Souviens-Toi

Plongez dans la série de Once Upon a Time avec une nouvelle arrivante, Phoebe. Cette jeune fille célèbre décide de tout arrêter pour recommencer une nouvelle vie. C'est dans la ville de Storybrooke qu'elle apprend petit à petit sa vraie identité. Mais, ce qu'elle s'image le moins ce qu'elle a eut un passé avec Hook. Mais quoi? Comment réagira-t-il lorsqu'il la reverra? Se souviendrait-il d'elle?Se rappellera-t-elle de lui?

0Likes
0Comments
799Views
AA

12. 11.

En arrivant à l’hôpital, Phoebe resta auprès de la jeune femme. Elle ne voulait pas l’abandonner. Mais, lorsque les infirmiers prenaient s’occupait d’elle, la jeune brune n’avait pas le choix que de la laisser seule pendant un moment. Elle resta alors assise, dans la salle d’attente. Durant quelques heures, elle s’impatienta en tapotant son pied contre le sol. Vers dix - huit heures, une personne s’approcha vers elle. Il s’agissait du médecin :

 

- C’est bon vous pouvez aller la voir, dit-il à Phoebe.

 

Inquiète, elle lui fit petit sourire avant de partir la rejoindre. En entrant, elle découvrit Neyla sur un lit d’hôpital. Son genou était suspendu et un plâtre le recouvrait. Son visage était propre, mais il y avait néanmoins quelques points de suture sur le centre de son front. Pendant qu’elle s’approcha vers Neyla, elle se perdit dans ses pensées. Elle avait encore du mal à comprendre ce qui lui arrivait. Le monstre, les pouvoirs, la tâche de naissance… Tous se mélangeaient dans son esprit. Elle s’assit auprès d’elle et essaya tant bien que mal à lui sourire. Soudain, la voix de la patiente la ramena à la surface :

 

- Merci, c’est très gentil à toi de venir m’aider.

- De rien, c’est normal, répondit Phoebe.

- C’est étrange, j’ai l’impression que c’est la première fois qu’on se voit, je me trompe ? demanda-t-elle, intriguée.

- C’est normal, je suis nouvelle ici, je m’appelle Phoebe. avoua-t-elle avec un sourire sur son visage.

 

Il y a eut alors un moment de silence. Neyla la regarda et elle fronça ses sourcils. Durant cet instant, elle la regarda et, lorsqu’elle s’apprêta à dire quelque chose, elle regarda ses mains :

 

- Ah oui, je vois… Tu dois être alors perturbé par ce qu’il vient de se passer, non ? interrogea Neyla.

- Euh… Oui, c’est vrai… répondit Phoebe. Mais pourquoi ce n’est pas le cas pour toi ? demanda Phoebe.

- Et bien… elle jeta un coup d’œil vers les murs transparent qui nous séparaient du couloir du bâtiment avant de regarder la nouvelle arrivante dans les yeux. Disons que nous sommes habitués de vivre dans la crainte.

- Comment ça ? dit Phoebe, curieuse.

- Nous ne sommes pas ce que tu crois Phoebe… À vrai dire, nous sommes tous des personnages de conte de fées. conclut Neyla avec quelques hésitations.

- Quoi ? Je te demande pardon ? prononça la brune, surprise.

- Tu as très bien compris, Storybrooke n’est pas une ville comme les autres. Si tu regardes de plus prêt, dans le nom, on a le mot « Story » qui veut dire histoire. Et, si tu enlèves le « e » et le « r » dans « brooke » on a le mot « book » qui signifie livre.

 

La jeune femme avait du mal à comprendre ce qu’elle lui disait. Elle n’y croyait pas, c’était même une histoire complètement loufoque. Et, même si elle avait assisté à des phénomènes paranormaux, elle n’acceptait pas cette étrange vérité. Elle recula, fit quelques pas en arrière jusqu’à ce que son corps soit contre le mur.

Au même moment, Emma rentra dans la chambre. Lorsque leurs yeux se croisèrent, la blonde remarqua la peur qui se dessina sur son visage. Ses mains commençaient à trembler tandis que ses jambes la poussèrent à quitter la salle. Elle s’enfuit alors et quand elle quitta la chambre, elle reconnut au passage Regina qui rentra dans la chambre. Plus elle s’enfuyait et plus elle accélérait le mouvement. Lorsqu’elle courait dans le bâtiment, elle ne faisait plus attention où elle allait. Elle refusait de regarder tout le personnel et les clients. Dès qu’elle croisait l’un de leurs regards, elle les confondait directement à des personnages de conte de fées. Lorsqu’elle voyait une jeune femme blonde, elle pensait qu’il s’agissait d’Aurore, et quand elle voyait une vieille femme, elle se disait que c’était la méchante sorcière. Son imagination dépassée, sa raison et elle tout ce qu’elle avait construit en elle lorsqu’elle était petite refis alors surface pendant quelques secondes. Elle se remémora le visage du psychologue qui lui posait sans cesse les mêmes questions, elle repensa à ce qu’elle lui répondait, aux coups de martinet et de cravache qu’elle refusait lorsqu’elle leur disait qu’elle avait été dans le pays imaginaire. Non, c’était impossible, ça ne pouvait pas être réel.

 

Tout à coup, alors qu’elle se précipitait vers la sortie, elle reconnut la voix de Killian qui l’appelait :

 

- Phoebe !

 

Elle s’arrêta, se retourna et le vit. Son cœur s’accélérait tandis sa tête commençait à tourner.

 

« Comment t’appelles-tu ?... Quel âge as-tu ?... Quel est ton histoire ?... »

 

Toutes ces questions tournées dans son esprit. Au même moment, le temps commençait à se couvrir, et, alors que le soleil illuminait le ciel, les nuages recouvraient la ville et la grêle s’abattait sur les villageois.

Alors qu’elle regardait le brun, elle sentit subitement son corps défaillir. Et, lorsqu’elle fit un pas vers lui, ses genoux lâchèrent, ses yeux se fermèrent et son corps tomba.

 

Join MovellasFind out what all the buzz is about. Join now to start sharing your creativity and passion
Loading ...