My Idiot Neighbor H.S

Mon voisin c'est un connard. Mais c'est un beau connard aussi.

10Likes
11Comments
1597Views
AA

14. Nightmare

"Who says. Who says you're not perfect"

Selena Gomez-Who says

Point de vue Lila: 

Un cauchemar ce n'était qu'un cauchemar. Je n'arrêtais pas d'en faire depuis que le gang m'a menacé. Mes nuits se passent dans l'angoisse et la peur. La peur du lendemain et de ce qu'il pourrait arriver si je les croise. 

Pour la deuxième fois de la nuit j'étais réveillée à cause de mon cauchemar et de la chaleur présente dans ma chambre. Des perles de sueurs coulaient le long de mon dos qui est appuyé contre la tête du lit. C'est toujours la même chose, je me réveille en sueurs et je finis par allumer la lumière pour essayer de me rendormir. Mais cette fois-ci c'est impossible, je n'y arrive pas j'ai beaucoup trop chaud. 

Je finis par me lever pour aller me poser sur le canapé. Et j'ai passé le reste de ma soirée à zapper les programmes. Vers huit heures mon réveille a sonné pour me signaler qu'il était temps que je me lève pour aller à la fac. C'est avec peut de conviction et avec la boule au ventre que j'ai quitté mon appartement. 

Depuis la menace du gang je vie comme une sorte de fugitive qui essaye de survivre. Je suis devenue complètement parano, je regarde si ils ne sont pas présent dans les couloirs, salles de cours et même dans la cafétéria avant de m'engager dans chacun de ces endroits. Benjamin passe son temps à essayer de me décontracter mais ça ne fonctionne pas vraiment. 

Benjamin: Hey, Lil' ! Ça va ? Tu es toute blanche ce matin. 

Moi: Oui ça va, j'ai juste pas beaucoup dormi cette nuit...

Benjamin: Encore ! Lil' peut être que tu devrais aller consulter. Ça doit faire une semaine que tu n'as pas fermé l'oeil, tu es épuis...

Benji' s'arrêta de parler soudainement. Il fixait quelque chose dans mon dos qui devait vraiment le choqué parce qu'il n'osait plus prononcer un mot. Une personne s'assit à côté de moi et je n'osais plus bouger tout comme benji'. 

Harry. Harry était juste assit à côté de moi comme si de rien était. Il sirotait son café tout en nous fixant. On allait se lever avec Benjamin mais Harry m'en empêcha en saisissant ma main. 

Il tira fortement dessus et me força à me rasseoir à ma place initiale. Il leva ses yeux vers benjamin et de sa voix grave et froide lui demanda de nous laisser tous les deux. Je voyais que benji' ne voulait pas me laisser seule avec lui mais Harry ne lui laissa pas vraiment le choix. 

Je n'osais pas le regarder. Mes yeux fixés la table sans grande conviction. Lui par contre se faisait un malin plaisir à me fixer de ses grands yeux verts. 

Harry: Est ce que tu comptes fixer la table encore longtemps ? 

Je ne pris même pas la peine de lui répondre. À la place je saisis mon sac et pour la deuxième fois j'essayais de me lever mais Harry m'en empêcha encore une fois. Et je ne sais pas pourquoi, je suis devenue soudainement folle de rage et je me mis à me débattre. Je ne voulais qu'une chose qu'il me lâche mais il n'ait pas l'aire d'avoir envie de céder. 

Harry: Regarde moi Lil' ! 

Il commençait à s'énerver et moi à m'épuiser. Pourquoi personne dans la cafétéria ne vient m'aider ? Je veux juste de l'aide. Harry grogna de mécontentement sans que je m'y attende il se leva et me tira brusquement pour que je fasse de même. En un mouvement de bras il me souleva et me jeta brusquement sur son épaule. 

J'hurlais de toute mes force pour qu'il me lâche et aussi pour quelqu'un m'aide. Mais le contraire se produit, les gens se poussaient du chemin d'Harry et lui resserrait sa poigne sur moi. 

