Souviens-Toi

Plongez dans la série de Once Upon a Time avec une nouvelle arrivante, Phoebe. Cette jeune fille célèbre décide de tout arrêter pour recommencer une nouvelle vie. C'est dans la ville de Storybrooke qu'elle apprend petit à petit sa vraie identité. Mais, ce qu'elle s'image le moins ce qu'elle a eut un passé avec Hook. Mais quoi? Comment réagira-t-il lorsqu'il la reverra? Se souviendrait-il d'elle?Se rappellera-t-elle de lui?

0Likes
0Comments
797Views
AA

24. 23.

Depuis quelques jours, Killian ne supportait pas de voir Phoebe dans les bras d’une autre personne. C’était plus fort que lui, il pensait que ses sentiments n’étaient d’autre que de la protection. Pourtant, quand elle l’aperçut en train d’embrasser Thomas, il ressentit une pointe de jalousie s’emparer en lui alors qu’il continuait de le nier. Malgré tout, il décida de faire en revanche des efforts. Elle était comme sa petite sœur, il devait avant tout accepter les choix de Phoebe.

Il s’approcha d’eux en espérant que leurs échanges langoureux s’arrêteraient. Néanmoins en arrivant, ça présence ne semblait pas les déranger. Main dans la main, ils continuaient de s’changer des interminables baisers. Impatient, il s’interposa entre eux en toussant fortement. Confuse, Phoebe s’arrêta aussitôt et fit quelques pas en arrière.

 

- Désolée… dit-elle en rougissant.

- Serait-il possible de t’emprunter Phoebe un instant ? demanda Killian calmement.

 

Thomas et la jeune fille se regardèrent. Elle hocha la tête et lui, il lui vola un dernier baiser. Pendant qu’il s’éloignait d’elle, la jeune blonde continuait de le regarder jusqu’à ce qu’elle ne le vît plus. Pour elle, elle vivait le parfait amour, rien ne pourra lui faire changer d’avis à présent.

Une fois qu’il n’était plus là, Phoebe se retournait enfin vers Killian. C’est alors que sa joie et sa bonne humeur laissaient place au doute et au pardon. Elle le regarda, attendant patiemment ce qu’il voulait lui dire.

 

- Ecoute, dit Killian, je veux bien comprendre que tu me caches encore certaines choses sur ce qui s’est passé depuis la fois où tu es partie, mais…

 

Le pirate eut un moment d’hésitation avant de continuer :

 

- Mais quand je t’ai vu avec cet homme je n’arrivais pas à réaliser que maintenant tu n’es plus la petite Phoebe que j’ai connu.

 

Il passa son crochet contre le doux visage de la jeune fille en la regardant dans les yeux et termina :

 

- Tu es grande maintenant. Et… Bien que ce Thomas ne m’inspire pas confiance…

- Killian… sourit Phoebe.

- Je suis prêt à accepter ton choix en tant que capitaine, mais aussi en tant que frère.

 

Phoebe fut dès lors à la fois surprise et heureuse par les décisions qu’il venait d’entreprendre. Il lui pardonnait et il acceptait qu’elle fût avec Thomas. Elle lui sourit et, en posant sa main délicate contre le crochet du pirate, elle lui dit, les yeux dans les yeux :

 

- Merci Killian…

 

Elle déposa un doux baiser sur la joue du brun et partit rejoindre Thomas. Et, pendant qu’elle s’éloignait du pirate, il ressentait l’envie de rester encore auprès d’elle. Il la regardait partir peu à peu jusqu’à ce que David arrivât :

 

- Killian !

 

Le pirate se retourna et vit David qui se précipitait vers lui.

 

- Que se passe-t-il ? interrogea le brun.

- Regarde ce que j’ai trouvé vers la limitation de la ville.

 

Il sortit de sa poche de son blouson un bout de tissu bleu nuit et le montra au pirate. Par réflexe, Killian appela Emma, mais il tomba aussitôt sur le répondeur. Il comprit alors qu’il devait la rejoindre au plus vite.

 

- Il faut le montrer à Emma et Regina. annonça fermement le pirate.

 

*

 

Depuis que Regina s'était aperçu de la disparition du manuscrit, elle ne cessa de penser au pire. Plus les jours passaient et plus elle s'obstinait sur cette jeune femme maléfique.

