Le Monde des Mangas Tome 3: La Grande Bataille

La mise à mort de Ace est imminente et la grande bataille s'apprête à commencer. L'équipe de Barbe Blanche ainsi que d'autres pirates vont tenter d'arrêter cette décapitation. Luffy et Sabrina devront de nouveau collaborer ensemble pour ainsi sauver la personne qu'ils aiment le plus: Ace. Vont-ils parvenir à le sauver? Sabrina arrivera-t-elle à changer le cours de l'histoire de One Piece? Parviendra-t-elle à réussir son destin de princesse?

1Likes
0Comments
184Views
AA

1. Impel Down, alias la bête cauchemardesque

Cela fait maintenant une heure passé que nous naviguons dans cet immense océan. Durant ce trajet, Boa m'accorde par moment quelques minutes de liberté. Néanmoins, elle me laisse le collier qui commence à arracher peu à peu ma douce peau. Durant ces instants, j'en profite alors pour regarder cette étendue d'eau qui, dans n'importe quel moment peu nous engloutir dans une mort lente et douloureuse. Vaguant dans mes pensées, je ne fais pas attention à certaines remarques déplacées venant des gars de la marine. Je reste là, les bras croisés et pris pour qu'on puisse sauver Ace attend. Si je suis ici, c'est pour le sauver, je vais m'apprêter à changer son destin, son avenir. Pour une quelconque raison, il sera en vie grâce à moi. Peu importe si je dois en payer le prix, tant que son sourire et son esprit restent dans ce monde des Mangas alors je serais heureuse, éternellement. Un sacrifice parlez-vous ? J'en ai bien peur, mais lorsqu'on est amoureux, plus rien ne peut nous dépasser, nous arrêter. De temps à autre, je sens la présence de Momonga qui me surveille tous mes faits et gestes. Je ne fais pas attention à ses remarques déplacées et me contente d'écouter Boa Hancock.

Au bout d'un moment, alors que je vaguais dans mes pensées les plus intimes, la porte de l'impératrice s'ouvrit et se plaqua brusquement contre le mur. En me retournant, je remarque Momonga qui sort de la chambre en colère tandis que Boa s'énerve contre lui.

Boa : Il est hors de question ! Je refuse de m'impliquer à ce genre de chose !

L'homme, dès qu'il me voit, s'approche vers moi et sort quelque chose dans sa poche. Outre de la laisse dont j'ai l'habitude d'avoir, je vois à ma plus grande surprise une grosse et longue chaîne en acier. Lorsque je le remarque, le marin sourit d'une manière assez repoussante et se précipite sur moi. Par réflexe, je tente de reculer. Mais, je ne peux pas, je suis déjà contre la rembarre, je ne peux plus faire marche arrière. Je regarde autour de moi pour essayer de le fuir, mais je vois les autres marins qui braquent leurs armes contre moi. Ils me barrent le chemin, je suis piégée, je ne peux rien faire. Je jette brièvement un regard vers la brune pour essayer de comprendre, mais je ne vois que de l'incompréhension et de la colère. Que se passe-t-il ? Qu'est-ce que j'ai fait ?

Momonga : Il s'agit de l'ordre de l'amiral Sengoku. Étant donné qu'elle est votre prisonnière, elle est désormais sous notre contrôle. Grâce à notre collaboration, nous prenons en charge cette jeune fille. Elle nous appartient dès à présent. Vous n'avez plus à vous charger d'elle.

Boa : Je suis désolée, mais je refuse que vous chargiez d'elle, c'est MA prisonnière, vous n'avez pas à la prendre.

Face à lui, je fronce les sourcils. Jamais je n'aurais cru que je me ferais avoir par un être aussi perfide et misérable que lui. Vivement, la guerre à Impel Down, je pourrais enfin leur mettre la patté et leur montrer mes dents. Je me laisse alors faire, mais reste déterminée sur mes intentions. Je ne vais pas me laisser faire, je ne vais pas abandonner.

Lorsque la clique de la pince de la chaîne est reliée à mon collier, je sens dès cet instant un énorme poids qui me plaque subitement contre le sol. Je tombe alors, les jambes et la tête par terre. Aïe... Cette chaîne est tellement lourde... Je n'arrive pas à me relever... Comment se fait-il que cette chose soit encore plus lourde que mon poids même ? En relevant ma tête, j'entends des ricanements des hommes ainsi qu'une dispute entre les deux personnes. De la pierre marine... Voilà pourquoi j'ai autant de mal à me relever. Par la suite, je sens la fatigue qui prend peu à peu le dessus. Mes yeux sont de plus en plus lourds et les rayons de la lumière deviennent de plus en plus insupportables. Quand je ferme les paupières, je n'entends plus rien et me retrouve dans un sommeil profond.

