The Elements - Tome 1 : Lost Memory

Les souvenirs, la mémoire, ce sont des choses qui sont indispensables à l'homme pour éviter de devenir fou. Sans ça, notre cœur souffre, notre cerveau nous joue des tours, nos proches tentent de rien nous dire. Tout est vraiment flou en moi, j'en ai terriblement mal de ce fardeau.Pourtant, je me souviens encore que d'une seule chose avant que je perde la mémoire. Enfin, il s'agit plutôt d'une phrase qui hante mes rêves chaque nuit. C'est moi qui prononce ceci à une personne dont je n'arrive pas à voir le visage. « Si seulement je pouvais effacer mes souvenirs, notre relation... Tout serait tellement plus simple ! ». À chaque fois que je m'entends prononcer ça, je sens comme un poignard qui entaille mon cœur. J'ai mal, ce rêve me fait terriblement souffrir. Et cette personne, qui est-ce donc ? Pourquoi je n'arrive pas à le voir dans mes rêves ? Il faut que je trouve une solution, je suis prête à tout pour retrouver la mémoire qui est due à cause de ce stupide accident de voiture... !

0Likes
0Comments
100Views
AA

3. Chapter 3.

Quand ce fut la récré, je me suis précipitée vers la vie scolaire pour rejoindre Killian pour m'excuser. Mais alors que j'allais franchir la porte de cette salle, une amie m'interpelle. C'est Cassandra, enfin, moi, je l'appelle Cassou. Et, à la différence de l'autre Cassou que j'ai nommé précédemment, celle-ci est plus grande que moi, elle est super fine, elle est belle, elle est magnifique, elle est gentille, elle chante bien, elle danse bien et elle fait du mannequina ! Bref, je l'envie énormément !

Vu qu'elle est derrière moi, je me suis retournée et je discute avec elle. Tant pis pour Killian et madame Canata, ça sera pour plus tard !

 

- Leana ! Salut !

- Cassou ! Comment ça va? C'était comment les vacances ?

- Très bien ! Oh faite, est-ce que tu pourrais venir à la ML maintenant ? Il y a Christophe qui veut te voir. C'est à propos du voyage du parc d'attractions, ta fiche est incomplète et donc tu n'es pas inscrite.

 

La ML où, la Maison des Lycéens est une sorte de foyer où tous les lycéens peuvent se réunir pour jouer au billard, aux fléchettes, boire un petit quelque chose à la cafétéria et jouer de la musique dans une salle. Il y a d'ailleurs différent pôle dans ce foyer : il y a le pôle danse, le pôle musique, le pôle cafétéria, le pôle gamers et le pôle dessin. Oui, notre lycée est assez différent par rapport aux autres bien qu'il s'agît d'un lycée général, technologie et professionnel. De plus, à chaque vendredi vers midi et demi, avant les vacances, la ML organise un concert grâce avec les musiciens du pôle musique. Je fais partie de deux pôles moi : de musique où je chante et joue de la guitare et du piano ; et j'appartiens aussi au pôle de la cafétéria. Je sais, je m'investis dans beaucoup de choses ! Déjà que l'année dernière, je faisais en plus partie du pôle de dessin ! Mais bon, mon dessin sur le mur a été malheureusement un vrai échec. Il est tellement moche que des lycéens se sont amusé à dessiner dessus ! Et, depuis peu, la ML organise un voyage à Troll Land ! C'est un parc d'attraction très connu et qui est hors de prix ! J'adore ce parc, il y a tellement de manèges à sensation forte ! J'adore ! Le jour où j'ai appris qu'il organisé ça, je me suis tout de suite inscrite ! Mais malheureusement, donner l'argent n'est pas suffisant, il faut aussi les coordonnées et tout...

 

- D'accord et bien... J'adore ce parc, il y a tellement de manèges à sensation forte ! Tu m'accompagnes ? Lui demande-je avec un visage excité.

- Oui !

 

Avant de partir à la ML, je jette un coup d'œil vers la vie scolaire. On pouvait voir ce qui se passe à l'intérieur grâce à une vitre. Et, alors que je m'attendais à voir des pions qui discutaient entre eux autour d'un café, je vis Killian qui est là, dans la vie scolaire, en train de me regarder. Ses yeux bleus me fixent, il est debout, ses bras musclés sont croisés et il se fiche que je le regarde. Mon cœur tambourine une nouvelle fois dans ma poitrine, je sens que je me mordille inconsciemment ma lèvre inférieure. C'est incroyable, même si une vitrine nous sépare, il arrive quand même à me faire de l'effet. Pourquoi... Pourquoi me fait-il ressentir ces drôles de sensations alors qu'il sort avec mon professeur ? Il ne devrait pourtant pas se comporter ainsi avec moi ! Si ?

Tandis que j'étais perdue dans les yeux bleus du brun, Cassandra me ramena à la raison. Elle me prit mon poignet et m'emmena alors.

