Souviens-Toi

Plongez dans la série de Once Upon a Time avec une nouvelle arrivante, Phoebe. Cette jeune fille célèbre décide de tout arrêter pour recommencer une nouvelle vie. C'est dans la ville de Storybrooke qu'elle apprend petit à petit sa vraie identité. Mais, ce qu'elle s'image le moins ce qu'elle a eut un passé avec Hook. Mais quoi? Comment réagira-t-il lorsqu'il la reverra? Se souviendrait-il d'elle?Se rappellera-t-elle de lui?

0Likes
0Comments
802Views
AA

26. 25.

Que venait-il de se passer ? Pourquoi elle se sentait si faible ? Et pourquoi elle entend une voix masculine qui lui parlait ? Était-ce Killian ou Thomas ? Phoebe n’avait tellement pas la force d’ouvrir les yeux qu’elle essayait d’écouter ce qu’il lui disait. Mais, dû à son état, elle était incapable de comprendre le moindre mot. Elle sombra alors dans un profond sommeil…

Puis, lorsqu’elle entendit son prénom, elle se réveilla. Avec quelques difficultés, elle découvrit un homme. Au début, elle voyait flou, mais au fur et à mesure qu’elle garder les yeux ouverts, elle découvrit le visage de Thomas.

 

- Tho… Tomas… ? fit-elle, encore fatiguée.

 

Quand elle dirigea sa main vers lui, il la saisit aussitôt. Il lui sourit et embrassa la main délicatement tout en la regardant dans les yeux.

 

- Tu as bien dormi ? demanda-t-il avec un sourire sur son visage.

 

Elle hocha la tête avec un petit sourire. Au fur et à mesure qu’elle se réveillait, elle commençait à reprendre des forces. Elle se redressa pour s’asseoir et observa autour d’elle. Elle était sous perfusion, assit sur le lit et elle était visiblement dans une chambre d’un hôpital. Elle soupira en réalisant que s’était la deuxième fois qu’elle était dans un lit d’hôpital en moins d’un mois. Elle posa à nouveau ses yeux vers lui et elle lui répondit :

 

- Oui.

 

Mais curieuse, elle ne s’empêcha pas de lui demander :

 

- Mais… Que c'est-il passé au juste ? Pourquoi je suis ici ?

- Et bien…

 

Alors qu’il s’apprêtait de répondre à la question, une autre voix l’interrompit :

 

- Après que vous vous êtes enfuies lors du bal, vous vous êtes évanouie dans la forêt.

 

Phoebe se retourna et aperçut un homme aux cheveux blonds qui portait une blouse blanche. D’après son étiquette, il s’agissait du Docteur Whale. En l’observant, elle se demandait de qui il s’agissait en réalité, qu’elle était son « alter ego ».

 

- Pour on ne sait quelle raison encore, vous êtes restée dans le coma pendant plus d’une semaine. dit-il en regardant ses papiers.

- Pendant plus d’une semaine ?! répéta Phoebe, sous le choc. Oh non ! Granny doit sûrement s’inquiéter de mon absence !

 

D’un mouvement brusque, la jeune fille se releva encore plus du lit et essaya de défaire les perfusions qui l’empêchaient de bouger. Elle devait partir le plus vite possible, elle ne pouvait pas se permettre de rester encore plus longtemps ici. Granny avait besoin d’elle !

Pourtant, alors qu’elle essayait de trouver un moyen de partir, Thomas la retenait. Le docteur les regardait faire et révéla à Phoebe, d’une voix sérieuse :

 

- Je suis désolée, mais vous allez devoir rester ici quelques nuits avant.

- Quoi ?! Mais pourquoi ? s’interrogea Phoebe.

- Parce que, je dois vous faire une série d’examens avant que vous sortiez d’ici, rétorqua le docteur. C’est le protocole.

- Et vous savez où vous pouvez le mettre votre protocole ?! gueula la jeune fille, sur les nerfs.