*

En ouvrant mes yeux, je découvre que je suis dans le noir complet. Je flotte dans un endroit calme et sinistre et je ne vois rien d'autre. Un moment, Lorsque je regarde autour de moi, je sens brutalement une présence qui m'observe. Des yeux, oui, des yeux bleu ciel géant qui me regarde avec un sourire amusé. Qui est-ce ? Et que veut ce monstre ? Mes yeux sont de plus en plus lourds et les rayons de la lumière deviennent de plus en plus insupportables.

Sabrina : Qui es-tu ?!

La chose s'arrête de rire. Un moment de silence se fait entendre avant qu'elle ne me réponde :

???: Quelle idiote tu es ! Jamais tu n'y arriveras ! Jamais tu ne pourras le sauver ! Ton destin est lié, tout comme le sien. Tu ne pourras rien faire pour changer les choses. Tu mourras ! Tout comme lui !

Soudain, à peine vient-elle de terminer sa phrase que j'aperçois devant moi des séries de flashs. Et, toutes avaient un lien en commun : la mort. Elle est là, elle est présente dans toutes ses images qui défilent devant mes yeux. Il y a d'abord moi qui meurs à cause de Perle Noir qui a réussi à me vaincre, ensuite Luffy qui meurt à cause d'Akainu, Ace qui meurt comme nous le sait déjà, les Sailors, qui, malgré qu'elles aient combattu à mes côtés, sont mortes à cause de la marine... Et enfin... Tout le reste du monde... Tous en exception tombent, agonise et meurt dans des douleurs abominables. Le soleil disparaît, c'est le noir. L'obscurité a vaincu la lumière... C'est la fin du monde... La fin d'One Piece... Voilà ce que j'ai vu dans ces flashs. Des choses horribles et terrifiantes. Serait-ce don ça l'avenir ?

*

Lorsque je me réveille, je réalise aussitôt que je suis dans une sorte de cage. Mes mains et mes bras sont enchaînés et j'ai encore mon collier qui est relié à cette chaîne immense, il m'est donc impossible de m'échapper. Je soupire et regarde autour de moi. Je dois être surement dans une sorte de sous-sol du navire. Bien évidemment, étant donné que je suis la petite amie d'Ace, mais aussi une pirate considérée comme « dangereuse », des hommes de la marine sont là pour ma surveillance. Je soupire et tente de m'asseoir. Une fois que c'est fait, je pense à cet étrange rêve. Je n'arrive plus à savoir qui était cette personne qui m'observait, mais une chose est sur, je la connaissais, elle me disait quelque chose, j'en suis persuadée ! Et si tout ce que j'ai vu est vrai ? Et si, à cause de ma mort, une série de catastrophes se produirait ? Sous ces questions, je repense à ce que m'avaient dit les Sailors ainsi que Katia. Si jamais je mourrais, la fin du monde se produirait. Le soleil disparaîtrait et l'obscurité gagnerait. En d'autre terme, je ne dois surtout pas mourir, car je suis une princesse du Soleil. C'est assez surprenant rien que d'y penser. Mais d'un autre côté, je me demande si les gars de la marine sont au courant. S'ils connaissent cette légende et surtout s'ils savent ma véritable identité ?

Les heures passent et mon angoisse prend de plus en plus de l'ampleur. Je n'aime pas ça... Un moment, Momonga rentre dans la pièce et demande aux deux marins d'ouvrir ma cage. Une fois que c'est fait, ils tentent à me relever. Mais, avec le poids de toutes ces chaînes, ils en sont incapables. Si moi, une princesse soit disante puissante avec des pouvoirs n'arrive pas à rester debout, comment de simples humains tels qu'eux pourrait-ils y arriver hein ? L'homme, désespéré de voir qu'il a à faire à un équipage incompétent, décide de se charger lui-même de la tache. Il prit la grosse chaîne qui est relie un poids à mon collier et me tire comme un misérable chien. Je sens dès lors tout mon corps qui le suit, sous le coup du poids. Et, avec quelques difficultés, je tente de marcher droit, mais, avec tout ce poids, je suis obligée d'avancer, la tête baissée, voir même, m'agenouiller lorsqu'il s'arrête pour moins sentir cette douleur atroce. En marchant derrière lui, je remarque que les marins sourient à la fois amusé et à la fois excité de voir une jeune femme attachée et faible. Une soumise, voilà comment ils me voient. Mais heureusement qu'Ace n'est pas là. Je pense qu'il serait plus qu'énerver. Il ne ferait qu'une bouchée de tous ces êtres stupides et pervers.