Un jour, à l'aide d'Emma et de Mary Margaret, elle s'apprêtait à découvrir une partie du plan de Noire. Alors qu'elle essayait par tous les moyens de trouver une solution radicale et rapide, Emma et sa mère la surprit en train de s’énerver dans son bureau.

 

- Que se passe-t-il ? demanda la shérif.

- À ton avis ?! grogna la brune, sous la colère.

 

La jeune femme blonde examina sont bureau qui était visiblement en désordre. Elle pensait que Regina en faisait trop, qu’elle devait arrêter de se faire du souci. Pour la première fois, il ne s’était rien passé depuis l’apparition d’un nouvel arrivant sur cette ville. Du moins, c’était ce qu’elle pensait. Bien que Phoebe n’eût rien avoir avec Noire, Regina restait sur ses gardes. Elle se méfiait d’elle et sentait comme un danger qui tournait autour d’elle, causé par Noire.

Énervée, elle plaqua subitement ses deux mains contre son bureau et dit :

 

- Je ne sais pas comment ni quand, mais je suis sûr que cette garce est en train de mijoter quelque chose…

- Alors il faut l’arrêter pour le bien de notre ville, conclut Emma.

- Elle est tellement puissante, et le fait qu’elle sache que c’est moi qui lui tends un piège risquerait encore plus de l’énerver, réalisa Regina en souriant bêtement. Ce qu’il faudrait faire, c’est la piéger sans qu’elle nous reconnaisse. Si seulement il y avait un moyen…

 

Plus les secondes passaient, plus Regina se torturait à trouver une solution. Mais rien à y faire, elle savait pertinemment que Noire était bien plus puissante et intelligente que les autres méchants qu’elle connaissait. Mais, alors qu’elle n’avait aucune idée, Mary Margaret en proposa une qui était d’autant plus surprenante :

 

- Et si on faisait un bal masqué le soir dans la ville ? réalisa-t-elle, en regardant Emma. Comme ça, elle ne reconnaîtra personne dans la foule…

- … Et on lui tendra un piège. termina Emma, illuminée par cette idée intéressante.

- Et comment voulez-vous qu’on lui tende un piège au juste sachant qu’on ne sait même pas sous quelle apparence elle se cache ? demanda Regina.

 

Soudain, alors qu’Emma s’apprêta de répondre à Regina, la porte de son bureau s’ouvrit. Il s’agissait de David qui montrait un bout de tissu bleu nuit :

 

- Regardez ce que j’ai trouvé au bord de la limite de la ville ! dit-il, essoufflé.

- Ce tissu appartient à la robe de Noire, réalisa Regina, il n’y a qu’elle qui porte cette couleur. On va finalement pouvoir la retrouver.

 

Le lendemain, alors que les habitants apprenaient la nouvelle concernant le bal masqué, Regina venait enfin de terminer la potion de localisation. Depuis l’arrivée de la Reine des Neiges, elle savait pertinemment comment la préparer. Accompagnée d’Emma et de Killian à la mairie, elle déposa un liquide bleu ciel sur le tissu. C’est alors que l’objet commença à voler et se dirigea aussitôt vers son destinataire. Au fil de leur découverte, ils s’en allèrent dans la forêt.

 

- On va enfin savoir où elle se trouve ! s’exclama Regina, d’un sourire ambitieux sur ses lèvres.

- Ne tirons pas de conclusion trop vite, répondit Emma. Si ça se trouve, ce n’est pas à…

- À Noire ? interrompit Regina. Je sais comment elle est habillée, c’est le même tissu que sa robe !

 

Au bout de quelques minutes plus tard de marche, ils entendirent finalement du bruit. Ensemble, ils se cachèrent derrière un arbre couché et ils regardèrent discrètement : il s’agissait de Noire qui discutait avec un jeune homme.

 

- J’en étais sûr… murmura Regina.

 

Mais que ne fut pas la surprise de Killian lorsqu’il reconnut que cet homme n’était d’autre que Thomas ! Il était là, en train de discuter avec cette jeune femme maléfique. Et, ce qui était le plus surprenant, c’était qu’ils semblaient se connaître.

 

- Tout est prêt ? demanda Thomas, inquiet de la situation.

- Ne vous en fais pas. répondit Noire d’un ton calme. Tout sera prêt pour demain soir. Mon plan se déroule à merveille, rien ne pourra nous arrêter maintenant.

- Vous êtes sûr que ça ne sera pas dangereux ?