 

Le docteur ne se préoccupa pas de la remarque déplacée de la blonde. Il partit et la laissa auprès de son petit-ami. Une fois qu’il n’était plus là, elle plaqua en soupira sa tête contre l’oreiller et croisa ses bras.

 

- Super, il ne manquait plus que ça… murmura la jeune fille.

 

Au même moment, alors que Thomas dissuada Phoebe de rester quelque temps ici, Emma marchait auprès de Killian. Ensemble, ils se dirigeaient vers le restaurant pour dîner en famille. Mais, alors qu’ils venaient tout juste de rentrer, le téléphone sonna. Elle laissa le brun seul et sortit du bâtiment pour décrocher.

 

« Allô Emma ? » dit la voix.

- Que se passe-t-il Docteur Whale ? demanda la jeune femme.

« Je vous contacte pour vous dire qu’elle vient de se réveiller ».

 

Emma écarquilla les yeux. Jamais elle n’aurait cru qu’elle se réveillerait aussi tôt après les derniers évènements. Elle observa discrètement le pirate qui discutait avec les parents de la jeune fille tandis qu’elle repensa à ce qui s’était passé. Durant les secondes qui suivirent, elle reprit ses esprits et lui répondit :

 

- Merci, j’arrive tout de suite.

 

*

 

Pendant ce temps, tandis qu’Emma était en route vers l’hôpital, Phoebe s’interrogea de plus en plus sur ce qui s’était passé : elle se demandait que s’était-il passé depuis son mal de crâne ; pourquoi elle avait l’impression d’entendre Killian pendant son sommeil ; pourquoi il n’était pas venu lui rendre visite depuis son réveil, etc.

Malheureusement, avec l’aide de son petit ami, elle n’avait guère d’informations très utiles. Il était bien le seul qui ne connaissait pas la vérité sur cette ville. De plus, comme Neyla travaillait ce jour-là, il lui était impossible d’avoir des précisions claires.

Pourtant, lorsqu’elle entendit la porte de sa chambre s’ouvrir, elle sentit que tous ses doutes allaient disparaitre. Il s’agissait d’Emma. Elle demanda à Thomas de les laisser seules, toutes les deux. Celui-ci hésita longuement, mais finit par accepter. Une fois seule, Phoebe repensa à la scène du bal. Confuse, elle s’empressa de s’excuser auprès de la jeune femme. Mais celle-ci l’interrompit aussitôt :

 

- Non, stop, interrompit la blonde. Je ne sais pas si tu t’en rends compte, mais depuis que tu as quitté le bal masqué, tu as réussi à brûler plus de 3 hectares de forêt à cause de ta magie.

- Mais…

- En plus de cela, continua Emma, tu as réussi à mettre en danger ma relation avec Killian.

- Mais je…

- Et pour finir le tout, à cause de toi tu…

 

Soudain, alors qu’elle énuméra les ce qu’avait fait Phoebe en s’énervant, elle s’arrêta aussitôt. Elle repensa à quelque chose qui lui donnait quelques frissons. Elle se calma alors et termina :

 

- Non, rien, je pense que je t’ai dit assez de chose.

 

Néanmoins, le changement de réaction de la jeune femme ne laissa pas indifférente la jeune fille. Elle voyait bien qu’elle ne lui disait pas tout. Mais pourquoi ?

 

- Emma, que c'est-il passé exactement ? demanda sérieusement Phoebe.

- Je viens de te l’expliquer. répliqua la jeune femme.

- Tu mens, dit la jeune fille, tu me caches quelque chose. Emma, je veux savoir s’il te plaît.

 

Emma se perdit dans ses pensées en se remémorant les souvenirs tragiques, il y a une semaine de cela. Il ne fallait en aucun cas que Phoebe puisse apprendre la vérité. C’est pour cela que, afin de ne pas perdre trop de temps dessus, elle changea de sujet de discussion :

 

- Est-ce que tu te rappelles au moins de ce qui s’est passé avant que tu tombes dans le coma ? demanda-t-elle, d’un ton sérieux.

