Les Protecteurs

Cela fait depuis cent ans que notre planète vit en prospérité. Sans guerre et sans conflit, nous n'avions plus peur, nous sommes en sécurité. C'est grâce à eux si nous sommes encore là, grâce à ces mystérieuses créatures qui nous protègent. Ils ne sont pas humains, mais nous les qualifions comme des « monstres », ou encore des « expériences » qui sont dotés de pouvoirs étranges et mystérieux. Mais personne, je dis bien personne n'a pu les voir en vrai. Des personnes disent qu'ils se mélangent avec nous sans même qu'on s'en rend compte. Ils sont comme des légendes pour nous, des anges gardiens. Je sais que ce n'est pas très logique tous ça, mais croyez-moi ! Ce sont des Protecteurs très puissants, mais repoussants. Oui, on a tous peur d'eux malgré tout ce qu'ils font pour nous. Ce dont je vais vous raconter va dépasser toute logique. Moi-même, j'ai dû mal à comprendre parfois. Mais tout ça est bien réel, ce n'est pas une blague, je vous le jure !

0Likes
0Comments
71Views

1. I.

 Chaque nuit, je faisais constamment le même rêve : je voyais une étrange bête qui était devant moi. Elle ne semblait pas agressive, mais je pouvais quand même apercevoir ses belles canines. Je crois que c'était un loup, oui, c'est ça ! Mais il était différent de tous les autres loups que nous connaissons dans des zoos. Il était beaucoup plus grand, et plus, gros. Et la couleur de son pelage était complètement différente : il était tout noir et vers son cou se trouvait une tâche blanche en forme de croissant de lune. Ses yeux argentés me regardaient, il était assis et il m'attendait que je le rejoigne. Je m'approchais alors de lui, dirigeant lentement ma main vers lui et, avec quelques hésitations, je caressais en haut de sa tête. Je m'accroupissais, c'était alors que j'entendis une voix qui me disait :

 

« Tu es l'une des nôtres. Tu ne pourras pas t'échapper, la lune t'a choisie... »

 

Soudain, mon réveil sonna et je me relevais aussitôt du lit. J'étais en sueur, mon cœur battait à mil à l'heure et mes mains tremblaient. Ce n'est pas vrai, à chaque fois que je tentais de m'approcher de ce loup dans mon rêve, mon état s'empirait de plus en plus. Je passais une main dans mes cheveux et je remarquais que la lune était encore présente. Il était environ sept heures trente. Si chaque matin, je me réveillais à cette heure-ci, c'était pour une bonne raison : je devais me préparer pour aller bosser au bar.

Alors, je m'étais levée et partie prendre une bonne douche. Ensuite, je m'habillais, me coiffais et me maquillais. Quand tout ceci était fait, je me regardais dans un miroir. Mes longs cheveux blonds ondulés jusqu'à ma poitrine et je m'avais mis juste du liner noir et du gloss. Aujourd'hui, je ne voulais pas aller bosser, j'étais bien trop fatiguée pour y aller. Mais je n'avais malheureusement pas le choix, je devais le faire pour mon loyer, pour me nourrir. J'avais besoin d'argent et pour cela, je devais le mériter. Alors, prenant mon courage à deux mains, j'étais partie à mon boulot.

 

*

 

Durant tout le long de la journée, je servais les clients en me dépêchant. Je ne voulais pas faire attendre les clients pour recevoir ensuite des plaintes ! Je ne voudrais pas qu'on me dire juste pour ça ! Mon patron, Eric, me regardait à chaque fois faire pour voir si je faisais bien mon travail ou pas. De taille moyenne, il avait environ la quarantaine, brune, aux yeux noisette. J'étais habituée qu'il me regardait faire, au début, cela m'intriguait, mais au fil du temps, j'avais fini par ne pas y prêter attention. Mais d'après une collègue de boulot, Elsa, elle me disait de faire attention. D'après elle, il n'était pas très net, elle le considérait même comme un pervers psychopathe. À l'entendre parler, elle se faisait tous les jours violer par notre patron. Bon, d'un autre côté, c'est vrai qu'elle était très belle. Âgée de vingt-cinq ans seulement, c'était une vraie bimbo brune à forte poitrine et aux yeux verts.

Les heures passaient tranquillement et vers dix-neuf heures environ la lune était déjà là. Je la regardais derrière la fenêtre, tenant un plateau en métal. Elle était pleine, cette nuit était la pleine lune. Depuis toujours, la lune me fascinait. Cela semblait stupide, mais pourtant, je trouvais que cette planète avait quelque chose de spécial.

