Souviens-Toi

Plongez dans la série de Once Upon a Time avec une nouvelle arrivante, Phoebe. Cette jeune fille célèbre décide de tout arrêter pour recommencer une nouvelle vie. C'est dans la ville de Storybrooke qu'elle apprend petit à petit sa vraie identité. Mais, ce qu'elle s'image le moins ce qu'elle a eut un passé avec Hook. Mais quoi? Comment réagira-t-il lorsqu'il la reverra? Se souviendrait-il d'elle?Se rappellera-t-elle de lui?

0Likes
0Comments
781Views
AA

3. 2.

Seize ans plus tôt…

 

« Comment t’appelles-tu ? »

 

Cette voix masculine qui résonnait dans la tête de la petite fille n’était d’autre qu’un psychologue. C’était vers ses six ans où tout commença. Tandis qu’il lui répéta la question encore et encore, elle finit par lui répondre, tout en jouant avec une épée en carton :

 

- Je m’appelle Phoebe.

- Quel âge as-tu ?

- J’ai six ans.

- Quel est-ton histoire ?

 

C’est alors qu’elle eut un moment d’égarement. Dès cet instant, on eut cru qu’elle n’était plus parmi nous. Elle restait là, assise en train de regarder son jouet. Elle était toute seule dans cette pièce blanche, mais malgré son âge, elle se doutait bien qu’on l’écoutât. C’était la septième fois qu’on lui posait cette question. Chaque semaine, elle avait droit à cette question. Et chaque semaine, ils eurent droit à la même réponse…

 

- Mes parents ont été brûlés au bûcher et depuis les villageois ont essayé de me tuer. Je me suis alors échappée et j’ai été adopté par des pirates. L’un d’entre eux est le capitaine Crochet. Mes parents ont été brûlés au bûcher et depuis les villageois ont essayé de me tuer. Il était comme mon grand-frère. Mais un jour, j’ai été surprise de faire de vilaines choses. Je me suis alors enfuie grâce à un haricot magique qui m’a emmené ici, devant l’orphelinat.

 

*

 

Dix ans plus tôt…

 

- Comment t’appelles-tu ?

 

Au fil des jours qui passèrent, les réponses étaient les mêmes. Mais, aujourd’hui était différent. L’homme qui questionnait la jeune brune était plus âgé avec le temps. Néanmoins, son tempérament et sa détermination n’avaient pas changé. Il lui posa alors la même question. Quant à elle, au lieu d’être attentif, elle lisait un livre ayant pour titre « Peter Pan ». Mais lorsqu’il lui répéta la même question, elle s’arrêta de lire et elle le regarda. Un moment de silence s’installa dans cette pièce enfermée par les murs. Après quelques minutes, elle ferma son livre et elle lui répondit :

 

- Je m’appelle Phoebe. J’ai douze ans et aucune famille ne veut de moi.

 

L’homme fut surpris par cette réponse. C’était bien la première fois qu’elle ne se répétait pas. Il nota alors dans son carnet le comportement inhabituel de sa patiente. Elle avait raison sur un point : aucune personne ne voulait l’adopter. Mais pourquoi ? Cette question restait toujours en suspente. À chaque fois que la petite était avec l’un d’entre eux, des phénomènes étranges se produisaient de tel manière qu’aucun d’entre eux ne désiraient pas s’exprimer à l’orphelinat. Quant à elle, tout ce qu’elle faisait était un vrai mystère.

 

- Et sais-tu comment tu es arrivée ici ? Demanda-t-il à l’orpheline.

 

Ses yeux bleus se posèrent sur livre. Elle eut un moment de silence avant qu’elle lui réponde avec quelques hésitations :

 

- Je… Je ne sais pas…

 

*

 

Aujourd’hui…

 

- Bonjour et soyez la bienvenue dans La Minute des Star ! Il nota alors dans son carnet le comportement inhabituel de sa patiente. Il s’agit de la chanteuse et actrice Phoebe ! Cette jeune fille a été découverte deux ans auparavant. Elle est maintenant une chanteuse mondialement connue pour ses reprises tels que Sorry de Justine Bieber ou encore I Really Like you de Carly Rae Jepsen ainsi que ses musiques comme Dreaming Alone et The Beginning. Alors Phoebe, racontez-nous votre histoire !

