I'm Your Teacher

Après avoir passé son bac au la main, Alicia s'inscrit dans une université spécialisé pour la musique, le théâtre, le dessin et la danse. Âgée de 18 ans, elle fait la rencontre de son nouveau professeur de théâtre, monsieur Ethan Wallest. Dès leur premier regard, elle sentit que cet homme n'est pas que son simple professeur. Ces deux êtres séparés par leurs travail vont peu à peu à se connaître, peu à peu découvrir ce qu'est le véritable bonheur, le véritable amour... Entre trahison, drame, humour, romance et interdiction, vous découvrirez que l'amour n'a parfois pas d'âge...

0Likes
0Comments
164Views

1. I.

- Bon aller les cheveux s'il vous plaît !

 

Rangeant quelques mèches dans un chignon plaqué en haut de ma tête, je tentais désespérément d'être pour la première fois de ma vie "classe". Malheureusement, mes cheveux ne voulaient pas collaborer encore une fois ! Du coup, en enlevant l'élastique, je laissai encore une fois mes cheveux blond vénitien en liberté comme à chaque fois. Je les bouclai un peu et me passai ensuite de la laque. En me regardant dans la glace, je soupirais une nouvelle fois.

 

- Je suis vraiment moche sérieusement…

 

Passant une main dans mes cheveux, je sortis dans un petit tiroir ma trousse de maquillage. Je pris alors du crayon noir, du dîner noir, du phare à paupière marron, du mascara ainsi que de la poudre. En me maquillant petit à petit, on découvrit un autre visage différent de celui de quand je ne m'étais pas maquillée. Mes yeux bleus étaient mis en valeur grâce au dîner ainsi qu'au mascara qui rendait les cils plus long.

 

Je regardai ma tenue qui était assez banale : un débardeur blanc avec un chemisier bleu, un mini-short en jean ainsi que des converses.

Ouais, la mode n'a jamais été mon point fort…

 

Après m'être préparé, je regardais autour de moi : étant donné que mes parents habitent à l'autre bout du monde, je vis depuis quelque temps à l'internat de l'université accompagnée de ma meilleure amie Elsa. Depuis le collège, on rêve d'entrer dans une école spéciale. Et maintenant, on est dans une école composer de plusieurs matières artistiques. C'est génial non ?

 

- Alicia tu es prête ? On va devoir y aller !

 

En entendant cette voix si familière, je vis alors Elsa, encore plus magnifique que d'habitude. Ses cheveux mi long de couleur châtains aux reflets blond glissaient sur les épaules de la jeune fille. Elle portait une magnifique robe bustier rose attachée par une petite ceinture marron le tout avec ses chaussures à talons rose. Elle a vraiment de la chance de porter ce genre de chaussure… Une fois quand j'avais quatorze ans, j'avais mis des chaussures à talons aussi hauts que les siennes et bam ! Rien qu'en faisant un pas je me suis retrouvée à l'hôpital, la rotule déplacée. Depuis cet accident, je n'ose plus porter ce genre de chose, peur de me retrouver encore à l'hôpital…

 

- Oui oui j'arrive ! Lui dis-je en prenant ma veste un jean.

 

En sortant de notre chambre, je fermais à clé, la mettant dans mon sac et partis avec elle dans l'Université. Au bout de quelques minutes plus tard, nous remarquons que plusieurs élèves attendaient devant un grand portal en métal. Tous avaient une expression bien différente, entre timide, excité, fatigué, souriant et inexpressive, on devinait aussitôt qui était déjà à l'université auparavant…

 

- Et Alicia est-ce qui paraît la plupart des professeurs sont trop craquant !

 

- Elsa, combien faut-il que je te le répète ? La loi interdit une relation amoureuse entre un instituteur et un élève…

 

- Rho c'est bon ! J’ai juste dit "craquant" pas "sexy"! Dit-elle en croisant ses bras et en faisant une moue.

 

Passant une main dans mes cheveux, je soupirais face à son comportement qui me désespérer. Je ne comprends pas, elle a un petit ami qu'elle aime à la folie et elle pense déjà aux gars ?

