Souviens-Toi

Plongez dans la série de Once Upon a Time avec une nouvelle arrivante, Phoebe. Cette jeune fille célèbre décide de tout arrêter pour recommencer une nouvelle vie. C'est dans la ville de Storybrooke qu'elle apprend petit à petit sa vraie identité. Mais, ce qu'elle s'image le moins ce qu'elle a eut un passé avec Hook. Mais quoi? Comment réagira-t-il lorsqu'il la reverra? Se souviendrait-il d'elle?Se rappellera-t-elle de lui?

0Likes
0Comments
786Views
AA

22. 21.

21.

 

 

 

 

Elle ne savait comment retenir son étonnement face en voyant Thomas. Comment l’avait-il trouvé ? Et surtout, pourquoi était-il ici ? Elle posa sa guitare sur la chaise pour ensuite le rejoindre. Elle s’approcha de lui lentement et resta immobile devant lui. Quant à Killian, lorsqu’elle prononça ce prénom qui lui était inconnu pour lui, il se retourna et vit un jeune homme d’environ le même âge que Phoebe. Et, bien qu’il ne connût pas les intentions de cet inconnu, il sentait néanmoins en lui une pointe de méfiance. Il se releva de sa chaise et les rejoignit.

 

- Qui est-ce ? demanda Killian à Phoebe.

 

Lorsqu’il croisa son regard, Thomas prit Phoebe dans ses bras par-derrière et lui répondit à sa place :

 

- Je suis sont petit-ami, Thomas.

 

Elle n’osait plus regarder dans les yeux Killian. La blonde détournait son regard et sentit celui du brun qui l’observait. Pour la première fois, elle se sentait gênée de la situation. Jamais elle n’aurait pensé qu’elle reverrait Thomas, et encore moins Killian ! En les voyants tous les deux avec elle, elle avait une impression soudaine qu’une guerre de rivalité se créait entre eux. Mais ce n’était juste qu’une impression. Killian aimait passionnément Emma, jamais il ne la quitterait pour elle ! Après tout, il considère Phoebe comme sa petite sœur, et rien d’autre. Du moins, durant un certain temps… Maintenant, elle ne savait pas ce qu’il ressentait dans son cœur. Néanmoins, en observant sa réaction, elle commençait à avoir des doutes sur ses sentiments. Son torse était bombé et son regard perçait ceux de Thomas. Il était comme une bête sauvage qui s’apprêtait de se battre pour garder sa proie. Quant à Thomas, elle le connaissait tellement qu’elle savait qu’il commençait déjà à jouer avec lui. Il lui souriait comme s’il était déjà vainqueur d’une compétition sans fin et profitait de son statut de couple pour garder Phoebe. Mais qu’en était-il d’elle ? Comment se sentait-elle à ce moment-là ? Bien évidemment, aucun des deux ne se souciaient d’elle. Ils étaient bien trop occupés dans leur combat de regard. Cette confrontation qui était invisible aux yeux de tous lui rappelait durant quelques secondes un souvenir qu’elle avait vécu auparavant.

 

Mais, lorsqu’elle ressentait qu’elle devait à tout prix faire cesser cette situation embarrassante, elle trouva le moyen de changer de discussion. Elle recula de Colton et laissa une certaine distance entre les deux hommes et lui demanda, intriguée :

 

- Je… Je ne comprends pas Thomas, comment tu as fait pour me retrouver ?

- C’est simple, grâce à la technologie qu’on à aujourd’hui, j’ai réussi à te pister à l’aide de ton téléphone. répondit-il, fièrement. D’ailleurs, lorsque je suis rentré ici, j’ai tout de suite reconnu ta magnifique voix.

 

Il la regarda dans les yeux, fit quelques pas vers elle et passa sa main dans les cheveux de la blonde et continua :

 

- Tu n’es pas une chanteuse célèbre et ma petite-amie pour rien…

 

Sur ces paroles claires, elle comprit qu’elle devait dire la vérité à son ancien capitaine. Alors que Thomas venait d’avouer qu’il l’aimait encore, Killian assistait sans rien dire à la discussion. Il n’osait rien dire, mais son comportement devenait pourtant de plus en plus froid. D’un mouvement bref et distinct, il prit le bras de Phoebe pour qu’elle le regard et lui dit :

 

- Une chanteuse célèbre ? Tu peux m’expliquer ce qui se passe exactement ?

