Le Monde des Mangas Tome 2: Les Guerrières du Soleil "Les Sailors"

Plusieurs mois se sont écoulés depuis l'apparition de Sabrina dans le monde de One Piece. Mais au fil des jours, elle réalise que son destin l'oppose à ses objectifs: trouver les enfants et sauver Ace. Comment va-t-elle arriver? Que signifie ses rêves énigmatiques? Va-t-elle avouer ses sentiments à Ace?

1Likes
0Comments
664Views
AA

11. Etre ou ne pas être, tel est la question

Hancock : Vraiment ? Je ne t'accorderai qu'une seule requête. Soit je redonne vie à ces statues, soit tu quittes cette île. Tu dois choisir l'une des deux et abandonner l'autre !

Sabrina : Attend attend, et moi ? Pourquoi je n'ai pas le droit ?

Hancock : Ah oui, c'est vrai, j'allais t'oublier. Et bien, c'est soit tu rejoins ton amoureux, soit je redonne vie à ces statues. A vous de choisir...

Sur ces dis, je regarde Luffy, ne sachant quoi faire. L'un de nous deux ne pourront pas réaliser son vœu le plus cher. Je n'ai pas le choix, c'est à moi de demander à redonner la vie à ces statues. Ainsi, Luffy pourra retrouver Ace ainsi que son équipage. Je n'ai pas le choix... Pardonne-moi Ace... Pardonnez-moi fan d'Ace... Je regarde un moment Luffy, ne sachant quoi répondre. Il faut qu'il aille sauver Ace et retrouver son équipage... Il est préférable que ça soit moi qui reste ici, qu'il le veuille ou non.

Nyon : Hebihime, tu irais jusque-là ?

Sabrina : Ecoute Luffy, je crois que la meilleure solution est que...

Souriant, il m'interrompt et me dit avec sa bonne humeur :

Luffy : Non ! Va rejoindre Ace ! Moi, je reste ici ! Ce sont-elles qui m'ont sauvé la vie et non toi. C'est de ma faute si elles sont comme ça !

Sabrina : Luffy non, il faut que tu ailles rejoindre ton équipage ! Ce sont mes amies ! Je leur ai dit de te protéger lorsque tu viendrais ici !

Oui, durant mon séjour sur Amazone Lily, j'ai pu sympathiser avec elles. J'en avais alors profité pour leur demander ce service. Mais, alors qu'on n'arrivait pas à se décider, Marigold et Sandersonia, fier de voir qu'on est du mal à se décider, profitent de la situation pour en remettre une couche.

Marigold : Tic-tac, tic tac... Le temps s'écoule...

Sandersonia : dépêchez-vous avant qu'il ne soit trop tard...

Etant donné que le chapeau de paille et moi soyons, tous les deux, têtus, nous prenons la disons, en même temps :

Sabrina : Je veux que vous redonniez vie à ces statues !

Luffy : Je veux que tu redonnes vie à ces statues !

Quoi ?! Mais il n'est pas sérieux ! Pourquoi il ne veut pas rejoindre son équipage ! Quel idiot ! On a choisi la même réponse !

Luffy : Alors, tu vas les sauver ? Merci beaucoup !

D'ailleurs, on peut voir que ces réponses surprennent les sœurs gorgones ainsi que l'impératrice. Serait-ce parce que nous sommes prêts à sacrifier ce qu'on voulait de plus chères pour libérer les amazones ? Où serait-ce parce que nous sommes, tous les deux, aussi crétins de n'a pas avoir pris une solution plus stratégique, plus intelligente ?

Luffy, s'agenouille, pose ses mains et sa tête contre le sol, il semble heureux. De mon côté, je m'agenouille, comme font les chevaliers. Ma jambe gauche est à terre tandis que ma main gauche et posée contre ma poitrine droite. Je regarde dans les yeux l'impératrice avec un fin sourire sur mon visage. Ce sont mes amies, c'est grâce à elles qu'elles ont sauvé Luffy.