 

Devant les projecteurs et les caméras, une jeune femme d’âgés vingt-deux ans étaient assise dans un canapé confortable, face à une femme d’environ la trentaine. Depuis le temps, Phoebe n’était plus la petite orpheline dont nous connaissons. Elle était devenue une jeune femme belle, radieuse et célèbre : ses longs cheveux blonds étaient attachés grâce à une tresse en papillon. Ses beaux yeux bleus illuminaient son visage clair. Ses lèvres pulpeuses en forme de cœur étaient d’un rouge bordeaux. Elle portait un petit haut blanc avec une jupe noir mat ce qui laissait voir son ventre plat et musclé. Pour révéler sa silhouette de jeune femme, elle avait de beaux escarpins noirs à talons.

Aujourd’hui, elle devait faire une interview, prescrit par son agent. Souriante, elle n’aurait jamais cru qu’elle réussirait dans son avenir. Pourtant, contre toute attente, sa vie à basculer grâce à une simple chanson.

 

Face à la question, elle haussa ses épaules et lui répondit avec un petit rire :

 

- Et bien… Je ne sais pas comment vous dire ça, mais… Je n’ai pas grand-chose à vous raconter sur mon histoire. À l’âge de seize ans, je suis partie et vers vingt ans, je me suis mis à jouer dans les quartiers pour gagner de l’argent en chantant et jouant de la guitare acoustique. Puis on m’a trouvé et je suis maintenant une chanteuse et actrice.

 

Durant tout le long de son discours, elle ne se préoccupait pas des caméras et des personnes qui l’écoutaient. À la différence du désir de la journaliste, Phoebe ne souhaitait pas raconter plus de chose sur son passé orpheline. Elle lui fit d’ailleurs comprendre au moment où la jeune femme essayait d’insister. La jeune blonde ne voulait pas se remémorer de son passé. Aujourd’hui encore, elle faisait des cauchemars sur ce qu’elle avait vécus. Entre misères, mystère et trouble psychologie, elle n’avait pas eu une enfance radieuse comme les autres enfants.

Après avoir refusé de répondre à une question, la journaliste changea immédiatement de sujet :

 

- À votre avis, à quoi et dû votre succès ? demanda-t-elle, curieuse.

- Sincèrement, je ne sais pas. Je dirais que c’est grâce à mon agent qui m’a permis de me faire connaître et de montrer mon talent. Mais surtout grâce à mes fans qui me soutiennent et qui sont toujours là pour moi, la jeune femme sourit face à la réaction de Phoebe tandis qu’elle continua. Enfin, je pense que c’est grâce à mon petit-ami Colton Haynes qui a toujours est toujours là pour moi. À la différence des autres personnes, ma seule famille n’est d’autre que mes fans, mon agent et mon copain. Sans eux, je ne serais rien.

 

Sur ces mots touchants, la journaliste sourit et après une série d’autres questions, Phoebe termina l’interview par l’une de ses prestations. Plus tard, une fois que la publicité venait de passer, quelques ingénieurs disposèrent les instruments respectifs sur la scène. Et, pendant qu’ils installèrent tout, la jeune fille les aida. C’était bien une première. Depuis le début de la carrière de la journaliste, jamais elle n’avait vu une célébrité aider des techniciens. Elle était bien plus différente et sage que les autres. Une fois que tout était prêt, elle se positionna devant un micro Eagletone usb, maintenu par un pied micro. Lorsque le cameraman signala qu’ils étaient en directe, Phoebe se concentra sur ce qu’elle allait faire. Respirant un bon coup, elle sentit les lumières qui éblouirent que son corps. Puis, lorsqu’elle entendit les coups de baguettes, le rythme de la batterie, les grattes des guitares électriques, et le son de la basse, elle se mit alors à chanter. C’est alors que les projecteurs se dirigèrent sur l’ensemble des musiciens et que toutes les personnes, techniciennes, caméraman, journalistes ainsi que les fans qui suivaient l’émission furent emportés dans le rythme et la passion de la musique. Cette musique bougeait et qui hantait les esprits se nommait Fireproof. Phoebe chanta de telles sortes qu’elle fut aussi sous l’emprise de la chanson. Elle n’avait pas peur du ridicule, ni même des conséquences que pouvaient apporter ses compositions. C’est alors que les projecteurs se dirigèrent sur l’ensemble des musiciens et que toutes les personnes, techniciennes, cameraman, journalistes ainsi que les fans qui suivaient l’émission furent emportés dans le rythme et la passion de la musique.

Chaque musique avait une propre signification. Ici, il s’agissait de la vengeance, du besoin de brûler tout ce qu’elle avait subi auparavant. N’aimant néanmoins pas la violence, elle exprimait ce dont elle ressentait au plus profond de son être.