- Loin de là, on va juste assister à un grand réveil.

 

En entendant cette discussion, Regina n’avait qu’une seule envie : c’était d’arrêter Noire. Mais malheureusement, avec l’aide d’Emma et de Killian, ils n’étaient pas assez forts pour la battre. Phoebe aurait dû venir pour les aider. Elle devait attendre demain soir pour l’attraper.

Du côté du pirate, il sentait sa rage qui venait en lui. Alors qu’il commençait d’avoir confiance en Thomas, il le surprit avec Noire. Il avait raison sur ses pressentiments, Thomas était un danger pour Phoebe. Il devait maintenant tout faire pour l’éloigner de lui. Mais comment allait-il s’y prendre sans qu’une nouvelle dispute ressurgisse entre eux deux ?

De plus, dû à la distance qui les séparait, ils ne parvenaient pas à entendre la discussion parfaitement. Ils comprirent seulement qu’un grand danger allait de nouveau s’abattre sur la ville.

 

*

 

Lorsque le jour du bal arriva, Phoebe profita de ce moment pour faire les magasins. Alors que Neyla travaillait dans une boutique de chaussure et que Thomas était malade, Phoebe profita de cet instant de solitude pour faire les boutiques pour trouver sa robe de bal. Malheureusement, à cause de l’état de Thomas, elle n’aura pas de cavalier. Néanmoins, elle sentait qu’elle passerait une excellente soirée.

Motivée, elle alla dans toutes les boutiques de la ville. Elle demanda des robes de soirées et les essaya toutes. Des noires, des rouges, des blanches, des bleus… Elle les aimait toutes ! Néanmoins, lorsqu’elle vit le prix de certaines d’entre elles, elle comprit aussitôt qu’elle devait faire un choix. Elle se regarda un dernier moment devant le miroir avec une robe rouge qu’elle venait d’essayer et hésita avec une autre. Celle-ci descendait jusqu’au sol, il s’agissait d’une jolie robe bustier dont le haut et le bas étaient séparés par un joli ruban blanc. Elle s’observa un moment et réalisa qu’elle voulait changer. Elle sourit et rangea les robes et en paya une. En sortant du magasin, elle aperçut en face un petit magasin. Elle y rentra et alla aussitôt dans le rayon hygiène. Elle s’arrêta devant des boîtes pour des colorations. Elle en prit une avec quelques hésitations et repensa alors à la réaction que Thomas aurait. « Ça serait drôle », pensait-elle avait un sourire sur son visage.

 

Au bout d’une heure plus tard, elle arriva chez Neyla. En entrant, elle déposa les sacs sur son lit et elle alla directement dans la salle de bains avec une paire de ciseaux ainsi que la boîte. Lorsqu’elle se regardait devant le miroir, son cœur s’accéléra. Comment réagira Thomas ? Est-ce qu’il va la rejeter ? Et quand n’est-il de Killian ? Sera-t-il choqué par ce changement radical ?

Bien qu’elle ne sût pas si c’était une bonne idée, mais elle avait pourtant envie de changement. Elle prit le ciseau et le dirigea vers des mèches de ses cheveux et commença alors son relooking.

 

*

 

À l'arrivée du bal masqué, le cœur de Phoebe frappa dans sa poitrine. Elle était tellement excitée de voir tous les habitants du village avec un masque sur leur visage. À cette idée-là, elle sourit. Elle se regarda une dernière fois devant une fenêtre et elle réalisa qu'elle était parfaite. Durant la journée, elle venait de se faire la couleur. Personne ne pouvait la reconnaitre. Du moins, c’était ce qu’elle pensait. Ses nouveaux cheveux ébène étaient coupés en forme de carré plongeant (de la hauteur des épaules jusqu’à sa poitrine) ; ils descendaient en cascades jusqu'à sa poitrine, tandis que quelques mèches étaient attachées en formant un petit chignon. Son masque noir dissimulait la plupart de son visage alors que ses yeux bleu océan révélaient une partie de son identité. Ses lèvres étaient colorées d'un bordeaux foncé tandis que sa peau illuminait ses yeux. Son collier violet couvrait son cou fin. Sa belle robe violet foncé se fondait avec la poitrine et le haut de son corps. Puis, lorsque le tissu s'en allait vers les hanches, la robe descendait comme une rose qui était en train d'éclore. Elle était une fleur épanouie par l'éclat de la lune qui l'illuminait. On ne voyait pas ses pieds, mais ses beaux escarpins noirs enveloppaient ses pieds d'une douceur inimaginable.