Nyon : Pas la moindre réflexion... Un homme avec un tel Haki, s'incline pour le bien de celles qui l'ont sauvé ? Et une femme étant une princesse s'agenouille devant l'impératrice, préférant sauver ses amies que de retrouver son amour ? Ils pourraient bien...

Face à nos réactions, les femmes restent sans voix. Les sœurs gorgones regardent Hancock, attendant sa réponse, sous le choc.

Marigold : A-Ane-sama...

L'impératrice semble ne pas comprendre nos façons d'agir, surtout pour Luffy. Il s'agit d'un homme qui s'incline devant une femme. Je crois qu'elle ne comprend pas sa façon d'agir. Oui, d'après ce qu'elle avait vécu, elle pensait qu'il aurait choisi son équipage que les femmes. Mais pourtant ce n'est pas le cas. Elle devrait arrêter de comparer les hommes de son passé que les autres qu'il y a aujourd'hui. Ils sont tous différents, tous uniques, ils ont tous un caractère différent. Comme nous, les femmes !

Après quelques hésitations, l'impératrice décide de se lever de son trône et part rejoindre les statues d'un pas non-chaland. Luffy sourit et rigole. Il est ravi de pouvoir libérer les femmes. Je regarde Hancock mais ne parviens pas à voir sa réaction vu qu'elle est dos à moi.

***

Au même moment, alors que le chapeau de paille et moi sommes avec les sœurs gorgones et Hancock, les amazones restent devant l'arène, attendant que nous sortions tous.

???: Quand même, qui aurait cru que cet homme pourrait battre les sœurs ? Et Sailor Mew ! Qui aurait cru qu'elle serait de son côté ? Surprenant !

???: Tu as raison... Mais cet homme était insolent et cette fille nous a trahis. Je doute que Hebihime-sama les pardonne. Ni celles qui l'ont laissé entrer dans le royaume.

Tandis que les amazones discutent entre elles, les sailors se mettent dans un coin, près d'un arbre.

Kissa : Alors comme ça depuis toujours celle qu'on recherche est là, sous notre nez...

Mio : Mais pourtant, d'après la légende, elle ne devrait pas normalement...

Aori : Mais c'est le cas ici...

Katia : Je n'arrive pas à y croire ! Pourquoi je n'ai pas fait le lien l'autre jour ?!

Aori : *caresse Katia pour la calmer* Tu ne pouvais pas le savoir, c'est normal.

Tohru : Qu'est-ce qu'on va faire maintenant qu'on l'a trouvé ?

Katia : On va devoir la protéger coûte que coûte jusqu'à ce que la prophétie se réalise...

Tohru : Tu veux dire que... ?!

Katia : Oui...

Aori : le combat entre les sœurs...

Soudain, alors qu'elles discutent tous entre elles, les portes de l'arène s'ouvrent et Margaret, Aphelandra et Sweetpea débarquent, en vie.

Nerine : Margaret !

Kikyo : Sweetpea ! Aphelandra !

Margaret! Vous étiez toutes là ?

Les femmes, heureuses de cette nouvelle, partent rejoindre les femmes qui étaient autres fois des statues.

Nerine : Je suis soulagée ! Vous n'êtes plus des statues ! On s'est fait un sang d'encre ! Pourquoi protéger cet homme subitement ?

Kikyo : En effet. On se demandait ce qui allait t'arriver.

Margaret : Statue... ? *incline la tête sur le côté*

Aphelandra : Euh... ? *surprise* Qu'est-ce qui s'est passé ?

Sweetpea : Plan conclusion, je n'ai pas la moindre idée de ce qui s'est passée...

Kikyo : Vous ne vous en souvenez pas ?

Margaret : Euh... Quand on a repris connaissance, cet homme était vraiment content. Et il y avait Sabrina...

Aphelandra : Je ne comprends pas, elle n'était pas censée être en prison ?