Quand le chef s'arrête, six hommes se mettent derrière moi. Armés, attendent l'ouverture des portes. Nous sommes donc arrivés. Mais heureusement qu'Ace n'est pas là. Lorsqu'elle s'ouvre, une lumière illumine cette ambiance glauque. Voici l'entre de la bête. Accompagnés de d'autres navires marins, nous rentrons. Le temps est encore orageux est terrible qu'à l'extérieur de cet endroit. Et, une fois que nous sommes devant cette immense prison en pierre, tous les marins se saluent. Le brouillard se dissipe ce qui laisse place à cette monstruosité qui est face à nous.

Puis, alors qu'un long silence trouble cette atmosphère, un marin s'adresse au capitaine Momonga :

Marin 1 : Le vent contraire nous a un peu ralentis, mais nous avons finalement atteint Impel Down !

Momonga : *hoche la tête et regarde l'heure* Ça craint... Il ne faut pas traîner. Amenez Hancock, tout de suite !

Marin 2 : Tout de suite !

Dans un mouvement pressé, l'homme part prévenir la jeune femme et lui dit devant sa porte :

Marin 2 : Hancock, nous sommes arrivés !

Hancock : J'arrive dans un instant.

Tandis que nous l'attendons, je regarde un moment la prison. Un nouveau frisson parcourt mon corps et je sens une sensation familière qui traverse mon corps. La peur, voilà ce que je ressens en ce moment même. Je ne sais pas finalement ce qui va se passer. Tout mon plan a échoué. Est-ce que je vais pouvoir sauver Ace ? Vais-je m'en sortir vivante ? Et surtout, qu'est-ce que les gars de la marine vont me faire subir ? Que me préparent-ils ?

Lorsqu'elle nous rejoint, le portail s'ouvre et notre bateau avance dans une lenteur les plus pesantes. Un moment, je vois Hancock qui semble extrêmement confuse de moi voir dans cet état. Mais je lui adresse un sourire pour la rassurer. Elle a fait ce qu'elle a pu. Maintenant, je vais pouvoir sauver Ace... Mais... Comment ?

Cette grande muraille qui me sépare à l'instant me laisse cette fois-ci en face de cette bête énorme. Ce n'est pas un bâtiment, mais un monstre. Une grande créature marine qui n'attendait plus que se nourrir de pirate. Son écaille de muraille révèle une chose qui est au-dessus de ce qu'on pourrait d'écrire. Je sais, vous l'avez déjà vu, mais... Ce que j'aperçois est à l'encontre des coups de crayon dont nous connaissons si bien. Plus on s'approche et plus mon cœur s'accélère. Chaque mouvement et chaque palme qui s'avancent devant cette immense prison sont comme un pas vers le début d'une révolte, d'une nouvelle guerre. Calme, j'essaye de reste impassible devant ces grandes murailles. Alors que j'ai pensé qu'on s'approcher de la prison, je découvre avec horreur que derrière des murs se trouvent encore des murs. Encore et encore. On se croirait dans un labyrinthe sans fin. Un monstre, un cauchemar, voilà ce qu'est la prison d'Impel Down. Elle est loin de là être la même que dans le manga. Elle est comment dire, beaucoup plus effrayante et gigantesque.

Lorsque nous nous arrêtons devant une porte en grille, celle-ci se lève et des hommes saluent l'amiral :

Plusieurs Marins : Bienvenue, vice-amiral Momonga !

D'un pas non chaland, Momonga descend du navire pour rejoindre le pont tandis que les marins l'acclament de son arrivé. À les voir ainsi, on peut facilement les comparer à une foule de fans devant leurs idoles. D'un pas lent, je suis l'amiral. Derrière moi, l'impératrice Boa Hancock marche derrière moi alors que des marins la regardent comme des chiens en rut :

Marin 10 : R-R-Regardez-ça !

Marin 11 : C'est l'impératrice Pirate ! Dommage, elle est tellement belle aussi !lle

Marine 12 : Et il y a la Sailor ! Elle est tellement plus jolie attachée comme ça !

Pervers... Pense-je tout en lui foudroyant du regard.

Marin 11 : Sa beauté ne connaît pas de limites ! Une rumeur dirait que la Sailor serait avec Ace ! Dommage, elle est tellement belle aussi !