Elle s'avança alors et rejoignit les autres habitants. Lorsqu'elle arriva, elle remarqua qu'ils dansaient tous : Mary Margaret était avec David tandis que Regina discutait Henry. Ce qu’elle voyait était magnifique, mais ce qui attira le plus son attention était la complicité que dégageaient entre Killian et Emma. Se regardant les yeux dans les yeux, le jeune couple ne fut pas préoccupé par la présence de la jeune fille.

Pourtant, tout le reste des villageois s'étaient arrêté de faire ce qu'ils faisaient en la voyant, excepté Emma et le pirate. Il y eut un moment de silence et, lorsque les musiciens reprirent, tous les habitants ne se préoccupaient plus d'elle. Quand la chanson se termina, Killian et Emma se saluèrent et c'était alors qu'il l'avait reconnu. Même avec les cheveux noirs et son masque, il savait pertinemment que c’était elle. Il s’approcha vers elle, oubliant l’existence même d’Emma. Phoebe en fit de même, oubliant même sa relation avec Thomas. Et, lorsqu’ils furent face à face, leur cœur se mit à battre à l’unisson. Elle lui adressa un sourire et lui demanda en le regardant dans les yeux :

 

- Comment tu sais que c’est moi ?

- Que tu sois blonde ou brune ne m’importe peu. répondit Killian. Une pirate reste une pirate.

 

Elle rougit et, contre toute attente, alors qu’elle allait le laisser avec Emma, il lui demanda une danse. Elle accepta, surprise et posa sa main droite contre le bras de son partenaire tandis que sa main gauche s’entremêla avec celle du pirate. Quant à lui, de son crochet, il la colla contre lui. La poitrine de la jeune fille était contre son torse tandis que son visage était proche du sien. Elle le regarda dans les yeux tandis qu’elle essayait de rester calme. Et lorsqu’une nouvelle musique démarra, elle fut emportée dans une danse sans fin. Elle le regardait encore et encore, sans se préoccuper de son couple ainsi que d’Emma. Elle profitait de cet instant autant qu’elle pouvait. Durant cet instant, elle profitait d’être dans les bras du pirate. Jamais elle ne s’était sentie aussi proche de lui. Pour la première fois, elle sentait le parfait qu’il émanait, elle ressentait les battements de son cœur qui tambourinait et elle effleurait les quelques poils rebelles qui sortaient de la tenue de l’homme. Elle rougissait encore plus en le sentant encore plus proche que jamais.

Durant cette danse, ils ressentirent tous les deux un sentiment dans lequel jamais ils n’auraient doté. Dès cet instant, ils ne se considéraient plus comme un grand frère protecteur et une petite sœur innocente, mais plutôt comme deux personnes partageaient un sentiment bien plus complice auquel ils s’imaginaient : l’amour. Il planait entre eux deux, Cupidon les avait choisis bien avant même qu’ils ne l’aient remarqué. Tout comme Phoebe, Killian eut pour la première fois l’envie de l’embrasser. Il voulait goûter à ses lèvres, il voulait approfondir cette sensation nouvelle qu’il avait avec elle et il désirait surtout savoir la réaction de la brune.

Quant à Phoebe, elle ressentait exactement la même chose. Pourtant, elle était plus hésitante que lui, elle ressentait une certaine crainte, une certaine peur qui l’empêchait d’aller de l’avant. Et, lorsque la musique se calma, ils s’arrêtèrent. Et, alors que les yeux de Phoebe étaient sous l’emprise de ceux de Killian, elle comprit dès lors qu’ils allaient s’échanger leur premier baiser. Ils s’approchèrent de leur visage encore et encore, et, quand quelques centimètres séparaient de leurs lèvres, ils se regardaient une dernière fois.