Il y a quelque chose qui cloche…

Posant mes yeux bleus sur les siens, je lui demandais avec un sourire sur mon visage :

 

- Dis, ça se passe bien avec ton mec ?

 

Me regardant, elle mordilla sa lèvre inférieure et me répondit avec quelques hésitations :

 

- Euh… Et bien… Oui oui ! Pourquoi ça n'ira pas bien ?

 

D'un air blasé, je la regardai et lui répondis en comptant le nombre de mes réponses :

 

- Et bien… Tu me parles souvent d'autres mecs ces temps-ci, tu regardes ailleurs et tu as été hésitante à ta question.

 

- Oui bon d'accord j'ai compris !

 

Elle soupira et continua :

 

- En faite… Il a cassé et il est parti voir ailleurs voilà !

 

- Et depuis quand ?

 

- Depuis un mois…

 

- Mais pourquoi tu ne m'as…

 

Alors que je commençais à m'énerver contre elle, j'entendis soudainement le portail qui s'ouvrit. Tous les regards se posèrent vers cette chose. Puis, après quelques secondes de silence, tout le monde entra. Elsa et moi nous nous regardions et nous suivions alors les autres. Je vous jure cette fille elle a toujours le don de me rendre chèvre ! Et après elle dit que c'est moi qui suis désespérante ? Pff… Elle se trompe sur ce coup-là !

 

En franchissant le portail, on apercevait des cerisiers qui nous accueillaient, autour de chemin goudronné. Puis, au bout de quelques mètres, on voyait plusieurs établissements. Sur le coup, ma meilleure amie et moi admirant tous ces grands bâtiments. Certes ce sont justes des établissements mais… C'est si beau et classe…

 

- On à réussi… On a réussi à réaliser notre rêve… dis-je à Elsa.

 

- Oui…

 

Prenant une grande inspiration, je jetai un regard à ma meilleure amie et avançai avec elle. En entrant dans l'un des bâtiments, on regardait autour de nous : beaucoup de papier était disposé sur des tableaux d'affichages. Plein d'élèves cherchaient leurs noms et prénom pour trouver leurs classes.

 

- Bon aller, c'est parti !

 

Passant difficilement entre les élèves, je faisais tous mon possible pour arriver devant les fiches. Par chance, j'y suis parvenue mais avec quelques coups sur mes bras. Parfois c'est efficace de mesurer un mètre cinquante-un !

Bon aller maintenant il faut que je retrouve les noms et prénoms de Elsa et moi…

Regardant d'abord les premiers noms en haut de la liste, mes yeux descendirent petit à petit jusqu'à ce que je puisse trouver le nom de Elsa.

Salle G203

Puis, descendant encore plus mes yeux de la liste, je vis alors par chance mon nom qui était tout en bas de la liste.

Roberts Alicia, Salle G203.

Oh mais ça veut dire qu'Elsa et moi sommes de la même classe ? Mais c'est génial !

 

Ayant un sourire satisfait sur mon visage, je parviens à sortir de cette foule d'élève qui tentait désespérément de trouver leur classe. Dès que je vis ma meilleure amie, j'ai sauté dans ses bras et lui dis alors que nous sommes dans la même classe. Enfin nous serons ensemble, dans la même classe ! Habituellement, on nous a toujours séparés l'une de l'autre… Mais maintenant la roue à tournée !

Passant une main dans mes cheveux, je regardais autour de nous et dis alors mon amie, un peu perdu :

 

- Bon maintenant, il faut qu'on trouve cette salle G.

 

Soupirant, Elsa et moi regardions autour de nous. Pas le moindre pion en vue, n'y même des panneaux pour nous repérer. Et mince… Comment allons-nous trouver notre classe maintenant ?

Tout à coup, alors qu'on était désespéré, un jeune homme d'environ le même âge que moi, brun aux yeux noisette nous aborda :

 

- Eh ! Vous semblez être perdue, ça va ?

