Souviens-Toi

Plongez dans la série de Once Upon a Time avec une nouvelle arrivante, Phoebe. Cette jeune fille célèbre décide de tout arrêter pour recommencer une nouvelle vie. C'est dans la ville de Storybrooke qu'elle apprend petit à petit sa vraie identité. Mais, ce qu'elle s'image le moins ce qu'elle a eut un passé avec Hook. Mais quoi? Comment réagira-t-il lorsqu'il la reverra? Se souviendrait-il d'elle?Se rappellera-t-elle de lui?

0Likes
0Comments
776Views
AA

13. 12.

Durant les jours qui suivirent, la petite fille passait de bon moment auprès de ses amis. Souvent, elle les accompagnait et se battait auprès d’eux. Malgré sa petite taille et son âge, elle savait se battre. Grâce à son capitaine, elle maniait l’épée comme jamais et connaissait toutes les ruses qu’il employait. Contre toute attente, elle s’était prise d’affection pour lui. Encore plus qu’elle ne l’aurait cru. Durant les jours qui suivirent, la petite fille passait de bons moments auprès de ses amis. Néanmoins, elle ne montrait pas ses sentiments à son égard. Elle le cachait et c’était son nouveau secret. En même temps, alors qu’elle s’habituait à être une nouvelle pirate, la raison pour laquelle les paysans la repoussait continuait de refaire surface. Avec beaucoup de difficulté, elle était souvent confrontée contre une part de sa destinée. Et, cette chose dont elle tentait en vain de contrôle attira l’attention à l’un de ses nouveaux coéquipiers.

Durant les jours qui suivirent, la petite fille passait de bons moments auprès de ses amis. Ses mains s’effleurèrent tandis qu’une minuscule boule lumineuse violette apparut. Plus, elle reculait ses mains, plus elle prit de l’ampleur. Mais, lorsqu’elle entendit un bruit de pas, tout s’effaça et la petite fille vit alors l’horreur qui se dessinait dans les yeux de l’homme. Alors, ce fut dans un mouvement précipitait qu’elle partit en courant dans sa chambre. Entre-temps, le pirate réveilla le capitaine pour l’avertir du danger qui courait dans le navire. Sans la moindre tenue, il ouvrit la porte, se précipita vers lui et le réveilla en le secouant comme jamais.

 

- Capitaine ! Capitaine ! Hurlait-il, horrifié par ce qu’il avait vu.

 

Le brun se réveilla, encore sonné et écouta temps bien que mal les confidences du pirate. Lorsqu’il avait terminé, Crochet passa sa main contre son visage et caressa dans un même temps sa barbe. Il le regarda et, en soupirant, il se leva de son lit pour ensuite réveiller tout l’équipage. Vêtu de sa tenue habituelle, il réunit tout l’équipage sur le bord.

Lorsqu’ils furent tous présents, même la petite Phoebe, il jeta un bref coup d’œil sur chacun de ses équipiers et raconta alors le témoignage de l’un d’entre eux :

 

- L’un d’entre vous m’a agréablement réveillé pour m’annoncer qu’une personne aurait utilisé la sorcellerie.

 

À l’entente du mot « sorcellerie », Phoebe resta sans voix. Discrète, elle arriva néanmoins à dissimuler la peur qui commençait à troubler son esprit. Quant aux autres, aucun d’entre eux ne parlèrent ni même exprimèrent leurs surprises. Seuls des regards accusateurs s’échangèrent sur le navire. Un long silence se fit entendre jusqu'à ce que le capitaine reprenne :

 

- Vous savez pourtant que tout ce qui relève de la magie engage un prix à payer. Et d’après la personne qui l’aurait vu, il s’agirait de, il posa ses yeux bleus sur la petite et termina, Phoebe.

 

Sur ces dis, la petite fille lança un regard surpris et, dû à la fatigue, s’effondrait en larmes. Elle s’agenouilla et pleura. Mais elle ne dit aucun mot qui prouva qu’il avait raison. En la voyant dans cet état, Crochet fut incapable de la regarder une seconde plus. Détournant le regard, il sentit alors comme une pointe de trahison qui s’emparait de son cœur. La réaction de la petite entraîna une incompréhension globale des autres pirates. Mouche, lui, s’approcha d’elle et posa sa main imposante sur la petite épaule toute fragile et tremblante.

Il la rassura et lui demanda s’il avait pratiqué la magie. Phoebe, le regarda, perdue et, après avoir longuement observé son grand-frère, elle ouvrit ses petites lèvres et répondit avec quelques hésitations :

 

- Oui… C’est moi.

 

Incapable d’observer une seconde de plus son capitaine, elle baissa sa tête et attendit son jugement. Son désir de s’enfuir d’ici était plus fort que tout. Jamais elle n’aurait cru qu’elle voudrait partir de sa nouvelle famille. Comment se faisait-il que tous ses proches rejetés ce don ? Après de nombreuses réflexions, elle finit par se relever. La tête encore baissée, on n’apercevait plus ses larmes qui coulaient sur son visage. Néanmoins, on ressentait un mauvais pressentiment qui allait jouer sur son destin. Mais, au moment où elle était debout, des pirates furent sous la contrainte de braquer leurs épées sur elle. Le capitaine ne fit rien, il était comme perdu dans ses pensées. La petite jeta un coup d’œil vers les pirates, et sortit de sa petite poche un haricot magique. Incapable d’observer une seconde de plus son capitaine, elle baissa sa tête et attendit son jugement. L’homme, quand il reconnut l’objet, il reprit ses esprits. Il s’approcha de Phoebe et essayait de la résonner :

 

- Arrêtes ne fait pas ça ! dit-il tout en demandant de ranger les épées.

 

Malheureusement, la petite ne voulait plus faire marche arrière. Serrant ce qu’elle tenait, elle le balança par la suite dans l’eau.  Têtue, elle ne prenait plus à présent attention au capitaine. Elle monta sur la bordure du navire et se retourna vers les hommes.

 

- Oui, je vous ai tous menti ! avouait-elle.

 

Tandis qu’un immense puits en tourbillon bleu clair se forma dans l’eau non loin du bateau, une pluie battante accompagnée des éclairs foudroyants. Un vent glacial et menaçant perturba le navire. La petite eut alors des difficultés à tenir de bout sur le bois mouillés. Tandis qu’un immense puits en tourbillon bleu clair se forma dans l’eau non loin du bateau, une pluie battante accompagnée des éclairs foudroyants.

 

- Phoebe ne fait pas cette bêtise ! cria-t-il.

 

Mais, persuadé de ses choix qu’elle avait prise, la jeune fille se retourna et termina :

 

- C’est trop tard ! Là où je serais personne ne me considéra comme un monstre ! Je serais égal aux autres !

 

Sur ses dis, elle se laissa tomber dans le puits, les bras tendus, son corps dos à l’océan. Au même moment, alors qu’elle plongea, Crochet tenta de la retenir. Mais c’était trop tard… Elle était partie dans un nouveau monde inconnu aux yeux de tous.

Join MovellasFind out what all the buzz is about. Join now to start sharing your creativity and passion
Loading ...