En arrivant, je surpris Christophe et madame Canata qui discutent entre eux. Cassou et moi frappons à la porte et leur discussion prit fin. Je remarque que mon professeur m'en veut après ce qui s'est passé tout à l'heure. Sur le coup, je voulais m'excuser ! Mais au moment où j'allais le faire, Christophe m'interpelle :

 

- Leana, il me faut ton numéro de téléphone fixe et ceux de tes parents.

- Euh... Oui tout de suite !

 

Alors que je donne les coordonnées de mes parents, je remarque que mon professeur s'est éclipsé. Et mince, je l'ai encore loupé ! Si ce n'est pas l'un, c'est l'autre ! Décidément, j'ai vraiment de la chance moi...

 

- C'est bon. Tu es inscrite pour partir à Troll Land.

- Oki, merci !

 

Tandis que j'allais rejoindre madame Canata, mes amis m'appelèrent. Ils ont besoin de moi à la cafétéria. Je suis donc partie les rejoindre avec mon sourire habituel. Et, à peine venais-je de franchir la limitation de client-serveur serveur-client, tout le monde me dit avec amusement un « oh non pas elle ! ». Ils savent très bien que j'ai horreur qu'on me dise ça, mais c'est pour ça qu'ils le font, pour me taquiner. Je souris, pose mes affaires sous le bar qui sépare nous les serveurs de la cafète des clients.

 

- Un chocolat chaud ! Dit un client excentriquement.

- Tout de suite. Lui répondis-je en soupirant.

 

Je n'aime pas les clients qui se vantent comme ça. Sérieusement, ils sont comme nous ! Des lycéens et nous, on les sert, c'est tout ! Mais non, il faut qu'ils en profitent pour qu'on soit des sous-merdes ... Je prends un gobelet un plastique, rempli dedans de la poudre de chocolat et au lait, le tout avec de l'eau chaude. En complément, je passe au client une touillette ainsi qu'un paquet de sucre pour qu'il puisse se servir. Je prends l'argent qu'il me doit et le range enfin dans la caisse. En même temps, une amie de mon groupe qui ne fait pas partie des serveurs de la cafète m'aborda avec sa bonne humeur. Il s'agit de Camille, une fille que j'apprécie beaucoup pour nos goûts qui sont assez similaires. Elle est moi, on est un peu comme dans la série de Once Upon a Time : elle s'est Regina, la méchante reine qui devient ensuite gentille, mais qui a un caractère assez dur. Et moi, c'est Blanche Neige, j'ai un cœur tellement pur que faire du mal à quelqu'un est presque impossible. Je la lumière et elle l'obscurité, c'est bien la seule chose qui nous oppose, mais qui pourtant, fait de notre amitié une réussite.

 

- Leana ! Leana ! Un chocolat chaud vite ! Vite ! Dit-elle presser d'avoir sa boisson.

 

Sur le coup, je n'avais pas très envie de le faire. À la place, je préfère contempler mon collier et réfléchir à ce qui s'est passé. Et ça, Pierre l'a bien remarqué !

 

- Laisse, je vais le faire Leana. Dit-il en soupirant.

 

Je lui souris, embrasse sa joue et m'installe alors dans un petit coin tranquille, sans que personne ne puisse me déranger. Je m'assois sur une table, les jambes repliées sur moi-même. Je regarde le collier qui est si joli mais si mystérieux. Je ne sais pas à qui il appartient. À un moment, j'ai cru qu'il s'agissait de Killian, le beau brun. Mais en fait, je me suis trompée, leur discussion se ramenaient à une petite dispute de couple à cause d'un animal de compagnie. Enfin bref, cela ne va pas m'aider à résoudre les problèmes ! Je me souviens que lorsque j'étais à l'hôpital, ma meilleure amie est passée me voir. Je lui avais donc demandé à qui appartenait le bijou, mais elle ne le savait pas. Ce qui ne résume que personne ne sait à qui est ce collier et pourquoi.

 

- Un café s'il vous plaît.

 

Cette voix... Je la reconnais... C'est Killian... ! Décidément, je n'arrête pas de le croiser, c'est dingue non ? Bah en même temps, on est dans un lycée qui n'est pas très grand donc bon...

Mes yeux se posent sur les siens. Il me regarde encore une fois, mais il ne regarde pas vraiment mes yeux, c'est plutôt sur mon collier. Je tourne alors le pendentif pour essayer de voir la moindre de ses réactions, mais je n'en vois aucune malheureusement. Pourquoi regarde-t-il mon collier ? Intriguée, je me suis levée et m'approche du pion. M'appuyant contre le bar, je pose mes yeux sur les siens et lui dis, les sourcils froncés :

 

- Qu'est-ce qu'il y a ? Pourquoi tu regardes mon collier comme ça ?

 

Sur ces mots, je ressentis comme une étrange sensation. Et c'est en regardant autour de moi que je remarque avec surprise que tous mes amis observaient notre discussion et arrêtaient ce qu'ils étaient en train de faire. On aurait dit des statues en les voyants ainsi, ils sont limites à faire peur.