Marin 10 : Jusqu'où s'élève la puissance de sa beauté ? 100 000 watts ? Un million ?

Boa *les regards discrètement* C'est quoi toute cette agitation ? Vraiment bruyante, cette bande. Je peux les pétrifier ?

Face à la remarque de la jeune femme, un petit sourire se dessina sur mes lèvres tandis que j'essaye de la regarder. Mais sous le poids affreux de ses chaînes, je ne parviens à la regarder que pendant une fraction de seconde. Quant à l'amiral, il s'arrête et se remémore l'incident qu'a commis Boa à un certain nombre de ses marins. D'une voix calme, il lui répond :

Momonga : N'en fait, s'il vous plaît. La Marine n'a pas besoin d'une nouvelle humiliation.

Sabrina : *sourit* Apprenez leurs donc la discipline face à la gente féminine si vous ne souhaitez pas ce genre d'incident alors.

L'homme, d'un geste brusque et furtif, tire sur mes chaînes. La pierre de ses chaînes déchiquette ma peau. Je grimace et ne prononce plus un seul mot depuis cet instant. Au même moment, Boa s'arrête et remarque m'en sort méprisable. Elle ne peut rien faire face à ma destinée, mais sa pitié son cœur lui disent de m'aider. Et dans un même temps, elle tente de dissimuler la présence du chapeau de paille, Luffy.

Momonga : Ta condition pour nous aider était de rencontre l'homme à l'origine de ces évènements, Portgas D. Ace et de nous rendre la Sailor, par toi-même, pas vrai ? Je te l'ai déjà dit, mais cet endroit est normalement interdit aux pirates, même aux Shichibukai. *se retourne vers Boa*Une fois dedans, tu seras entravée avec des menottes en pierre marine. Tu devras subir une fouille corporelle complète à l'entrée. Nous ne pouvons pas prendre le risque de te laisser libérer les détenus ou quoi que ce soit après tout.

Face aux explications de Momonga, Boa baisse sa tête et réfléchi alors à la situation. Comment faire pour dissimuler la présence de Luffy avec les fouilles corporelles ? Lorsqu'elle relève sa tête, d'un regard neutre, elle lui répond :

Boa : Ҫa ne me dérange pas.

Elle fait quelques pas vers nous et attend alors l'ouverture de la grille. Pendant ce temps, des marins zyeutent face à la beauté fatale de la jeune femme :

Marin 36 : Elle est si belle... Euh... Ouvrez les portes !

Marin 37 : Tout ce qu'elle voudra... Accordez-lui tout ce qu'elle voudra !

Moi aussi... J'aimerais bien être aussi belle qu'elle ! Cela doit être bien d'avoir tous les hommes à ses pieds n'empêche !

Soudain, les grilles se relèvent lentement. Lorsqu'elles sont totalement levées, nous entrons dans la tanière de la bête. Les gardiens bavèrent et lui dirent devant Boa tandis qu'elle s'avance d'un pas non-chaland :

Les Marins : FAITES ATTENTION ! HANCOCK-SAMA ! BON SEJOUR !

Boa : Arrêtez de bourdonner, petites mouches !

Les Marins : NE SOYEZ PAS CRUELLE ! SOYEZ PRUDENTE !

Quelles bandes de crétins...

Lorsque ne franchissons les grilles, nous rentrons dans la prison. À peine, nous venons de franchir un pas dedans qu'une odeur pourrissante et une tension effrayante. Malgré le peu de lumière qui éclaire cette vaste pièce, on peut néanmoins ressentir ce sentiment d'horreur. Ce n'est pas dans la gueule d'un monstre qu'on est, mais aux enfers. À l'intérieur, on entendait des pirates qui supplient de les aider. C'est alors que la peur se dessine sur mon visage et qu'un frisson violent parcourt mon échine. Des cris, des supplices, des larmes... C'est l'horreur... C'est encore plus terrible de ce que j'ai pu voir à la télé. Je me doute que je me répète, mais si je le fais, c'est pour une bonne raison. Croyez-moi sur parole, le manga et la réalité d'ici ne sont pas la même chose.

Pendant que nous marchons, Momonga parle pour détendre l'atmosphère :

Momonga : Quelle atmosphère oppressante. C'est à ça que ressemble l'enfer ?