Soudain, la voix d'Elsa me ramena à la raison :

 

- Sabrina, arrête de rêvasser et va plutôt t'occuper des clients !

 

Je la regardais et hochais la tête. Mais, alors que j'allais m'occuper des clients, je sentis comme une sorte de brise douce qui passa doucement mon corps. Ne savant pas pourquoi, je m'étais alors retournée et vis alors un groupe de jeune d'environ le même âge que moi qui rentrait dans le bar. Ils étaient trois et tous étaient des jeunes hommes. L'un était un beau blond aux yeux noisette, il portait une veste en cuir noir avec un t-shirt blanc ainsi qu'un jean déchiré. Un autre avait les yeux bridés, ses cheveux bruns descendaient à peine vers le cou, lisse. Et au milieu des deux se trouvait un brun, cheveux décoiffés, yeux bleus et portait seulement une chemise blanche un peu déboutonnée avec un jean déchiré. Celui du milieu me regardait, ses magnifiques yeux bleus perçaient les miens. J'en avais le souffle coupé, mon cœur battait à la chamade et j'avais l'impression qu'il n'y avait que lui et moi dans un monde coupé de la réalité.

Il continuait de me regarder pendant qu'il s'asseyait avec ses amis.

 

- Sabrina, tu te dépêches oui ?! Dit Elsa en s'énervant sur moi.

- Euh... Oui tout de suite !

 

Regardant à droite et à gauche, j'allais alors me dépêcher pour m'occuper des gens. Soudain, alors que je me précipitais de prendre la commande des clients, un chien était allongé en plein milieu du chemin. Et ne l'ayant pas vu, je tombais alors à cause de l'animal. Par réflexe, je fermais les yeux pour ne pas voir la gamelle que j'allais me prendre. Mais à ma plus grande surprise, je ne sentis pas ma tête qui cognait contre le sol. À la place, je sentais comme quelque chose qui me portait. Surprise, j'ouvrais les yeux et découvrais une chemise, une chemise blanche, un peu déboutonnée. Je connaissais ce vêtement ! En relevant mon regard, je remarquais le brun qui me tenait dans ses bras. Je rougissais, confuse d'être dans ses bras. Mais lui semblait sourire de me voir ainsi. Se moquait-il de me voir dans cette situation ? En y repensant, je portais un haut avec un décolleté plongeant...

 

- Jolie vue~ dit-il d'une manière amusé.

 

Baissant mes yeux, je remarquais aussitôt qu'il parlait de mon décolleté. Alors, je fronçais les sourcils, je me relevais aussitôt et mis subitement une claque sur sa joue.

 

- Non mais ça ne va pas la tête !

 

Il semblait surprit que je réagisse ainsi alors que ses potes nous regardaient. Ils étaient juste à côté de nous et rigolaient de voir cette scène. Non mais sérieusement ce type était dégeulasse ! En faite il était exactement comme les autres ! Je lui lançais un regard noir avant de reprendre mon service.

Je prenais les commandes des clients et reprenais mon service calmement. Un moment, Elsa m'avait demandé de donner les boissons à la table douze. Je hochais la tête et cherchais alors de mes yeux cette table. Oh non... C'est la table des pervers... Je m'approchais subitement de ma collègue et lui demandais :

 

- S'il te plait Elsa, tu pourrais t'occuper d'eux ? Je ne peux pas les supporter ! Surtout après ce qui c'est passé tout à l'heure !

- Non Sabrina, tu le fais un point c'est tout. En plus, je n'ai pas le temps, je dois nettoyer la vaisselle ! Allez vas-y !

 

Soupirant, je roulais les yeux et pris alors les bières qu'ils avaient commandés et les apportais en restant calme.

 

- Et voilà, trois bières blondes pour vous les garçons.

En déposant les verres sur la table, je sentais quelqu'un qui me regardait. Alors, je jetais un bref coup d'œil et remarquais qu'il s'agissait de lui, oui, celui qui avait maté mon décolleté ! Je serrais contre ma poitrine le plateau et lui dis alors, encore en colère :

 

- Quoi ?!

 

Il souriait, la tête posait contre le creux de sa main et me répondait étrangement :

 

- Hm... Dis, est-ce que ça, tu t'es déjà demandé que serait ta vie si tu étais, différente ?

Join MovellasFind out what all the buzz is about. Join now to start sharing your creativity and passion
Loading ...