- Et bien…

 

Elle jeta un coup d’œil vers Thomas avant de lui répondre la tête baissée :

 

-Avant que j’arrive à Storybrooke, j'étais quelqu’un de très connu en tant que chanteuse. Non seulement, j’en avais marre des personnes qui m’observaient jours et nuits et qui m’empêchaient de vivre, mais aussi, je ne me sentais pas à ma place. J’avais l’impression que j’étais un intrus. Alors je suis partie, sans donner le moindre signe de vie.

 

Pendant qu’elle lui révélait son ancienne vie de star, Killian lâcha au fil de ses arguments le bras. Ses lèvres entrouvertes laissaient apparaitre un soupir tandis que ses sourcils fronçaient. Il recula à son tour et lui dit, préoccupé :

 

- Pourquoi tu m’as caché tout ça…

- Killian, s’il te plaît, écoute-moi... supplia Phoebe, la voix tremblante.

 

Mais le pirate, désorienté par cette vérité troublante, décida de partir du restaurant sans la laisser terminer sa phrase.

Elle ne comprenait pas son comportement si soudain.

Il ne comprenait pas pourquoi elle ne voulait pas lui dire qui elle était avant.

 

*

 

Durant la même journée, la présence de Thomas ne passait pas inaperçu. Mais malgré certaines difficultés, Phoebe parvenait à convaincre Regina et Emma de le laisser dans cette ville. Par la même occasion, Emma la mettait en garde concernant les futurs évènements étranges qui risquaient d’arriver. Après tout, la magie était bien au centre de Storybrooke. Tout pouvait arriver dans cette ville ! C’est pour cela que Phoebe lui expliqua qu’elle ferait tout pour cacher tout ce qui pourrait se produire. Mais après d’avoir convaincu cette nouvelle venue de rester ici, Phoebe repensa à la dernière fois où elle avait exercé ses pouvoirs avec Emma. Maintenant que Thomas était avec elle, la jeune fille devrait être plus vigilante. Alors qu’Emma s’apprêta de la quitter, Phoebe la retenait.

 

- Attends ! interpella Phoebe.

- Qu’il y-a-t-il ? demanda Emma.

- Je suis vraiment désolé de la dernière fois où tu as essayé de m’apprendre à utiliser mes devoirs. Et, je voudrais que tu m’aides à les maîtriser. Si jamais Thomas découvre qui je suis réellement, j’ai peur que sa réaction dépasse celle que j’imagine. avoua la jeune fille, préoccupée.

- Je comprends. répondit la shérif. Demain matin, on se retrouve sur le port à neuf heures tapantes. Compris ?

- Oui merci !

 

Heureuse, la nouvelle prit par réflexe Emma dans ses bras. Mais sa réaction inhabituelle surprit Emma. Depuis qu’elle l’avait rencontré, elle ne l’avait jamais vu aussi tactile. Pourtant, après ce qu’elle avait vu il n’y a pas très longtemps, son affection envers Phoebe était du moins mitigée. Elle ne savait pas si elle devait la considérait comme une adversaire redoutable pour Killian ou si elle devait tout simplement être comme elle était avec tout le monde.

C’est pour cela qu’elle hésita durant quelques secondes de poser ses mains contre le dos de la jeune file. Mais après quelques réflexions, elle le fit. Après tout, ce n’est juste qu’une sœur pour Killian, c’est tout.

 

« Elle n’est pas une menace » se disait Emma.

 

*

 

Lorsque le restaurant était fermé, Phoebe en profita pour jouer un peu de la musique. Pourtant, depuis l’arrivée de Thomas, elle n’arrivait plus à avoir l’esprit clair. C’était comme si toutes ses pensées étaient focalisées sur lui. Elle ne pouvait pas jouer de la musique dans de telles conditions ! Dès qu’elle jouait une note à la guitare, sa main gauche refusait de se positionner correctement sur les cordes. Et pour la première fois, elle ne pensait plus à sa véritable identité. En effet, elle repensait à celle qu’elle était avant d’arriver à Storybrooke.

Finalement, au bout d’une heure, elle décida d’arrêter de jouer. C’était visiblement impossible pour elle. Elle rangea sa guitare acoustique dans son étui et repartis chez Neyla. En arrivant, elle découvrit avec surprise dans le salon Thomas et Neyla qui partageaient ensemble un café à une heure aussi tardive. La jeune fille posa sa guitare contre la porte et s’approcha vers eux.

 

- Tiens, tu as fini ton entraînement à la guitare ? interrogea Neyla. Ҫa s'est bien passé ?

- Euh… Oui… répondit Phoebe. Mais pourquoi Thomas est ici ?