Tout à coup, une personne nous interpelle. Il s'agit d'un homme étrange, torse nu avec des cornes de taureau sur son front et des ailes noires. Ses cheveux sont longs et marron et sont recouverts d'un némès jaune et vers comme pour les Égyptiens. On pourrait le confondre avec un démon venant tout droit des enfers. Auprès de lui, se trouve une jeune femme blonde à lunette, pulpeuse et au physique ravageur. Elle porte une blouse blanche avec des gants bordeaux.

Hannyabai: Je vous souhaite la bienvenue sur mon Impel Down ! Ah ! Désolé ! L'appeler « mon » Impel Down, c'est trop ambitieux. Je ne suis que le sous-chef, Hannyabai ! Je suis ravi de vous rencontrer ! *serre la main de Momonga*.

Momonga : Et moi, Momonga.

Hannyuabai : Je suis au courant du but de votre visite. *me regarde* Vous devez être notre nouvelle prisonnière : Sabrina Honda, alias la Sailor Mew ?

Je ne dis rien et ne le regarde pas dans les yeux. Si je hoche la tête, cela montrerait que je suis à leur merci. Et si je parle, je me ferai encore battre par Momonga. Voyant alors ma réaction, le démon fronce les sourcils et s'adresse par la suite à Boa :

Hannyabai : Et vous devez être l'impératrice, Hancock, donc ? Mon impératrice, Hancock-dono ? Oh, excusez-moi ! Je suis encore trop ambitieux ! Ce connard de chef... Oh ! Désolé. Le chef Magellan est dans son bureau, en bas, au niveau 4. Nous vous y conduisons tout de suite et après on s'occupera de la prisonnière. Votre escorte sera le vice-gardien-chef Domino ici, et moi-même.

Domino : Vous êtes pressée apparemment, veuillez me suivre, je vous prie. Vice-Amiral, c'est par là-bas pour la fouille corporelle, désolée.

Pendant que l'amiral se fait fouiller, les deux jeunes femmes et moi rejoignent le chef Magellan. La jeune femme blonde avait pris entre-temps ma chaîne. D'un pas lent, je la suis sans rien dire.

Domino : Nos prisonniers sont tous envoyés dans ces cages où on les débarrasse de leurs vêtements et est descendus dans de grandes bassines d'eau bouillante. Nous appelons ce procédé « le bain tiède de l'enfer ». Nous l'utilisons pour « désinfecter » et baptiser les prisonniers, avant de les envoyer en cellule. Évidemment, nous avons aussi des personnalités parmi nos prisonniers. Quelques-uns de nos récents détenus, Ace aux Poings Ardents, mais aussi le Shichibukai Jinbei et l'ancien Shichibukai Crocodile ont tous subi ce baptême sans même sourciller. Ils étaient assez impressionnants, en tant que nouveaux prisonniers. C'est ce que va d'ailleurs subir notre nouvelle prisonnière avant l'exécution du Poing Ardent. Je ne sais pas ce que le gouvernement va faire de toi, mais à mon avis, ton heure est bientôt venue.

Au bout d'une allée, elle s'arrête devant une grande porte en bois. La blonde l'ouvre et laisse passer Boa puis ensuite moi.

Domino : Nous y voilà. La fouille corporelle aura lieu dans cette pièce. Ne vous inquiétez pas.

Fermant derrière elle, elle nous ordonne l'enlever le manteau. Avant d'enlever nos vêtements, la jeune femme prend soin de retirer les chaînes de mon cou. À la place, elle me menotte avec des pierres marines tout comme Boa. Bien évidemment, ce jugement interpelle l'impératrice :

Boa : Je ne suis pas une prisonnière, pourtant, je dois mettre ces menottes, vous êtes trop prudents.

Comment ? Comment allait-elle dissimuler la présence de Luffy –qui est sous le manteau de Boa bien évidemment- avec toutes les caméras ainsi que la présence de Domino ? Une minute d'hésitation se fait alors ressentir, serrant son poing droit et grimaçant, elle ne savait pas quoi faire. Moi-même, je ne peux faire grand-chose. On est piégé... Comment faire ? Si jamais Luffy est démasqué, il se ferait alors arrêter par la marine sachant qu'on est dans la prison d'Impel Down ! Il ne pourra pas s'en sortir vivant dans cet endroit effrayant ! Il y a tellement de marins qui surveillent les alentours, l'intérieur et l'extérieur qu'il est impossible de sortir d'ici vivant. Aussi, après de nombreuses réflexions, je réalise qu'il nous reste plus que trente-trois heures avant l'exécution d'Ace.

Comment allons-nous faire ?

Join MovellasFind out what all the buzz is about. Join now to start sharing your creativity and passion
Loading ...