***

Une fois que les femmes sont libérées, Luffy est convoqué au palais. Quant à moi, elle m'a laissé retrouver mes amies. Je pense qu'elle doit parler avec Luffy à propos de son passé concernant « les marques ». Je sors alors quelques minutes après les anciennes statues, et rejoins les filles les sailors. Les amazones, me regardent. Avec quelques secondes d'hésitations, elles finissent par se précipiter vers moi. Toutes, me demandent la même question « qui est la personne qui fait fondre mon cœur ? » Je leur réponds, sincèrement :

Sabrina : L'homme qui fait battre mon cœur est Portgas D. Ace, un pirate de l'équipage de Barbe Blanche. C'est aussi le grand-frère de l'homme qui est ici.

Bien évidemment, elles me posent des questions qui sont toutes aussi farfelues les une que les autres.

???: Est-ce que c'est vrai que les hommes mordent les femmes pour montrer leurs affections ?

???: Est-ce qu'il a aussi une sorte de champignon entre les jambes ?

Sabrina : *rigole* Hihihi... Les hommes sont aussi complexes que nous les femmes à vrai dire... ! Bien qu'ils ont l'air aussi stupide, ils sont très compliqués à comprendre.

Soudain, alors que je discute tranquillement avec les amazones, les sailors interrompent la discussion et m'emmènent dans un endroit calme et posé. Je n'aime pas cette sensation... Durant le trajet, tandis qu'elles cherchent ensemble un endroit où personne ne pourra nous interrompre, aucune d'entre elles ne prononcent le moindre mot. J'ai un mauvais sentiment, pourquoi elles sont aussi calmes ? Que se passe-t-il ? Serait-ce à cause du combat avec les sœurs Gorgones ? Je ne dis rien et j'attends jusqu'à ce qu'on se pose.

À ma plus grande surprise, nous nous réfugions dans l'endroit là où nous avons atterri la première fois qu'on est venu à Amazone Lily. Katia se transforme en une grande créature tandis que les autres se mettent autour de moi, sérieuse :

Katia : Sabrina, il faut qu'on parle.

Kissa : Oui.

Tohru/Aori : *hoche la tête*

Mio : ...

Attend... Kissa est sérieuse maintenant ? Depuis quand ? Ok bon là, j'ai vraiment de quoi à m'inquiéter...

Sabrina : D'accord, que se passe-t-il ?

Elles s'échangent toutes un regard, un silence règne dans notre conversation ce qui est me rends assez anxieuse. Par chance, au bout d'un certain moment, l'une d'entre prend enfin de compte la parole.

Aori : Écoute, je sais que ça peut paraître assez dingue sur ce que je vais te dire, mais... Euh...

Sabrina : « Euuuuhhh » quoi ?

Mio : Est-ce que tu te souviens lorsque tu t'es battu contre Luffy ?

Sabrina : *hoche les épaules* Ben ouais, c'était y a quelques mois.

Tohru : Et lorsque tu t'es combattue contre les sœurs gorgones ?

Sabrina : Ben, c'était y a quelques heures, pourquoi vous me demandez ça subitement ? Qu'est-ce qui se passe bon sang ?! Vous avez toutes une mine affreuse !

Katia : Lors du combat contre Luffy, est-ce que tu te souviens de quelque chose qui était étrange pour toi ?

Quelque chose qui était étrange... Je me souviens d'une sorte de présence qui avait pris possession de mon corps. Je vaguais ce jour-là dans un sorte de trou noir durant quelques minutes. Je me souviens juste de sa silhouette et de ses cheveux blancs. C'était une femme, j'en suis sûr est certaine, je différencie très bien les hommes et les femmes. Mais... Qu'est-ce qu'elle faisait dans mon corps ? Et surtout, comment j'ai fait pour faire pour retrouver mon corps d'origine ? Je dois avouer que cette journée a été très étrange depuis ce fait.