 

Lorsqu’elle avait terminé, elle regarda les personnes qui étaient devant elle et vit alors la surprise se dessiner sur le visage de la plupart d’entre eux. Alors qu’un long silence se fit entendre, un « coupé » résonna dans la pièce. C’est alors qu’une sonnerie stoppa l’ambiance et que l’émission s’arrêta. La journaliste remercia Phoebe d’être venue et elle repartit dans sa loge pour se changer. En entrant, elle découvrit un bouquet de rose violet et blanc. Elle s’approcha vers cette étrange attention et vit alors une carte insérée dedans. Elle la sortit et lu à voix haute ce qui était écrit :

 

« Ces roses sont la naissance de notre amour. Tu es la beauté et la bonté qui font éclore ses magnifiques fleurs. Prends-en soin, elles te protégeront dans cette jungle sans fin.

 

C.»

 

Déposant la carte sur la table de coiffeuse, elle prit dans ses mains le bouquet et sentit l’odeur enivrante de ces fleurs. C’est alors qu’une personne frappa à la porte. La jeune blonde ouvrit et découvrit son petit-ami. Ce beau jeune homme châtain aux yeux bleus embrassa sa belle. Il posa sa main contre le dos de la jeune fille et la serra contre lui. Lorsqu’elle le regarda de nouveau, elle le laissa rentrer et admira son copain. À peine venait-elle de fermer la porte qu’elle fut plaquée contre celle-ci. Le châtain, la regarda et plaça son bras au-dessus de Phoebe. Ils se regardèrent encore et encore pour enfin s’embrasser. Au fil de cet instant, il déposa ses baisers sur le cou délicat de la jeune fille.

 

- Alors les fleurs, tu as aimé… ? murmurait-t-il à l’oreille de la jeune blonde.

 

Phoebe sourit et, savourant les délicatesses, elle lui répondit :

 

- Oui… Merci beaucoup Colton…

 

Dans un mouvement délicat et sensuel, elle sentit l’une des mains du jeune homme descendit vers les hanches, puis la cuisse et remontait… Phoebe l’arrêta aussitôt. Elle le recula et baissa son regard. Elle savait bien pourquoi il se comportait ainsi avec elle. Mais elle déclina.

 

- Je suis désolée, tu sais très bien que je ne peux pas… contesta Phoebe, gênée.

 

Face à son opposition, le jeune homme comprit. Il partit vers la fenêtre et regarda un moment la ville. Pourquoi ? Pourquoi ne voulait-elle pas ? Son refus énerva alors Colton. Le creux de ses joues se fit plus remarquer tandis qu’il se retourna vers elle. Bras croisés, il s’arrêta et la contempla. Jamais une fille ne se refusait à lui, mais pourtant, c’était le cas ici.

 

 Pourquoi tu ne veux pas ? Ҫa fait quand même six mois qu’on est ensemble ! s’écria le jeune homme tout en le regardant droit dans les yeux.

 

Phoebe baissa ses yeux et eut quelques hésitations avant de lui répondre.

 

- Tu sais très bien pourquoi je ne peux pas… Je ne suis pas…

- Pas prête ? interrompit Colton sur les nerfs. Tu as quand même vingt-deux ans bordel !

 

Sur ces dis, il passa ses mains dans ses cheveux bruns, soupira brutalement pour ensuite lui dire :

 

- Je suis désolé, mais je vais devoir te laisser. Je commence à en avoir marre d’attendre pour rien.

 

Il ouvrit la porte et partit tout en claquant la porte. Les yeux de la jeune blonde continuaient de la fixer. Durant un moment, elle ne dit plus rien et n’osa plus sortir de cette pièce. Au bout de quelques minutes, elle s’effondra en larmes et tomba sur ses genoux. Des larmes coulèrent sur son visage alors qu’elle essaya de les essuyer. Elle n’aimait pas la vie qu’elle menait. Certes, elle était célèbre, avait des personnes toujours là pour elle, elle avait un toit… Mais personne ne pouvait la comprendre qui elle était vraiment… Derrière son sourire radieux et sa bonne volonté se cachait une personne beaucoup plus sombre et plus mystérieuse. Pendant qu’elle se morfondait sur ce qu’elle vivait, les roses fanèrent et devinrent aussi noir que sa tristesse.

Join MovellasFind out what all the buzz is about. Join now to start sharing your creativity and passion
Loading ...