My Idiot Neighbor H.S

Mon voisin c'est un connard. Mais c'est un beau connard aussi.

10Likes
11Comments
1602Views
AA

6. Course poursuite again...

"I think I'll miss you forever, like the stars miss the sun in the morning skies."

Lana Del Rey

Pdv Lila:

Harry ne me lâchait plus d'une semelle. Depuis que Louise m'avait agressée dans les couloirs de la fac il me suivait partout  c'était limite étouffant. 

Moi: Harry nous sommes chez moi là, tu peux rentrer chez toi. 

Harry: Es-tu folle ? Ils pourraient venir chez toi et si je ne suis pas là qui te défendra ? 

Moi: Je sais me défendre Harry !

Harry: Je n'en doute pas ma belle mais vendredi bizarrement tu avais l'air de ne pas savoir...

Malgré le fait que nous soyons ensemble tout le temps notre relation n'avait pas évolué. Nous nous disputions sur tout et n'importe quoi et n'importe où. Par exemple hier nous nous sommes disputé dans la file de la cantine à la fac juste parce qu'il avait disputé une fille qui m'avait bousculé sans le faire exprès. Elle s'était excusée mais Harry continué de la disputé alors j'ai du intervenir pour qu'il arrête mais malheureuse cela a enclenché une autre dispute. Nous avons fais des bouchon dans la file et nous avons finis par être viré de la cantine.

Moi: Harry ! 

Harry: Quoi ? J'ai rien fais.

Moi: Sors de chez moi. J'ai besoin d'intimité est ce que tu peux comprendre ça ? 

Harry: Je t'ai déjà dis que tu avais cas faire comme-ci je n'étais pas là !

Moi: HARRY STYLES TU VAS SORTIR DE CHEZ TOUT DE SUITE !!

Il s'est levé d'un coup du canapé et a marché jusqu'à la sortie sans même m'accorder un regard. Je sais qu'il fait tout ça pour me protéger mais le temps que je ne serais pas de quoi alors je le repousserais. J'ai soufflé un bon coup avant de marcher jusqu'à ma salle de bain. J'ai ouvert le robinet pour faire chauffer l'eau pendant que je me déshabillé et suis rentrée dans la douche. 

Directement je fus frappé par l'eau chaude et cela me détendit en un rien de temps. Je suis restée pendant quelques minutes immobile avec juste l'eau chaude qui coule sur mon corps. C'est quand l'eau  commença à me bruler le corps que je me suis dis qu'il était peut être temps que je me lave et que je sorte. 

C'est le claquement de ma porte d'entrée qui me fit sortir de ma bulle de confort que m'avait apporté la douche. Peut être que Harry était revenue pour s'excuser ? Mais comment je pouvais en être sûr ? Je suis allée directement à la douche sans prendre d'habille et le seule moyen d'être sûr que se soit lui est de passer par le salon pour accéder à ma chambre. 

J'ai ouvert doucement la porte et j'ai passé ma tête pour voir si c'était lui mais je ne vis personne. Instinctivement je suis sortie de la salle de bain avec comme seul habille ma serviette pour me protéger. 

Moi: Harry ? 

Aucun son. Seul le bruit de ma respiration et de mes pas sur le parquet de mon salon. Je continuais d'avancer en tenant ma serviette de plus en plus serrer contre moi comme pour me donner du courage. J'ai finis par rentrer entièrement dans le salon mais la seule chose qui s'y trouvé était une veste bleu posé contre le dossier du canapé. Cette veste n'était pas à Harry, il n'avait pas de veste tout à l'heure. 

Un bruit de pas me fit me retourner vers la personne présente dans mon appartement. Tout doucement je me suis retournée. Là, devant moi se tenait un Niall tout content de me voir devant lui avec comme seule habille, une serviette avec rien en dessous. Je n'ai pas réfléchie à deux fois avant de me mettre à hurler le prénom de Harry et de courir jusqu'à ma porte d'entrée. Cette scène avait comme un goût de déjà vue dans ma mémoire, sauf que cette fois je n'avais pas une bonne longueur sur lui et que cette fois ci j'étais nue. 

J'avais réussis à claqué la porte sous le nez de Niall et je frappé comme une malade contre celle d'Harry pour qu'il m'ouvre. C'est sans crier garde que la porte s'ouvrit avec moi qui manqua de tomber par terre. Harry me rattrapa de justesse moi et ma serviette avant de fermer brusquement la porte encore une fois sous le nez de Niall. 

