Souviens-Toi

Plongez dans la série de Once Upon a Time avec une nouvelle arrivante, Phoebe. Cette jeune fille célèbre décide de tout arrêter pour recommencer une nouvelle vie. C'est dans la ville de Storybrooke qu'elle apprend petit à petit sa vraie identité. Mais, ce qu'elle s'image le moins ce qu'elle a eut un passé avec Hook. Mais quoi? Comment réagira-t-il lorsqu'il la reverra? Se souviendrait-il d'elle?Se rappellera-t-elle de lui?

0Likes
0Comments
776Views
AA

4. 3.

Lors d’une nuit mouvementée, Phoebe se réveilla en larme. Elle s’assit sur son lit et alluma lampe de chevet. Elle regarda le miroir qui était en face d’elle et repensa à ses rêves. Il y avait un homme barbu, un immense tourbillon vert et… De la magie… Chaque nuit, elle pleurait dans ses rêves. C’était comme-ci il y avait quelque chose qui était séparée d’elle. Elle avait l’impression de ne pas être à sa place. Avec tout ce qu’elle faisait, elle avait peur qu’un jour quelqu’un apprenne son terrible secret. C’est alors qu’elle voulait partir, elle avait envie de tout quitter pour recommencer sa vie. Ce fut en essuyant ses larmes qu’elle décida alors de tout changer. Chaque nuit, elle pleurait dans ses rêves. Elle prit son téléphone, et regarda ses photos. Elle resta un moment sur les images qu’elle a pris avec Colton. Son cœur se serra en repensant à ce qu’elle s’apprêtait de faire. Pinçant ses lèvres, elle éteignit son téléphone et partit alors en gardant son objet téléphonique dans sa poche. Elle sortit de l’hôtel sans le moindre problème et demanda un taxi.

Il était environ quatre heures vingt et son nouvel objectif s’apprêta de démarrer.

 

En entrant dans le véhicule, elle ordonna au chauffeur de l’emmener le plus loin possible de cette ville. Mais l’homme, surprit par ce que venait de dire Phoebe, lui demanda :

 

- Mais mademoiselle vers où vous…

- N’importe ! interrompit la jeune blonde. Emmenez-moi jusqu’à l’endroit le plus reculé de cette ville.

 

Sur ces dis, le chauffeur alluma le moteur et démarra. Durant les premiers kilomètres, elle observa les gratte-ciels de New York. Adieu la célébrité, adieu les fans, adieu la musique…

 

- Adieu Colton, murmura-t-elle.

 

Puis, sous le coup de la fatigue, elle ferma les yeux et s’endormit durant tout le reste du trajet.

 

*

 

Lorsqu’elle ouvrit ses yeux, l’homme venait de s’arrêter. Elle regarda autour d’elle et ne vit qu’une immense forêt qui bordait la route. Elle ne comprenait pas pourquoi il s’arrêtait ici, il n’y avait pas de village et ni même d’indication. C’était comme désert. Elle sortit de la voiture, prit ses bagages et le paya alors.

 

- Désolée mademoiselle, mais je ne peux pas aller plus loin. Dit-il, désolé.

 

Il partit ensuite, laissant ainsi seule la blonde dans cet endroit inconnu. Une fois qu’elle ne voyait plus de voitures, elle continua sa route, seule à pied. Les bagages à la main, elle marcha durant des minutes sans arrêter. Se fut alors au bout de deux heures qu’elle s’arrêta. Elle avait beau continuer de marcher, elle ne voyait rien au bout. C’était encore et toujours là même chose ! Une grande route entourée d’une forêt. Elle soupira longuement et alluma son téléphone. Au bout de quelques minutes, elle réalisa qu’il n’y avait pas de réseau. Elle était perdue. Elle ne savait plus quoi faire dès cet instant. Se fut alors sous la colère qu’elle balança ses sacs dans la forêt.

 

- Et maintenant, on fait quoi, hein ?

 

Elle poussa un hurlement et perdit tout espoir. Alors même qu’elle commençait de réaliser son rêve, elle avait maintenant plus une lueur de volonté en elle. Elle observa le soleil qui éblouissait la route et ne savait plus comment faire.

Soudain, alors qu’elle perdit tout espoir en elle, elle sentit le vent qui la poussait violemment sur la route. Elle devait continuer de marcher. Bien qu’elle n’y connaisse rien au destin, elle sentait qu’elle devait se fier à son intuition. Elle reprit alors ses affaires et continua de marcher tout droit.

Et, alors qu’elle s’apprêta une nouvelle fois de s’arrêter, elle vit alors un panneau vert.

 

« Bienvenue à Storybrooke »

 

Elle resta un moment devant avant d’ensuite de rentrer dans cette ville inconnue. Et, lorsqu’elle franchit la délimitation, elle sentit alors une sensation nouvelle s’emparer en elle. À peine, venait-elle de faire le premier pas qu’elle prit une grande respiration. S’en pouvoir expliquer les choses, elle sentit que quelque chose revenait en elle. Mais quoi ?