 

Suite à la question, Phoebe essaya de se concentrer. Elle ferma ses yeux et repensa lorsqu’elle voulait embrasser Killian. Elle fit une petite grimace et se concentra un peu plus en se remémorant l’instant où Emma l’avait rejointe. Elle se rappela des migraines insurmontables qui l’empêchaient d’avoir l’esprit clair. Elle se souvint par la suite d’un étrange champ d’énergie qui explosait en elle. Après cela, plus rien.

 

- Je… Euh… fit Phoebe, hésitante. Et bien, je me rappelle qu’après avoir quitté le bal, je me suis enfuie dans la forêt. Et quand tu es venue, j’ai commencé à avoir un mal de tête et après… Plus rien…

- Et concernant l’explosion ? insista Emma.

- Je me souviens effectivement qu’avant que je m’évanouisse, j’ai senti quelque chose de bizarre qui est sorti brusquement de mon corps.

- C’était ta magie, révéla Emma. Et est-ce que tu te souviens de quelque chose d’autre ?

- Non.

 

Face aux confidences de Phoebe, Emma resta perplexe. Même si elle se doutait de la réponse de la jeune fille, Emma comprit qu’elle devra garder la vérité dans le silence pour le bien des habitants de cette ville, mais aussi, du monde entier. Phoebe observa la jeune femme qui ne disait plus rien. Visiblement, ce qu’elle disait ne semblait pas l’aider. Elle profita alors de l’occasion pour s’excuser une nouvelle fois :

 

- Ecoute Emma, je ne sais pas ce qui se passe mais tout ce que je peux te dire c’est que je suis sincèrement désolée par rapport à Killian. Ça ne se reproduira plus, je te le promets. J’ai fait une erreur, tout comme lui et on ne ferra plus la mêm…

- Je n’en doute pas une seule seconde, interrompit Emma. Je te pardonne, mais si jamais cela se produirait encore une fois, tu auras à faire à moi. C’est pour cela que je te conseille vivement d’éviter Killian. C’est compris ?

 

Face à cette mise en garde, Phoebe comprit aussitôt que ce qu’elle avait fait était bien plus grave qu’elle l’avait imaginé. Elle hocha simplement la tête et laissa par la suite partir.

 

Durant la même journée, la jeune fille passa une série d’examens. Entre radios, échographie et scanner, elle commençait par être fatiguée de toutes ces choses qui étaient « inutiles ». Elle profita de cet instant pour éclaircir ses idées. Elle repensa à la discussion qu’elle avait eue avec Emma, à l’étrange échange de regard entre Killian et elle, mais aussi au moment où elle était dans la forêt. Tout se mélangeait en elle alors que ce n’était rien face à ce qui allait lui arriver.

Au bout de quelques heures plus tard, le docteur lui annonça qu’elle pourra sortir de l’hôpital d’ici deux jours. Heureuse, elle ne manqua pas de l’embrasser avec enthousiasme.

Pourtant, sa joie et sa bonne humeur furent de courte durée… En début de soirée, la jeune fille prit une douche dans la salle de bains. En sortant, elle se regarda longuement devant le miroir. Ses yeux bleus se perdirent devant ce corps qui était abîmé par des coups de blessures dont elle seule connaissait les raisons. Il y avait au total trois cicatrices : une ressortait sous son sein gauche, une petite autre se cachait derrière son oreille droite et pour finir, une dernière qui était sur sa cuisse droite, proche de sa partie intime. Il était bien trop tôt pour que Thomas puisse découvrir la vérité, tout comme Killian. Par conséquent, elle devait porter seule ce lourd fardeau qui n’était d’autre qu’une blessure de son passé.