 

Dès qu'Elsa posa son regard sur celui d'un brun, elle mordilla sa lèvre inférieure et lui dit, rougissante :

 

- Oui… Ma meilleure et moi ne savons pas ou sommes la salle G203…

 

- G203 ? On m'a mis dans cette salle aussi ! Ça veut dire qu'on est dans la même classe ! À au faîte moi c'est Chris, et toi ? Dit-il en souriant

 

Heureuse qu'il soit dans la même classe, Elsa passa une main dans ses cheveux et elle se présenta. Durant quelques minutes, ils discutèrent entre eux sans faire attention à moi. Alors, pendant leur discussion, je regardais ailleurs.

 

Soudain, alors que des élèves se dirigeaient vers la salle de classe, je vis un homme d'environ une trentaine d'années. Il marchait tranquillement les mains dans les poches de son blazer bleu nuit assortie à son pantalon haute couture. Ses cheveux bruns étaient coiffés à l'arrière, laissant quelques mèches rebelles se mettre devant son visage clair et intimidant. En plus de son visage qui donnait un côté charmeur, il avait une petite barbe naissante qui donnait un côté plus "viril". Quant à ses yeux bleu gris, ils me fixaient durant quelques secondes. Mon cœur battait à mil à l'heure et j'avais l'impression qu'il n'y avait plus personne mise à part lui et moi. Je ne savais pas quoi faire ni dire… J'en avais le souffle coupé face à cette beauté. Pourtant, il était plus vieux que moi mais je sentais quelque chose qui me disait de ne pas le lâcher. Serait-ce un coup de foudre ? Moi qui suis sortie avec personne ? Moi ne suis jamais tombée amoureuse de quelqu'un ?

 

Quand il disparut dans la foule d'élève, je tentais de le chercher du regard mais je ne le trouvais pas…

Et mince ! Pour une fois que je venais de voir quelqu'un qui me plaisait !

Passant une main dans mes cheveux, Elsa me ramena dans la réalité en me tapotant par l'épaule :

 

- Aller tu viens Alicia ? On doit aller en cours !

 

Hésitante, j'avais une soudaine envie d'aller à la toilette. Alors, un peu gêné, je lui dis en mordillant ma lèvre inférieure :

 

- Euh… Ouais mais avant il faut que j'aille à la toilette !

 

- OK ben on se retrouve en classe alors ?

 

- Ouais d'accord !

 

Elle regarda Chris et partit avec lui, heureuse, en direction de sa classe de classe. Soupirant, je la regardais et je posais mes mains sur mes hanches.

Quand je pense qu'elle a un faible pour ce genre de type… Bon maintenant il faut que je trouve les toilettes…

 

***

 

Quelques minutes plus tard, après être allé à la toilette et chercher désespérément la salle dans cet immense labyrinthe, je finis par trouver par chance ma salle de classe. Étant donné qu'ils étaient déjà rentrés pendant que j'étais à la toilette, j'ai dû courir dans tous l'université.

Au moins comme ça, j'ai perdu avec un peu de chance des kilos qui sait !

Reprenant alors mon souffle, je finis par frapper à la porte et j'entrai. Tout le monde me regarda comme si j'étais un intrus, non… Un extraterrestre ! Au fond de la classe, je reconnu Elsa qui était assis au fond de la classe auprès de Chris. Ils se regardaient tous les deux.

 

Je parie n'importe quoi qu'ils sortiront ensemble d'ici demain ou ce soir moi !

 

Après avoir regardé les élèves, mes yeux se posèrent sur le professeur. Et ce professeur, c'était le même homme que j'ai vu dans les couloirs du bâtiment. Oui, l'homme au visage charmeur et intimidant…

 

Alors lui, c'est mon professeur ? Mais non ! Ce n'est pas juste !

 

Mordillant ma lèvre inférieure, je baissais mes yeux dès que nos regards se sont croisés. Il ne fallait pas que je le regarde plus longtemps comme ça sinon il le remarquerait ! Mais il continuait de me regarder avant de me dire d'un ton amusé :

 

- Et bien Mademoiselle Roberts, vous vous êtes perdue dans les couloirs ?

 

Pinçant ma lèvre, je posais mon regard sur le sien. Oh mama qu'est-ce qu'il est beau quand il sourit ainsi ! On voyait très bien que ce n'était pas un professeur sévère et strict ! Mais plutôt un professeur posé, souriant et charmeur.