 

Elle regarda à côté du jeune homme et vit sa valise.

 

- Et pourquoi y-a-t-il sa valise ici ? demanda-t-elle, intriguée.

- Et bien disons qu’il va vivre avec nous à partir d’aujourd’hui ! révéla Neyla.

- Q… Quoi ?!

 

Thomas sourit face à la réaction de Phoebe. Il se leva et, en s’approchant vers elle, il lui dit :

 

- Oui, nous allons pouvoir vivre ensemble !

- Mais… Comment vous…

- On s’est croisé dans la ville et lorsqu’il m’a avoué que vous sortez ensemble, expliqua son amie. Je l’ai tout de suite proposé de dormir ici. Il pourra s’installer dans ta chambre. Comme ça vous serez ensemble !

 

Plus elle parlait et plus Phoebe sentait les nerfs qui allait exploser. Et, lorsqu’elle entendait la dernière phrase, c’était la goutte d’eau qui débordait le vase. Ce n’était plus possible, elle ne pouvait pas rester ainsi sans rien faire ! Si elle avait quitté son ancienne vie c’était pour tout recommencer, pour apprendre à se connaître ! Bien qu’elle acceptât qu’il pût vivre ici, elle ne pouvait pas dormir avec lui dans le même lit !

 

- Non sa suffit ! s’écria-t-elle.

 

Elle recula pour avoir une certaine distance avec le jeune homme.

 

- Ҫa ne va pas ? questionna Neyla, surprise.

 

Phoebe la regarda et lui dit, sévèrement :

 

- Laisse-moi seule avec Thomas, s’il te plait.

 

Son amie ne comprenait pas sa réaction si perplexe. C’était bien la première fois qu’elle la voyait dans cet état pareil. Néanmoins, elle hocha la tête et s’en alla dans la salle de bain.

Lorsqu’ils furent enfin seuls, Phoebe profita de l’occasion pour enfin discuter avec lui.

- Pourquoi tu as dis que tu es mon petit ami au restaurant aujourd’hui ? demanda-t-elle.

 

Le jeune homme sourit tendrement et s’approcha vers elle pour l’enlacer. Mais elle refusa.

 

- Parce que c’est le cas et que je t’aime encore Phoebe, répondit-t-il. Tu sais très bien que nous sommes le couple le plus…

- Le plus parfait ? interrompit la jeune blonde. Oui je le sais sauf que se sont les médias qui le pensent, pas moi.

 

Elle respira un bon coup, et, quand elle releva ses yeux humides vers ceux de Thomas, elle continua :

 

- Je ne sais pas si tu te rends compte de la situation… Depuis qu’on est ensemble, tu n’arrêtes pas de dire que tu m’aimes alors que moi-même, je n’arrive pas te le dire. Lorsqu’on se dispute, tu essayes à chaque fois de m’acheter des cadeaux. Thomas, plusieurs fois, tu as voulu qu’on couche ensemble, mais à chaque fois, je n’y arrivais pas parce que je pensais que je n’étais pas prête, j’avais peur. C’est une autre raison pour laquelle je suis partie, je ne voulais pas que tu voies que je suis une pauvre fille vierge qui n’arrive pas à surmonter l’obstacle le plus banal de la vie ! Je ne voulais pas que tu m’abandonnes…

 

Plus elle continuait à parler, plus elle sentait des larmes qui tombaient lentement sur ses joues.

 

- Et que tu me trompes avec d’autres filles…

 

Quand elle termina sa phrase, elle voyait qu’il s’apprêta de s’approcher vers elle. Mais elle le repoussa une fois encore. Elle essuya ses larmes et partit s’enfermer dans sa chambre jusqu’à la fin de la journée. Durant la soirée, elle sentait son cœur qui se déchirait en elle. Elle en pleurait et elle ne savait pas comment s’arrêter. Phoebe se retenait alors de pousser des cris de douleur en mordant ses draps blancs.

 

*

Le lendemain matin, bien qu’elle n’eût pas dormi de la soirée, Phoebe se rendit au port comme avait demandé Emma. Par chance, elle n’était pas de service ce matin. Elle avait de ce fait tout le temps pour se consacrer à s’entraîner. En arrivant, Phoebe observait tous les bateaux qui étaient sur les quais. À première vue, ils n’y en avaient aucun qui reflétait les navires qu’on pouvait retrouver dans les contes.

