Dans un monde imaginaire

Comment réagiriez vous si vos personnages de manga serait devant vous? C'est ce qui arrive à Émilie qui ne sais pas du tout quoi faire de cela.

2Likes
0Comments
1506Views
AA

11. ennuyant

Deux semaines plus tard, tout allais bien dans notre petite bande. Gabriel s'était très bien intégré dans le groupe sauf que Justine avait toujours des envies meurtrière en le voyant, mais maintenant je crois que rien ne pourras les enlever. Aussi, Edward ne lâche plus Justine d'une semelle. Je crois que quand il l'a vu il a eu le coup de foudre pour elle. Mais aussi je crois que le vœu de Justine a fait. Car tout les garçons qu'elle aime tombe direct amoureux d'elle. Natsu lui va faire une promenade nocturne jusqu'au petit parc à tout les soir sauf que j'ai trouver une manière qu'il ne se face pas remarquer en l'habillant comme un ours polaire. Les jumeaux eux ils vont très bien et moi dans tout ça je n'ai pas toucher à des manga depuis ce temps et non plus je n'ai pas encore dit toute la vérité à Rin. Aussi je ne crois pas le faire avant longtemps puisqu'il à l'air de l'avoir oublier. Aujourd'hui, nous sommes tous assis à une table dans la cours d'école pendant la récré. Nous parlons d'un peu n'importe quoi sans se soucier des autres élèves autour de nous. Par contre quand une petite fille de première secondaire vient nous voir, nous nous taisons tous pour la laisser parler.

Fille: Euh... Salut mon nom c'est Alexandra et je suis venu pour savoir si vous êtes intéressé pour le voyage de fin d'année et pour donner des suggestions d'endroit.

Yukio: Ah oui. Bien moi je suis intéressé et est-ce que je peux savoir quel sont les endroits possible.

Alexandra: Bien nous avons trois endroit tel que le parc d'attraction, parc aquatique et aussi il y a la plage.

Yukio: Moi je pencherais plus vers le parc d'attraction. Vous autres vous choisissez quoi?

Gabriel: Moi aussi je vote pour le parc d'attraction.

Alexandra: D'accord! Bien. Écouté les messages à l'intercom ce midi le choix va être annoncé.

Yukio et Gabriel: Bien! Nous serons à l'écoute des messages aujourd'hui.

Alexandra parti et nous retournâmes à notre conversation. Encore une fois, Gabriel me pris la main mais cette fois-ci je fis comme si de rien n'étais. Ce n'est pas que je trouve ça agréable ou quoi c'est juste une vieille habitude qui m'a un peu manqué. La cloche sonna un peu trop tôt à mon goût. Nous avons tous retourné à nos cours respectifs et le reste de la journée passa en un éclair. En arrivant chez moi, je montai direct dans ma chambre sans dire bonjour à ma famille. En me voyant me laissé m'effondrer sur mon lit, Natsu vint me voir.

Natsu: Ça va? Tu as l'air crevé.

Moi: Oui je suis crevé comme tu sais pas. Depuis que Gabriel est revenu des souvenirs de notre relation d'avant arrête pas de venir me hanter. Tellement que j'arrive plus à dormir la nuit.

Natsu: Quel genre de souvenir?

Moi: Des souvenirs pas très le fun si tu veux.

Natsu: Ah ok. Je ne te poserai pas plus de questions.

Moi: Tu fais bien. Tu as faim? Je vais aller chercher de la nourriture en bas.

Natsu: Ouais pourquoi pas.

Je descendis les escaliers et en mettant le ris sur le plancher, ma tante me sauta dans les bras tout en pleur.

Charlie: Émilie aide moi. Ta mère arrête pas de me chialer après pour que je quitte cette maison et aille m'installer dans un appartement et que je fonde ma propre famille. Mais moi je veux pas!!!

Elle éclata en sanglots avant même que j'ai le temps de dire quelque chose. Ma tante est vraiment une madeleine quand elle veut. C'est dommage qu'une belle femme comme elle ne soit pas plus mature que ça. Je décidai de la consolé quand même en lui tapotant le dos pour me sauver plus facilement. Je ris quelque collation et remontai dans ma chambre. Je les donnai à Natsu et me couchai pour m'endormir. Quand je me réveillai, je m'en alla déjeuner. J'embrassai mon petit frère et ma petite sœur. C'est un geste que je ne fais pas assez souvent alors ma mère me regarda bizarre.

Ma mère: Tu t'es couché tôt hier. Este que ça va?

Moi: Oui ça va c'est juste que je commence à être fatiguée avec la tonne de devoir que les profs nous demande.

Ma mère: Je te comprend. Les examens arrivent quand même assez vite et les profs veulent que vous soyez préparer pour passer. Comme toi tu es en 5ème secondaire donc l'année prochaine tu vas allé au cégep pour te trouvé un métier plus tard.

Moi: Maman! Tu me stress quand tu dis ça. Je ne veux pas quitter la maison je suis bien ici.

Ma mère: Ah non faut pas comme Charlie je t'en supplie. Je ne veux pas que tu finisses comme ta tante. Elle est assez difficile à gérer comme ça.

Moi: Je sais. Hier elle est venu me voir pour pleurer.

Ma mère: En tout cas, dépêche toi tu vas être en retard pour l'école.

Moi: Ok. Bon dans ce cas j'y vais.

Je parti pour l'école, mais avant je sauvai les jumeaux de la voisine et nous sommes parti à l'école ensemble. Nous nous sommes tous rejoins à notre point de rendez-vous habituel et avons attendu la première cloche annonçant le début des cours. L'avant midi au complet était très ennuyant comme presque tout les jours. Pendant le midi, Rin me demanda de me suivre jusqu'à un endroit derrière l'école. L'endroit où toute cette histoire avait commencé. Il me regarda dans les yeux et soupira. J'avais une petite idée du pourquoi il m'avait apporté ici. Je ne voulais pas lui dire mon secret mais on dirait bien que je ne pourrai pas le cacher plus longtemps.

Rin: D'après ta face, tu sais pourquoi on est ici tout les deux.

Il avança vers moi si près que je pouvais sentir son souffle. Je le repoussai un peu pour pouvoir avoir ma bulle et m'assis à même le sol. Rin resta debout un instant mais fini par s'asseoir à côté de moi.

Moi: Il faut que tu comprenne que ce qui nous est arrivé est très dur à expliquer et encore plus à se le rappeler.

Rin: Prend ton temps. De toute manière la cloche ne sonne pas avant une demi-heure.

Moi: Ok je vais tout te dire.

J'ouvrai la bouche pour parler sauf que je remarquai une ombre non loin. C'est alors que je vis Gabriel s'avancer vers nous. Il me regarda avec un petit sourire triste et vint s'asseoir en face de nous.

Gabriel: T'en fait pas Émilie je vais t'aider à tout expliquer. C'est aussi dur pour moi ce qui nous est arrivé.

Dans ses yeux je vis quelques petites larmes perler, mais il les essuya tout de suite. Il sourit avant de se mettre à raconter l'histoire.

Join MovellasFind out what all the buzz is about. Join now to start sharing your creativity and passion
Loading ...