Elle ferma alors un moment les yeux et repensa Killian. Bien qu’elle ne puisse plus le voir, elle s’imaginait néanmoins en train de danser auprès de lui. Son corps était collé contre le sien, ses yeux bleus se perdaient dans ceux du brun et elle ressentait encore le plaisir de découvrir le goût de ses lèvres. C’est alors qu’elle s’imaginait en train de sentir la barbe du pirate qui traversait le long de son cou. À ces images-là, Phoebe rougissait. Excepté Thomas, c’était bien la première fois qu’elle pensait à ce genre de chose. Mais pourquoi ? Son sourire disparut lorsqu’elle comprit qu’elle était amoureuse de Killian. À cette idée-là, elle mordilla sa lèvre inférieure et réalisa qu’elle devait garder ça pour elle. Et, alors qu’elle continuait de penser à lui, elle sentit quelque chose de nouveau en elle qui se produisait. Elle ressentait quelque chose qui sortait en elle : une sensation étrange vers la hauteur de ses fesses et une autre vers ses oreilles. Bien que ce ne fût pas dérangeant, c’était la première fois qu’elle ressentait ce genre de chose. Curieuse, elle ouvrit les paupières et découvrit l’inimaginable : des oreilles et une queue de félin voilà ce qu’ils s’agissaient. Elle n’avait plus ses petites oreilles, mais plutôt ceux d’un tigre blanc. Sa grande queue majestueuse remuait au fur et à mesure qu’elle caressait ses oreilles d’animal. Jamais auparavant, elle n’avait vu cela. Et pourtant, c’était bien réel ! Surprise par ce qui lui arrivait, elle poussa un cri de terreur. Par la suite, elle essaya de les enlever. Mais elle avait beau les tirer, elle ne faisait qu’envenimer la situation.

 

- Non, non ! Ce n’est pas possible ! dit-elle, paniquée.

 

Ces choses étaient en elle, elle ne pouvait pas les enlever. C’est pour cela qu’en tirant dessus, elle n’arrivait qu’à se faire du mal.

 

Soudain, une personne frappa à sa porte :

 

- Phoebe ! Ça va ? Qu’est-ce qu’il y a ? demanda-t-elle, inquiète.

 

Il s’agissait de Thomas. Depuis son réveil, il ne la quittait pas une seule seconde. Il était toujours là, quoiqu’il arrive. Mais sa gentillesse commençait à énerver Phoebe. Elle se regarda une nouvelle fois devant le miroir et essaya de se calmer pour réfléchir. Elle observa ses oreilles et sa queue et finit par lui répondre :

 

- Oui, oui ça va ! dit-elle. Il y avait une araignée, ce n’est rien !

 

Lorsqu’elle fut enfin calme, elle réalisa que ses attributs félins venaient de disparaître. Intriguée, elle tapota sa tête afin de voir si les oreilles y étaient encore. Mais visiblement, elle venait de retrouver ses petites oreilles roses. Elle ne savait pas ce qui venait se produire. Mais une chose était certaine, elle devra finalement faire attention à ce qu’elle pensait. Après tout, c’était en pensant à Killian que les attributs de tigre blanc étaient apparus !

 

*

 

Deux jours plus tard, une fois sortie que Phoebe était sortie de l’hôpital, elle n’avait plus rencontré le problème animal. Elle pensait alors que ce qu’elle avait vu était surement le fruit de son imagination. Par la suite, elle rentra avec Thomas chez Neyla. En arrivant, elle fut chaleureusement accueillie par son amie. Durant plusieurs heures, ils discutèrent ensemble et s’amusèrent. Plus tard, alors que Thomas était parti au lit, les deux amies profitèrent de l’occasion pour se confier des choses durant l’absence de Phoebe. Alors qu’elles buvaient chacune un verre de bière, Neyla lui raconta les derniers potins sur la ville :

 

- Depuis ton absence, il s’est passé plein de choses ! dit-elle en tapant sa main contre la cuisse de la brune.