Sabrina : Et bien... Maintenant que tu le dis, lors du combat contre Luffy, j'avais l'impression qu'un moment, je n'étais plus dans mon corps. J'étais dans un sorte de trou noir, comme-ci j'avais disparu de mon enveloppe charnelle. Et... Il y avait aussi quelqu'un qui avait pris mon corps, c'était une femme aux cheveux blancs. Mais je ne sais pas qui s'était.

Face à ce que je viens de dire, leurs expressions changent. Elles sont passées de sérieuses à surprises. C'est pourtant ce que j'avais ressenti, ce que j'avais vécu.

Katia : Cette femme que tu dis, est-ce qu'elle t'est familière ou quelque chose comme ça ?

Sabrina : Euh... Non pas que je sache pourquoi... C'était qui au fait ?

Aori : Il s'agissait de Perle Noir...

Sabrina : Perle Noir... Attend, c'est qui ?

Kissa : C'est la sœur jumelle maléfique de la princesse qu'on doit protéger qui est Perle de Pluie.

Sabrina : D'accord, mais comment ça se fait que je l'ai vu. Et... Comment vous savez qu'il s'agit d'elle ? Ça peut être n'importe qu'elle femme !

Mio : On l'a vu aussi cette fille...

Tohru : Lorsque tu as quitté ton corps, d'après ce que tu viens de dire, tu n'étais plus toi.

Katia : C'est-à-dire, ton enveloppe charnelle, c'était transformé en un autre qui est Perle Noir.

Sabrina : Quoi ?! Non mais attend, vous délirez là !

Aori : Non c'est vrai et c'est d'ailleurs logique ! Quand ton esprit était dans un sorte de trou noir, ton enveloppe charnelle s'est en quelque sorte transformée en la personne qui a pris possession de ton corps. Dès ce moment-là, t'es cheveux étaient devenues blanc comme la neige, tes yeux bleus comme le ciel et au lieu de t'es mèches violettes, elles étaient, cette fois-ci, bleues. Quant à la tenue de guerrière, c'est la même chose, mais en bleu et blanc. Tu comprends ?

Sabrina : Euh... Et du coup, cette personne qui a pris mon corps, c'était Perle Noir, c'est bien ça ?

Kissa : Non-non pas du tout, c'était un clown, tu vois... Mais bien sûr crétine !

Sur ce qu'elle venait de dire, elle reçue par réflexe, un coup de pied provenant d'Aori. Tiens, c'est bizarre, cela ne lui ressemble pas de réagir ainsi... Elle m'a pourtant envoyé une pique, c'est tout...

Tohru : Kissa ! Un peu de respect ! N'oublie pas qui elle est !

Sabrina : Hein ? Qui suis-je censée être au juste ? Vous me faites un cours de philosophie, c'est ça ? « Être où ne pas être... Tel est la question »...

Aori : Arrêtes, ce n'est pas le moment de rigoler.

Je soupire, passe ma main dans les cheveux comme quand je fais à chaque fois lorsque je suis nerveuse. Qui je suis ? C'est pourtant simple non, je suis Sabrina Honda, voilà tout ! Mais pourquoi Tohru dit qu'on me doit du respect ? Ok, bon là, j'en suis sûr, elle me cache quelque chose !

Sabrina : Pourquoi vous me devez du respect ? Qu'est-ce qui se passe ? Qu'est-ce que vous me cachez ?!

Aori et Mio soupirent, elles aussi, elles semblent désespérées que je n'ai pas compris quelque chose qui paraît simple d'après elles. L'une d'entre elles finit par prendre la parole au bout de quelques secondes d'hésitation. Mio s'approche vers moi, pose sa main sur mon épaule et me dit les yeux dans les yeux :

Mio : Tu es la princesse qu'on recherche, Perle de Pluie.

Join MovellasFind out what all the buzz is about. Join now to start sharing your creativity and passion
Loading ...