Niall: Tu ne pourras pas la défendre indifinement Harry et tu le sais. 

Après cette phrase il s'empressa de donner un coup dans la porte ce qui la fit trembler juste sus non yeux mais cela n'avait pas l'air d'effrayer Harry qui la regarder des ses yeux verts presque noir. 

Harry: Vas te faire foutre l'irlandais ! 

Nous avons fixés la porte comme pour être sûr qu'il soit bien parti et qu'il n'essayerait pas de défoncer la porte. Du moins c'est pour ça que je regardais la porte d'entrée d'Harry. Je n'osais plus bouger, j'attendais d'abord que lui bouge ou me fasse signe que tout va bien pour lui; mais je n'avais vue que sur son incroyable dos musclé et il m'était accable de voir ce qu'il ressent si il montre son dos. 

Harry souffla avant de retourner vers moi et de me dévisager comme pour être sûr d'avoir bien vue ce que je portais. Un énorme sourire suivie d'un rire plus que magnifique prirent formes. J'aurais dû rire avec lui de cette situation pire que embarrassante mais je fis tout le contraire. J'éclate en sanglot au beau milieu du salon avec une serviette comme seule protection de cette crise de sanglot. Harry arrêta de rire immédiatement pour se précipiter vers moi. Dans un geste tendre il m'accueilli dans ses grands bras protecteurs. Mon visage lui trouva sa place dans son coup ou je me mis à humecter son doux parfum. 

Moi: Merde, je suis désolée c'est juste l'adrénaline et la peur qui redescende...

Harry: C'est rien je crois qu'il y a de quoi avoir envie de pleurer. 

J'avais honte. Depuis que j'étais toute petite je détestais pleurer devant les autres et plus je grandissais plus j'évitais de pleurer ou de montrer mes sentiments. Les gosses sont cruels de nos jours et ils savent comment s'y prendre pour vous humilier alors je pensais que si j'évitais de montrer mes sentiments on me laisserait tranquille. 

Alors je dois dire que c'est étrange de pleurer quand ça fais longtemps qu'on ne l'a pas fais et en plus dans les bras d'un inconnue enfin...

Harry: Tu veux peut être te changer ? 

Moi: Oui j'aimerais beaucoup. 

Harry s'écarta de moi et tout de suite le froid de la pièce me frappa. Ses bras étaient chaud et m'apportés un peut de réconfort dans ce monde de brute. Il m'apporta un tee-shirt et une culotte ? Mais il habite seul, elle sort d'où cette culotte pour femme ? 

Moi: Je ne porterais pas cette culotte.

Harry: Pourquoi ? Tu préfères dormir sans ? 

Moi: Quoi ? Mais non, c'est juste que je ne veux pas porter la culotte d'une de tes amies...

Harry éclata de rire devant moi avant de m'expliquer que cette culotte appartenait à sa soeur et qu'elle l'avait laissé ici avec d'autres affaires parce que ça lui arrive de loger ici quand elle rentrait de l'un de ses voyages. 

Pour mettre fin à ses rires je me précipita jusqu'à la salle de bain ou je pus m'habiller. Je sorti quelques minutes plus tard pour le trouver dans sa chambre. Je suis rentrée sans frapper, et je le regretta quand je le vis avec comme seul vêtement son pantalon de jogging qui doit surement lui servir de pyjama. 

Moi: Je-- dors où ? 

Harry: Ici avec moi. Je ne vais pas te laisser dormir sur le canapé qui est trop petit et je ne vais pas non plus te laisser rentrer chez toi après ce qui c'est passé tout à l'heure. 

Je ne pus m'empêcher de rougir quand je m'avança vers le lit où il avait prit place. Je tâte doucement le matelas avant de poser mon genoux suivit de près par l'autre; pour finir par me retrouver à quatre pattes sur le lit et d'avancer dans cette position jusqu'à l'oreiller qui m'est destinait. Je sais ce que vous pensez mais cette position n'a rien de sexuelle bande de pervers. Je me laisse tomber sur le matelas juste à côté de Harry pour pouvoir aller sour les couvertures. Une fois bien installé je me retourne et m'endors rapidement tout en me remémorent ma journée qui était plus que mouvementé...

 

Join MovellasFind out what all the buzz is about. Join now to start sharing your creativity and passion
Loading ...