- Ah bon ? Vas-y, je t’écoute ! répondit Phoebe.

- Et bien… Déjà pour commencer, tu sais qu’ Emma essaye de trouver un moyen de faire sortir les fées d’un chapeau dans lequel elles sont prisonnières depuis un bout de temps ?

- Euh… Non.

- Bon, et bien maintenant, tu le sais ! Aujourd’hui, alors que tu étais encore à l’hôpital, elle a réussi, mais elle fait sortir au même moment un démon…

- Un démon ?! répondit la jeune fille, choquée.

- Oui ! Mais j’ai entendu dire qu’elle a réussi à le faire sortir de la ville grâce à Regina. À apparemment cette chose se nourrissait de cœur noir.

- Et comme c’est le cas pour elle, Emma s’est servie d’elle comme d’appât. conclut la brune.

- Oui, c’est ça ! Sauf qu’elle a pu avoir ces informations grâce à Cruella et Ursula. Et, en échange de ces informations, une rumeur court comme quoi qu’elles vont rentrer dans la ville pour les remercier ! D’ailleurs en parlant d’Emma, quand tu étais dans le coma, il y avait une certaine tension entre Killian et elle. Mais bon, visiblement la situation semble s’être arrangée depuis. Mais personne ne sait pourquoi. Ah et aussi ! J’ai remarqué qu’il y a un rapprochement entre Belle et Will…

 

Pendant que son amie parlait, Phoebe se perdit dans ses pensées. Lorsque Neyla avait prononcé le prénom d'Ursula ». Elle la connaissait très bien et jamais elle n’avait pensé qu’elle croiserait à nouveau son chemin. Face à cette idée, elle sentit un frisson parcourir son dos tandis que Neyla continuait d’énumérer ce qui s’était passé. Mais, quand elle remarqua que Phoebe ne l’écoutait plus, elle claqua ses doigts devant les yeux de son amie.

 

- Eh oh ! Tu m’écoutes ? fit Neyla en rigolant.

- Euh… Oui oui ! répondit Phoebe ne souriant.

 

Neyla, intriguée, remarqua quelque chose troublait l’esprit de son amie. Inquiète, elle lui demanda :

 

 

- Ça ne va pas ?

- Si si, ça va ne t’inquiètes pas. rassura Phoebe avec un sourire.

 

Son amie ne disait rien, mais malgré tout, elle devinait que quelque chose lui tourmentait. Quant à Phoebe, elle ne disait rien, mais elle commençait à s’inquiéter sur l’arriver des deux femmes maléfiques. Pourquoi voulaient-elles rentrer dans cette ville ? Et surtout, que préparaient-elles ? Après tout, un méchant restait un méchant.

 

*

 

Plus tard dans la soirée, deux femmes marchaient auprès d’un homme dans la ville de Storybrooke. L’une était assez excentrique : elle portait un blouson noir et blanc en poils d’animaux, ses cheveux descendaient jusqu’à ses épaules en formant un carré tandis que la couleur variait entre le noir d’un côté et le blanc de l’autre tandis que sa voix grave nous donnait froid dans le dos. Oui, il s’agissait bien de Cruella.

Quant à l’autre, elle était, du moins, plus discrète : sa peau mate ressortait de son visage grâce à ses cheveux caramel mi-long, son accoutrement était certes différent de Cruella, mais celle-ci semblait préférait les tenues moulantes. Elle portait un blouson en cuir kaki en écailles tandis que sa robe violet foncé mettait en valeur ses courbes féminines. Qui était-elle ? Si je vous disais le mot « tentacule », parviendrez-vous à répondre à cette question ? Vous avez raison, c’était Ursula. Ensemble, elles accompagnaient Mr. Gold alias Rumpelstiltskin. Pendant qu’ils marchaient, Mr. Gold expliqua leur plan :

 

- C’est simple, vraiment, dit Gold. Continuez de répandre votre méchanceté. Faites-vous des amis. Construisez des relations.