Mais, alors qu’ils s’apprêtaient à s’échanger leur premier baiser, la musique s’arrêta. C’est alors qu’ils reprirent tous les deux leurs esprits. Confuse, Phoebe recula aussitôt. Elle n’arrivait pas à croire à ce qui venait de se passer. Un peu de plus et elle allait l’embrasser ! Elle s’éloigna peu à peu de lui jusqu’à ce qu’elle décidât de partir en courant dans la forêt. Elle voulait fuir la vérité, elle niait ses sentiments et surtout, elle refusait ce qu’il ressentait aussi. Plus elle courrait, plus elle fuyait de son destin. Elle s’en allait dans la forêt tandis que Killian voulait la retenir. Mais, dès qu’elle était partie, il comprit aussitôt qu’il ne pouvait rien faire. Il jeta un coup d’œil vers Emma qui semblait désorientée par ce qui venait de se passer. Elle avait tout vu, et de loin, elle remarquait très bien ce qui s’était passé. C’est pour cela que, lorsque ses yeux croisèrent ceux du pirate, elle l’évita aussitôt et elle partit rejoindre Phoebe.

 

Au même moment, Noire avait assisté discrètement la scène. Et bien que Regina la cherchât parmi cette foule, la jeune fille resta aussi discrète qu’un fantôme. La potion de localisation ne semblait cette fois-ci ne pas fonctionner. Il semblerait que Noire s’était protégée contre cette potion. Elle était là, cachée derrière un bâtiment. Elle souriait face à ce qui venait de se passer. Et, lorsqu’elle sentit que quelqu’un la regardait, elle se retourna et reconnut Regina. Elle inclina légèrement sa tête avant de disparaitre dans une fumée bleu nuit.

 

*

 

Lorsque Phoebe n’entendait plus, le bruit des instruments des musiques et qu’elle ne voyait plus les lumières des lampadaires, elle s’arrêta. Elle reprit son souffle en repensant à tout ce qu’elle venait de vivre en arrivant ici. Son passé, ses pouvoirs, ses origines, Killian, Thomas… Tout se mélangeait dans sa tête. Elle avait l’impression que la terre tournait encore plus que d’habitude. Son esprit se mélangeait tandis que ses humeurs s’évadaient à travers le ciel. De rafales de vent s’abattit sur la ville tandis que des éclairs se dispersèrent au fil des larmes qui coulaient sur le visage de la jeune brune. Et, quand elle entendit des bruits de pas, elle ouvrit subitement les yeux et regarda autour d’elle : il s’agissait d’Emma. À la différence de ce qui venait de se passer, elle tentait de rester calme pour Phoebe. Malheureusement, la jeune fille parvenait à ressentir les sentiments de la shérif à travers d’un seul regard.

 

- Phoebe calme-toi… dit-Emma, d’une voix rassurante.

- Tu mens ! répondit Phoebe. Tu dis ça pour contrôler mes pouvoirs.

 

Au même moment, un cyclone commença à se former et la jeune fille entendit une voix inconnue qui l’empêchait de se concentrer :

 

« Fille du Soleil et des Animaux ; toi qui vis dans le mensonge et le doute… »

 

- Ma tête… fit la jeune brune, perdue.

 

« Dont les pouvoirs qui te sont conférés se réveillent à jamais devant la nuit brillante… »

 

- J’ai mal… continua-t-elle de dire.

- Phoebe calme-toi… rassura Emma.

 

« Réveille la magie qui sommeille en toi, libère ton destin scintille devant ces étoiles… »

 

- Arrêtez… Arrêtez…

 

« Devant cette lune, tu te montreras et tu t’imposeras… »

 

- S’il vous plaît… Arrêtez…

 

« Fille du Soleil et des Animaux ; toi qui vis dans le mensonge… »

 

Plus cette voix inconnue répétait ces paroles incompréhensibles, plus Phoebe sentit ses pouvoirs montaient en elle. Et, lorsque les paroles s’accéléraient de plus en plus, elle comprit alors qu’elle s’apprêtait à craquer. Alors qu’elle ordonna à Emma de fuir, Phoebe sentit une énorme explosion de feu de couleur violet sortir en elle. Tout, je dis bien tout, disparut sous ces flammes dévastatrices. Depuis le restaurant de Grany, on aperçut un champignon violet clair qui explosa dans la forêt. Il y eut de ce fait un tremblement terre qui dura quelques secondes. Tout le monde s’arrêta. Killian comprit aussitôt qu’il s’agissait de Phoebe. Et, quand il comprit qu’Emma était encore avec elle, il sentit une peur pesante et un danger plus que présent. Sans même se préoccuper de lui, il s’empressa de les rejoindre en courant :

 

- Phoebe ! Emma !

 

Join MovellasFind out what all the buzz is about. Join now to start sharing your creativity and passion
Loading ...