie devinrent de plus en plus lourdes et soudain, au loin, elle aperçut une ombre blanche. Non elle ne se trompait pas et ceci n'était en aucun cas une illusion. Une ombre blanche se dirigeait tout droit vers la voiture.

- Michael, je rêve ou bien je suis éveillée, est-ce que tu la vois comme moi ?

- Mais de quoi tu parles, tu es sûre que tu ne veux pas que je prenne le volant, je commence à en avoir assez de toute cette mascarade.

- Mais là, là, devant nous, tu ne vois pas une ombre blanche ?

- Si, tu as raison, qu'est ce que c'est ?

Une petite ombre blanche continuait à avancer vers eux et la voiture, et elle ne semblait pas vouloir s'arrêter. Mais quelle était donc cette forme ? Etait-elle menaçante ? Comment vont réagir Virginie et Michael lorsque celle-ci arrivera devant la voiture ?

Join MovellasFind out what all the buzz is about. Join now to start sharing your creativity and passion
Loading ...