Au bout de quelques minutes plus tard, Emma arriva à son tour. Lorsque ses yeux croisèrent ceux de la shérif, elle lui demanda calmement :

 

- Pourquoi on n’est pas chez Granny ?

- Parce que ça serait trop dangereux pour les villageois. répondit clairement Emma.

- Et maintenant, on fait quoi ?

- Et bien, on va éviter que tu t’énerves avant qu’une tempête détruise les bateaux.

 

La shérif enleva un collier qu'elle portait autour du cou. Il s’agissait d’une chaîne gris clair qui tenait un pendentif représentant un signe. Elle le posa sur la table et ordonna à Phoebe :

 

- Maintenant, je veux que tu me déplaces le collier.

- Compris.

 

La blonde s’apprêtait de diriger ses deux mains vers le pendentif comme il y avait quelques instants. Mais elle s’arrêta. Inconsciemment, elle s’avait que ce n’était pas la bonne méthode. Elle garda sa main gauche devant le pendentif et elle le regarda. Elle ne pensait à rien et durant quelques secondes, elle sentait subitement une énergie qui sortait de sa main. Ses yeux devenaient, par la suite, violets et le collier volait. Mais Phoebe ne s’arrêtait pas en si bon chemin. Malgré qu’elle essaya de dissimuler sa bonne humeur, elle parvint à faire beaucoup plus qu’on lui demandait. Lorsqu’elle ferma aussitôt ses yeux, l’objet disparut. Et quand elle les ouvrit, il était autour du cou d’Emma. Quand elle le sentit, elle le touchait et observait Phoebe, stupéfaite.

 

- Comment tu as fait ? demanda Emma.

- De ? Le faire apparaître sur ton cou ? fit Phoebe. Et bien, j’ai tout simplement pensé à…

- Non pas ça, mais tes yeux. interrompit la shérif. Lorsque tu as utilisé ta magie, ils étaient devenus violet en quelques secondes.

- Je… Je ne sais pas… Je n’ai rien senti pourtant… répondit confuse la jeune fille.

 

Il y eut quelques secondes de silence. Emma ne comprenait pas face à ce qui venait de se passer. C’était la première fois qu’elle voyait ce genre de réaction. Jamais elle n’avait remarqué les yeux de Regina qui devenaient d’une couleur quelconque. Phoebe n’était pas qu’une simple sorcière ou magicienne. Il était quelque chose de beaucoup plus importe que ça. Mais quoi ?

Lorsqu’elle essayait de réfléchir, Phoebe interrompit le silence en jouant avec ses pouvoirs. Elle posait ses mains plates devant la table en bois. En fermant les yeux, elle se concentrait. Et, lorsqu’elle les ouvrit, la couleur violette recommençait à faire son apparition. Une brume violette sortait délicatement en elle tandis qu’elle formait un magnifique cygne. Emma fut impressionnée par cette puissance. C’était tout simplement magique. Même elle, elle n’était pas capable de faire ça. Elle observait le cygne violet qui nageait dans cette brume. Mais ce moment merveilleux prit fin dès l’instant où Phoebe reconnut la présence de Killian. Elle s’arrêta et redressa subitement son visage. Quand elle se retourna pour le voir, elle sentit son cœur qui se remettait à battre. Et, au moment où elle aperçut son visage renfermé et froid, elle comprit aussitôt qu’il lui en voulait encore. Sa tristesse commençait à se dessiner sur son visage tandis qu’elle s’apprêta à partir.

 

- Je suis désolée, mais il faut que je te laisse Emma. dit Phoebe. Merci encore de ton aide.

 

Sur ces paroles, elle partit tout en se retenant de courir. Et, lorsqu’elle sentit qu’elle passait devant le pirate, elle retenait l’envie de s’effondrer dans ses bras. Pourtant, la tête haute, elle restait forte et ne montrait aucun signe de faiblesse venant d’elle.

Une fois qu’elle était partie, Emma s’empressa de parler avec Killian par rapport à ce qui venait de se passer. Elle avait bien évidemment bien remarquait cette tension qu’il y avait entre eux deux. Elle avait d’ailleurs la ferme attention d’essayer de comprendre le pourquoi du comment !

Après l’avoir embrassé, elle déposa ses bras contre la nuque de son partenaire et lui dit avec un sourire sur son visage :

 

- Qu’est-ce qui t’arrives ? interrogea Emma. Tu as l’air tendu.

- Mais je vais très bien ma Lady. répondit Killian. Pourquoi cette question ?

- Tu me mens. Je t’ai vu lorsque tu as croisé Phoebe. Que c'est-il passé ?