 

Après quelques minutes de marche, elle finit par arriver dans un petit village sympathique. Les bagages dans les mains, son visage fatigué et ses cheveux décoiffés, elle remarquait tous les yeux des habitants qui dévisageaient la nouvelle arrivante. Ne se préoccupant pas d’eux, elle observa tous les bâtiments quelle croisaient : une église en bois, un restaurant, un motel, une vieille librairie avec une horloge, une boutique, un hôpital, un port ainsi que poste de police. Ce n’était pas aussi grand comme New-York mais néanmoins, Phoebe était sûre que personne ne la reconnaîtra dans cette ville lointaine. Après avoir examiné cette ville, elle finit par s’arrêter dans le restaurant Chez Granny. En rentrant, elle remarqua tous les yeux qui étaient posés sur elle. Durant quelques secondes, tout le monde s’arrêta. L’avaient-ils reconnu ? Savaient-ils enfin de compte qui elle était ? Elle pinça ses lèvres et partit s’asseoir à une table proche d’un mur. Elle mit ses bagages sous la table pour éviter de déranger les clients ainsi que les servants. Elle prit un menu et commanda un bon chocolat chaud à la chantilly. En attendant de recevoir sa boisson, elle reçut un message. Déverrouillant son téléphone, elle remarqua qu’elle avait plusieurs messages. Elle en avait deux de son agent et un de Colton. Elle hésita un moment de le lire avant de finir de l’éteindre. Si elle le laisser trop longtemps allumer, elle risquerait de faire localiser. Puis, alors qu’elle allait recevoir sa boisson chaude, elle remarqua des personnes rentrées précipitamment dans le restaurant. Il s’agissait d’une femme blonde aux yeux bleus, d’environ vingt-cinq ans. Ses longs cheveux ondulés jusqu’à sa poitrine généreuse, son blouson en cuir rouge dessinait sa silhouette de femme fatale tandis que son jean bleu foncé couvrait ses jambes fines. À la différence des femmes comme elle, elle ne portait pas de chaussure à talons, mais de simples bottes montantes cuivrées marron. Avec elle se trouvait un homme d’environ la trentaine d’années. Il s’agissait d’un châtain aux yeux bleus. Il était vêtu d’un blouson en cuire marron foncé avec pantalon foncé. Discutant tous les deux, la jeune blonde réalisa qu’elle était le centre du problème. Grâce à la plaque jaune en étoile, elle remarqua aussi qu’ils étaient tous les deux de la police. Elle ne comprenait pas exactement ce qu’ils se disaient, mais néanmoins, elle entendit le mot de « papa » venant de la blonde. Puis, alors qu’elle s’apprêta à interroger la personne âgée sur le comptoir, elle s’arrêta à l’arrivée d’une autre personne. À la différence des autres, Phoebe saisit qu’elle ne lui était pas inconnue. Il s’agissait d’un homme d’environ la trentaine d’années, un beau brun aux yeux bleu océan qui interpella le shérif. À la différence du châtain, celui-ci portait que du noir : il avait un blouson en cuir noir, un haut noir avec un col en forme de V, un pantalon noir et des chaussures noires. Sa barbe naissante et sa moustache donnaient un côté dangereux chez lui ce qui attirait la plupart des filles. Bien qu’il fût un homme comme les autres, celui-ci avait des bagues sur ses doigts. Il était vraiment l’image typique d’un homme provocateur et surtout mauvais. Phoebe regarda un moment ce beau brun. Ce visage, ses yeux, ce n’était pas la première fois qu’elle avait vu cet homme. Elle le voyait dans ses rêves, mais elle ne le réalisera bien assez tardivement. Lorsqu’il était enfin face à la jeune femme, ils s’embrassèrent. La jeune fille elle, au lieu d’être déçue, elle inclina sa tête sur le côté avec un léger sourire sur son visage. Qu’est-ce qu’ils étaient mignons, pensait-elle. Elle repensa alors à son petit copain qui commençait à lui manquer. Elle les observa durant un moment discuté jusqu’à ce qu’elle s’aperçût que le brun s’approcha d’elle. Phoebe, ne sachant quoi faire, elle chercha un moyen de se préoccuper. Elle prit alors le menu et fit semblant de regarder la carte. Quand il fut assis devant elle, la jeune fille posa la carte et inclina une nouvelle fois sa tête sur le côté.

 

- Excusez-moi, mais… Comment se fait-il que les personnes se comportent bizarrement avec moi ? N'ont-ils pas l’habitude de voir une nouvelle arrivante ? demanda-t-elle, curieuse.

 

Face à sa question qui était plus où moins pertinente, le jeune homme sourit. Il posa ses mains sur la table et lui répondit d’une voix agréable :

 

- C’est exact. C’est rare de voir des personnes ici arrivées dans cette ville.

 

À son tour, il examina la jeune fille. C’était bien la première fois qu’il la rencontrait. Jamais auparavant, il ne l’avait vu.

 

- Quel est ton prénom ? demanda-t-il curieux.

- Je… Je m’appelle Dakota Hashia. Phoebe eut quelques hésitations avant de lui répondre. Ne voulant pas que son identité soit mise à nue, celle-ci préférait se créer une nouvelle identité.

- Pourquoi tu es venue ici ? interrogea-t-il à la jeune fille.

- Et bien disons que j’ai besoin de changer de vie en habitant dans cette magnifique ville.

 

Elle lui sourit et saisit alors son chocolat chaud qu’on venait de lui apporter. Tandis qu’ils discutèrent ensemble, la shérif remarqua que la nouvelle arrivante mentait. Bien qu’elle ne fût pas à côté d’eux, elle arrivait à entendre là où elle était la discussion. Il y avait quelque chose d’étrange, comment se faisait-elle qu’une jeune fille comme elle ait pu rentrer dans cette ville ? Comment avait-elle brisé l’enchantement qui empêchait n’importe qui de passer ? Ce mystère était comme une nouvelle aventure qui risquerait de chambouler la ville de Storybrooke.

Join MovellasFind out what all the buzz is about. Join now to start sharing your creativity and passion
Loading ...