 

- Oui… Veuillez m'excuser du retard monsieur…

 

Baissant mon regard, je n'osais plus regarder une nouvelle fois son visage charmeur. Mon cœur battait à mil à l'heure et j'avais l'impression qu'il n'y avait que lui et moi dans cette salle. Il faut que je me calme, il n'est juste qu'un professeur après tout non ? Et si je suis ici c'est pour devenir une actrice et chanteuse connue !

 

En plus il faut voir la vérité en face, ce n'est pas une fille comme toi qu'il va allait draguer !

 

Ma conscience n'a pas tors, je suis une fille toute à fait banal qui ne s'y connaît pas en amour, drague…

 

- Bien, allez-vous asseoir maintenant. Dit-il tout simplement.

 

Serrant mes mains, je suis partie m'asseoir. Sur le coup, je voulais m'asseoir au fond, tout au fond de la classe pour ne pas qu'il me voit ! Mais non, toutes les places du fond sont prises ! Il ne reste qu'une place et elle est dans la première rangée ! Soit, tout devant ! Devant le professeur !

 

Je crois que c'est le pire jour de ma vie…

 

Quand j'étais assise, je regardais la salle de classe. Devant moi se trouvait un bureau en cajou. Derrière se meuble il y avait une scène de taille moyenne. Pour les élèves on avait à disposition des tables blanches avec des chaises assorties.

 

Bon, je crois que nous sommes dans une salle de théâtre…

 

Sortant de quoi écrire, je regardais ensuite le beau brun qui se présentait. Adossé contre le bureau, il croisait ses bras et souriait.

 

Oh mama qu'est-ce qu'il est mignon quand il sourit !

 

Oh non, Il faut que je me calme et que je me concentre plus sur mes études si je veux réussir ! En plus les histoires de cœur n'ont jamais été mon point fort !

 

- Bien alors reprenons… Je suis le professeur de théâtre, Monsieur Wallest. Durant tous le long de l'année je serais aussi votre professeur principal.

 

Professeur principal ? Hm… J'ai qu'à faire des bêtises comme ça, il me punira…

 

Surprise parce que je venais de penser, je posai mes mains contre ma tête et la secouais. Non il ne fallait pas que je pense à ce genre de chose, cela ne me ressemble pas du tout !

 

- Bien, je vais maintenant vous passer vos emplois du temps.

 

Il se redressa et pris sur son bureau des papiers et les distribua. Au moment où il s'approcha vers moi, mon souffle se coupa et mon cœur se mit à battre à la chamade comme tout à l'heure.

 

- Tenez…

 

Me donnant les papiers, ma main effleura la sienne et je sentis un frisson qui parcourt tout mon corps en quelques secondes. Qu'est-ce que c'était ? Pourquoi j'ai eu sa ? Je le regardais alors. Il semblait aussi surpris que moi. Alors lui aussi a eu ce frisson ? En regardant attentivement, je remarquai avec surprise que ce n'était pas nos mains qu'il regardait mais plutôt… Ma poitrine… Laissant apparaître des rougeurs sur mon visage, je remarquais avec honte que mon débardeur blanc était transparent. Du coup, on voyait mon soutien-gorge noir !

 

Et merde ! Ce n’est pas mon jour sérieusement !

 

Détournant le regard rouge de honte, je boutonnais alors en entier mon chemisier.

 

Quant à lui, déposa mon emploi du temps et distribua les feuilles aux autres élèves.

 

Durant tous le long du cours, j'évitais de croiser mon regard du sien, ne l'écoutant plus. Puis, quand la sonnerie retentit, je me rangeais mes affaires. Bien évidemment, étant donné que je suis à chaque fois à la ramasse, j'étais la dernière à sortir de la salle de classe. Mais alors que j'allais franchir le seuil de la porte, la voix du professeur m'arrêta. Je me suis retournée, un peu gênée parce qui s'était passé et lui demandai calmement :

 

- Oui Monsieur ?

Join MovellasFind out what all the buzz is about. Join now to start sharing your creativity and passion
Loading ...