 

Le pirate soupira et comprit alors qu’il devait lui raconter la vérité. En déposant ses mains contre les hanches de la belle, il lui avoua en la regardant dans les yeux :

 

- Disons qu’elle a tellement grandi depuis la dernière fois où je l’ai vu. Et lorsque j’ai appris ce qu’elle faisait avant qu’elle se retrouve ici, j’ai réalisé que même après une discussion, elle continue de me cacher des choses. Elle continue de me mentir Emma, comme lorsqu’elle était petite.

- C’est marrant… À te voir ainsi, on pourrait croire qu’elle est ta petite sœur. dit Emma, amusé. Laisse-lui une chance. Elle vient d’arriver, il y peu de temps, comprends-là. Elle n’a pas forcément le courage de tout t’avouer de suite. Laisse-lui le temps.

 

Il soupira une nouvelle fois en regardant en l’air avant de lui répondre avec un sourire sur son visage :

 

- Tu as raison Lady.

 

Ils échangèrent un long baiser entre eux. Et, alors qu’elle pensait avoir trouvé la solution, le brun interrompit leur moment en disant :

 

- Mais alors ce Thomas, il m’insupporte.

- Tu es jaloux ? demanda Emma avec amusement.

- Bien sûr que non ! répondit Killian. Mais dès que je le vois avec Phoebe, c’est plus fort que moi. Elle n’a rien à faire avec lui.

 

Emma rigola et embrassa de nouveau tout en l’enlaçant dans ses bras.

 

*

 

La journée passa très vite pour Phoebe. Lorsqu’elle s’apprêtait à rentrer chez elle, elle reçut un message de Thomas. Il lui demandait de le rejoindre au restaurant lors de la fermeture. Elle se demandait bien quelle était la raison exacte de ce rendez-vous. Elle le rejoignit alors dans la soirée comme prévu. Et, quand elle y entra, elle découvrit l’imaginable. Devant ses pieds se trouvaient d’innombrables pétales de rose qui étaient éparpillées en formant un chemin qui l’emmenait vers Thomas avec des bougies. Il était là, au fond de la pièce avec sa guitare acoustique. Contrairement à la dernière fois où elle l’avait vu, il portait une magnifique tenue en costard noir avec une chemise blanche. Il était tout simplement magnifique. Et auprès de lui, on remarquait une table qui était ornée de pétales de rose et de bougie avec deux chaises. C’était tout simplement magique, jamais elle n’aurait cru qu’il serait aussi romantique. Elle sourit et, alors qu’elle s’apprêta de lui dire quelque chose, il l’interrompit aussitôt :

 

- Non, ne dis rien. fit Thomas. Laisse-moi te parler à travers cette chanson.

 

Dès les premières notes à la guitare, elle reconnut aussitôt le morceau. Il s’agissait de Thousand Years de Christina Perri (https://www.youtube.com/watch?v=iIj07LL57RA). Son sourire s’élargit en entendant la voix de Thomas. Elle s’approchait du jeune homme, tout comme lui et elle l’écoutait. Plus il chantait, plus elle réalisait qu’elle s’était trompée sur lui. Elle avait les mêmes sentiments que lui, elle en était sûre à présent.

Lorsqu’il termina sa chanson, elle voulut lui dire quelque chose, mais il l’interrompit une nouvelle fois :

 

- Écoute, lorsque tu m’as dit que tu avais peur que je t’abandonne et que je te trompe avec une autre fille, sache que je ne le ferais pas. Mes sentiments envers toi sont beaucoup plus forts que tu puisses l’imaginer. Je suis prêt à attendre l’éternité pour que tu puisses réaliser que je suis la personne que tu aimes le plus dans ce monde.

- Thomas …

- Oui ?

- Quand je t’ai entendu chanter, j’ai tout de suite compris que tu es la seule personne en qui je pouvais avoir le plus confiance. Mais tu es aussi la seule personne en qui j’aime le plus. avoua Phoebe, confiante.

 

Face à cette confidence, Thomas, écarquillait ses yeux. Il n’en revenait pas. C’était la première fois qu’elle lui avait dit. Enfin, elle lui disait qu’elle l’aimait ! Heureux, il s’empressa de l’embrasser avec tendresse. Et, durant ce long échange, Phoebe comprit qu’elle serait heureuse auprès de lui et qu’elle ne devait pas le quitter pour quelqu’un d’autre.

 

Join MovellasFind out what all the buzz is about. Join now to start sharing your creativity and passion
Loading ...