 

Tout à coup, le brun pose sa main contre la mienne. Elle est froide, mais pourtant, elle m'apaise. J'ai l'impression que nos mains se sont déjà touchées auparavant. Mais quand ? Je n'en ai aucun souvenir. C'est la première fois que je vois cet homme de ma vie ! Du moins, je le pense...

 

- Ne détache jamais ton collier. Tu m'as bien compris ?

 

Ça façon de parler est, comment dire... Assez incompréhensible... Je ne sais pas s'il est énervé, s'il est sérieux ou s'il essaye de dire ça pour me protéger. Attends. Attends une minute, il vient en plus de me donner un ordre ? Non mais c'est l'hôpital qui se fou de la charité ou quoi ?! Je retire ma main et lui réponds alors, sur un thon un peu colérique :

 

- Tu n'as pas d'ordre à me donner à ce que je sache. Et puis, si je détache les deux embouts du collier, il va se passer quoi, hein ? Ça sera la fin du monde, c'est ça ? Ah non, je sais ! Un malheur va s'abattre sur moi si je le fais !

 

Sur ces mots, je sentis que l'ambiance a bizarrement refroidi. Quoi ? J'ai dit ça pour blaguer ! Killian ne dit rien, mais il continue de regarder le collier. Et, lorsqu'il a eut son café, il part alors sans me dire pourquoi. Bah vas-y casser-toi, je ne te dirais rien surtout ! Et puis, ce n'est pas en partant qu'il va me répondre. Sérieusement, quand je pense que ce type, ce mec n'arrête pas d'intriguer ! Maintenant, je trouve que c'est complètement un crétin ! Pff...

 

Pourtant, bien que cet homme soit un débile, son avertissement n'arrête pas d'envahir mes pensées. Plus les heures passent et plus je me dis que ce collier est bien plus qu'un bien personnel. « Ne te détache jamais de ton collier » cette phrase... Pourquoi il ne veut pas que je détache le collier ? Je ne l'enlève jamais ! Enfin, juste pour me doucher, mais sinon je le garde tout le temps ! Non mais si ça se trouve, il m'a dit ça pour blaguer, me taquiner, me venger de tout à l'heure ! Ouais, enfin, il semblait très sérieux quand même lorsqu'il m'a dit ça...

 

Les heures passèrent et les cours se terminent enfin. À peine, la rentrée a repris que les professeurs aiment bien nous donner des devoirs sur table dès le premier jour ! Sérieusement, ils me font bien ceux-là ! Ils se plaignent comme quoi qu'il faut réviser tel et tel matière, mais mettre plusieurs contrôles le même jour, il y a quand même des limites ! On n'est pas des robots qui arrivent à tout mémoriser ! Et puis, ce n'est pas pour dire, mais... On a tous une vie !

Lorsque je suis sortie du lycée, je remarque que ma mère n'est pas encore arrivée. C'est assez facile de deviner si elle est là où pas. Tu ne peux pas la louper ! La voiture est, elle est grosse et rouge orange. Voilà, on ne peut pas la ratée ! Bien évidemment, comme les voitures ne sont pas mon truc, je ne sais pas quelle voiture il s'agit. Pendant ce temps, je repense encore à l'avertissement de Killian ainsi que la réaction de mes amis. Je suis sûr qu'ils sont aussi au courant de pourquoi il m'a dit ça. Ils me cachent quelque chose... Mes parents... Les pions... Mes amis... Et lui... Tous me cachent quelque chose... Et je suis sûr que c'est en rapport avec mon collier ! Têtue, je décide alors d'enlever le bijou autour du cou. Les aimants qui permettent de fixer le collier sont maintenant séparés. Et maintenant, il se passe quoi ? Je regarde mes mains, mes bras, mes cheveux, mon corps... Rien, je ne vois aucun truc qui pourrait représenter un vrai danger. Je ne ressens aucune sensation étrange qui se produit, je n'ai pas l'impression que ma peau brûle, je ne sens pas d'écaille qui apparaît sur moi, rien. Je regarde autour, de moi, mais rien. Attends une minute... Ça veut dire que je me suis pris la tête toute la journée pour rien avec son avertissement ?! C'est une blague ! Sur le coup, je sens la colère qui prend le dessus. Je serre le pendentif dans ma main, je fronce les sourcils, mes dents se serrent et je sens cette étrange sensation qui commence à envahir mon corps. Elle sort de mon intérieur, elle m'entoure et, plus je m'énerve, plus je sens que cette sensation se multiplie, elle devient de plus en plus intense. Je n'arrive pas à savoir ce que sait. C'est une sorte de fraîcheur, elle m'entoure de plus en plus. Mes yeux, ils me piquent... Mais qu'est-ce qui m'arrive ?! Pourquoi j'ai ça ?! Et pourquoi les nuages qui sont dans le ciel deviennent aussi noirs que les ténèbres ?

Join MovellasFind out what all the buzz is about. Join now to start sharing your creativity and passion
Loading ...