Pas besoin de voit quelque chose pour savoir où il m'amenait. J'avais deux possibilités qui me venait à l'esprit, soit il m'amenait chez lui et j'étais sûre que j'allais vivre ou alors il m'amène dans le repère de son gang si ils en ont un et là je suis moins sûre de rester en vie. 

...................

Finalement j'étais sûre de rester vie. Harry m'a emmené chez lui et je me trouve actuellement assise sur son canapé pendant que lui s'assois sur la petite table de son salon. 

On est face à face mais contrairement à lui je me contente de fixer un point juste sur le mur en face. Il essaye plusieurs fois de capter mon regard mais à chaque fois je le détourne sur autre chose que sur lui. Je sais qu'il va finir par perdre patience, quand cela va arriver je serrais vraiment dans la merde mais pour l'instant je préfère encore m'amuser avec ses nerfs. 

Mais il finit par perdre patience au bout de quelques minutes et sans aucune délicatesse il saisit mon menton entres ses grands doigts. Maintenant je n'ai pas d'autre choix que de le regarder...

Harry: Tu peux vraiment être agaçante parfois. 

Moi: Va te faire foutre Styles ! 

Il se mit à rire à la suite de mon insulte. Ses doigts autour de mon menton se mit à le serrer plus fort ce qui me provoqua une vif douleur dans la bas de mon visage. Je me débattais pour qu'il me lâche, ce qu'il fit pour à la place venir saisir mes poignées. Et en seulement quelque seconde je me suis retrouvée debout face à lui avec l'incapacité de bouger. 

Harry: C'est quoi ton problème ? 

Moi: Mon problème c'est que tu me fais mal et que j'ai aucune envie de te parler ! 

Harry: Eh bien désolé pour toi mai moi j'ai envie de te parler et je ne te laisse pas le choix.

Il me lâcha brusquement et me poussa pour que je me retrouve pour la deuxième fois assise sur le canapé. Et lui se rassit à sa place initial c'est à dire sur la petite table. Mais contrairement à tout à l'heure cette fois ci je le regardais droit dans les yeux. 

Harry: Depuis combien de temps tu n'as pas fermé l'oeil Lil' ? 

Moi: Ça te regarde pas. 

Harry: Figure toi que ça me regarde. Je m'inquiète pour toi, tu as d'énormes cernes sous les yeux et tu es vraiment blanche...

Je le regardais mais je ne répondais pas à ses phrases. Tout ça c'est de sa faute. Si je ne l'avais pas rencontré lui et ses maudit amis je ne saurais pas dans cet état. 

Harry leva sa main et l'apporta à ma joue pour venir la caresser du bout de ses doigts. Il avait réussis à me capter rien quand me touchant et il savait maintenant qu'il avait toute mon attention. 

Ses doigts contre ma joue étaient chaud et doux et me donnaient envie de frotter ma joue contre sa main pour avoir plus de contacte avec lui. Mais je ne le fis pas enfaite je fis le contraire, j'ai éloigné sa main de ma joue. 

Moi: J'ai pas dormi ou même mangé grand chose depuis une ou deux semaines...

Harry: Merde Lil' ! Tu essayes de te tuer ou quoi ? 

Moi: Non ! Je suis juste paniquée rien qu'a l'idée de fermer un oeil ! Je fais des cauchemars Harry et ils m'empêchent de dormir correctement. Pour ce qui est de la nourriture, je vomis tout ce que j'avale à cause de la peur et du stresse. Et tout cela est de ta faute à toi et ton stupide gang à la con ! 

Harry: Je suis désolé...

Moi: Tu peux te les garder tes excuses. 

Je me suis levée du canapé sans lui adresser un regard mais au moment de passer à côté de lui pour rejoindre la porte d'entrée, il saisit ma main et m'empêcha d'avancer plus. Il se leva et tira sur celle-ci pour que je me retrouve face à lui et sans que je m'y attende Harry posa brusquement ses lèvres sur le miennes.

Join MovellasFind out what all the buzz is about. Join now to start sharing your creativity and passion
Loading ...