- Et qu’allez-vous faire ? demanda Cruella.

- Je continuerai mon travail dans l’ombre, bien sûr.

- On dirait que l’histoire se répète, fit Ursula.

 

Mr. Gold, les arrêta alors. Ursula avait raison. À chaque fois que les méchants voulaient leurs fins heureuses, les héros finissaient toujours par les battre. C’est pour cela que Rumple décida de mettre les choses au clair :

 

- Comment pensez-vous que nous sommes arrivés ici ? demanda l’homme. Et comment pensez-vous que Chernabog a été libéré ? C’était moi. Grâce à l’aide d’une fidèle amie, Noire.

 

Tout à coup, lorsqu’il prononça le prénom, une jeune femme aux cheveux blancs sortie de l’ombre fit son apparition. À la différence des autres apparitions, elle avait cette fois-ci des oreilles ainsi qu’une queue de lion blanc. En s’avançant peu à peu vers les deux femmes qui l’observaient avec un air indifférent, elle lui adressa un sourire.

 

- Je vois que ma présence vous réjouit. dit-elle, amusée. Je suis Noire.

- Que fait cette chose féline avec nous ? grogna Cruella.

 

Face à cette remarque déplacée, Noire la regarda. Son sourire disparut pendant que le corps de Cruella volait au-dessus d’elle tout en sentant une chose invisible qui étranglait son cou.

 

- Donne-moi encore un surnom ridicule et ça sera tes bêtes qui te mangeront comme de le pâté. dit Noire d’un ton froid.

- Mesdemoiselles, calmez-vous s’il vous plaît. ordonna Rumple.

 

Noire libéra Cruella tandis qu’Ursula continua de l’observer. Elle la connaissait plus que bien, elle savait depuis bien longtemps qui elle était et quel danger elle était pour l’humanité. Rumple reprit alors ses explications pendant que les deux femmes observaient avec méfiantes Noire :

 

- Avant que je parte cette ville, j’ai demandé à Noire d’introduire le Chernabog pendant mon absence. Aussi, je suis le professeur d’Oxford qui a traduit le sort pour Belle, le sort qui a libéré les fées et malencontreusement cette monstruosité. Je vous demande de considérer ce que j’étais capable de faire à l’extérieur, à mon plus bas niveau, sans magie. Et maintenant considérez ce que je suis capable de faire à l’intérieur. Donc peut-être devrions-nous arrêter nos chamailleries et s’y mettre. Il manque un membre à notre équipe. Il est temps de réunir le groupe.

 

Les méchants marchaient de nouveau tandis qu’Ursula et Cruella se regardaient entre elles.

 

- Tu ne veux pas dire…

- Maléfique, interrompit Ursula.

- Mais elle est morte. fit Cruella, perplexe.

 

Noire sourit et lui répondit, amusé :

 

- Pas entièrement.

- Ça veut dire quoi ? demanda Cruella.

- Cela signifie que nous avons du pain sur la planche, répondit Rumple, beaucoup à préparer.

- Je ne l’aime pas, intervint Ursula. Mort ou vif, on a un plus gros problème… Régina.

- Qu’est-ce qui te fait dire ça ? interrogea Cruella.

- La bête n’a pu la vaincre. Aussi mauvaise que soit Maléfique, le cœur sombre de Regina est bien pire.

- Tu es tellement pleine de préjugés, répondit Rumple en s’arrêtant. On n’a pas besoin de s’inquiéter pour Regina.

- Quoi ?

- La bête cherchait le cœur qui avait le plus de potentiel maléfique, oui, mais elle n’en avait pas après Regina.

- Elle en avait après Emma, continua Noire. Grâce à Phoebe, Emma a absorbé toute sa noirceur.

- Ainsi, la noirceur d’Emma s’est réveillée en elle, conclut Rumple.

Join MovellasFind out what all the buzz is about. Join now to start sharing your creativity and passion
Loading ...