My Idiot Neighbor H.S

Mon voisin c'est un connard. Mais c'est un beau connard aussi.

10Likes
11Comments
1594Views
AA

13. Back to London

"You were red and you liked me 'cause I was blue. You touched me and suddenly I was a lilac sky. And you decided purple just wasn't for you"

Halsey-Colors


 

Point de Vue Lila: 

Comment j'ai pu embrassé Harry hier alors je sais très bien qu'il n'est pas intéressé pas moi. Mon dieu Lila quand est-ce que tu réfléchiras avant de fair quelque chose. 

Je suis réveillée depuis quelques minutes et Harry n'est pas dans le lit. Il a dut partir avant que je me réveille pour être sûr de ne pas me croiser au réveille. Je suis tellement gênée de ce que j'ai fais hier soir, que je ne sais même pas si je pourrais je regarder encore dans les yeux. 

Mes yeux ne pouvait s'empêché de fixer le côté du lit vide. Je savais qu'un moment ou l'autre j'allais être obligée de me lever mais je retardais ce moment. Bien sûr je fus bien obligée de me lever quand mon ventre s'est mit à gargouiller. C'est le signal pour que je me bouge. 

Le chemin jusqu'à la cuisine me parût si rapide que je n'ai même pas eu le temps de réfléchir à deux fois avant de rentrer dans la pièce. Ils étaient déjà tous là, assis chacun sur un tabouret du ilot central. Ils avaient tous une assiette de pacakes devant eux. Personne ne parlaient et il y'a comme de la tension dans l'air. Je me suis assise sur le dernier tabouret qui est comme par hasard celui à côté d'Harry. 

Gemma: Alors c'est quoi ton nom ma belle ? 

Moi: Lila 

Même si Gemma essayent d'être gentille avec moi, je ressentais toujours la colère dans sa voix. Elle ne fait même pas l'effort de le cacher. Elle rigole même à l'entente de mon prénom. 

Moi: Je peux savoir ce qui te fais rire ? 

Gemma: tu as conscience que ton prénom est ridicule ? 

Je n'ai pas réfléchie à deux fois quand je me suis levée brusquante de ma chaise pour pouvoir quitter furieuse la cuisine. J'avais juste emmené avec moi ma tasse de café que j'ai posé parterre quand je suis sortie sur la terrasse. Mes pieds nues sur l'herbe et le reste de mon corps sur la terrasse avec comme simple source de chaleur un pull à capuche trop grand pour moi que j'ai dû piquer à Harry. 

La fenêtre de la terrasse s'est ouverte pour laisser place à un Harry contrarié lui aussi. Il s'est assis à côté de moi sans m'adresser un seul regard ou même un seul mot. 

On est resté pendant un certain moment assis sur la terrasse avec comme seul compagnie la présence de l'un et l'autre et le silence. Mais je finis par briser ce silence. 

Moi: Je suis désolée pour hier...

Mon visage tourné vers Harry je n'attendais qu'une chose, une réaction de la part d'Harry. Son regard resta planté sur l'horizon sans jamais le détourner une seule fois. Et moi j'étais là entrain de le regarder avec l'illusion qu'il me dirait qu'il mourrait d'envie lui aussi que je l'embrasse mais se fut le contraire. 

Harry: Je crois que l'on devrait retourner à Londres. 

Moi: Quoi ? Mais tu refusais il y'a même pas vingt-quatre heures de me laisser retourne là-bas et maniaient tu veux qu'on y retourne. 

Harry: J'ai changé d'avis. Je crois qu'il faut qu'on retourne à Londres et que l'on reprenne nos vie chacun de notre côté. On s'est égarée tous les deux et je ne veux pas que tu penses que j'éprouve des choses pour toi alors que se n'est pas le cas. Je ne faisais que te protéger en attendant que Niall et la bande se calme. 

Il avait été clair plus rien ne nous retenais en gros. Il me faisait comprendre qu'il ne ressentais rien pour moi et qu'il ne voulait pas rester une minute de plus avec moi. Je n'ai pas cherché à lui répondre. Je me suis juste contentée de me lever et de marcher jusqu'à la chambre que nous partagions. Après tout c'est enchainé très vite. 

Trois heures plus tard ma valise et celle d'Harry. Ils avait expliqué à sa soeur que nous partions et elle n'avait pas cherché à comprendre. James nous a encore aidé à transporter nos bagages et s'est excusé pour le comportement de Gemma. Harry et lui se sont fais une petite accolade pensant que moi je montais dans la voiture côté passagé pour ne pas les gêner pendant qu'ils se disaient au revoir. 

Maintenant je ne pouvais plus faire marche arrière. J'allais rester dans le même habitacle que Harry pendent au moins quatre heures de route. Souhaitez moi bonne chance. 

.......................

Londres n'a pas changé, en même temps je ne sais pas à quoi je m'attendais. Je ne suis pas partie si longtemps que ça. 

Je suis à Londres depuis une heure et tout ce que j'ai réussis à faire c'est trier mon courrier et démarrer une lessive. Alors maintenant je suis assise sur le canapé avec un bol de céréale entre les mains. 

Quand nous sommes arrivés à Londres Harry et moi notre premier reflex fut de faire comme si de rien était une fois sortie de la voiture. Nous avons fais le chemin ensemble jusqu'à nos appartement respectif et avant de nous séparer Harry m'a dit de bien désaffecter ma plaie et de faire attention. Sur ces derniers mots il s'est retourné et il est rentré dans son appartement pendant que moi je restais statique au milieu du couloir. 

Depuis je me sentais comme seule. Vous savez quand on passe un certain moment avec un personne quand on se retourne seule ça nous fais vraiment bizarre. 

Ma soirée fut très longue. Je l'ai passé à regarder la télé jusqu'à ce que je finisse par aller me coucher pour être en forme pour demain. Eh oui je retourne à la fac et va me falloir su courage pour expliquer mes absences au doyens et aussi pour affronter Niall et son gang. 

.......................

Je me suis réveillée une heure à l'avance pour pouvoir être sûr d'être la première à pouvoir parler au doyen. Bien sûr une fois dans son bureau j'ai dû lutter pour pouvoir garder ma place à la fac. Il a finit par ma laisser regagner ma classe seulement si je m'engageais à ne plus sécher au tant car cela n'est pas beau pour mon dossier scolaire. 

Quand je suis sortie de son bureau j'avais comme un poids en moins sur les épaules. Je suis tellement soulagée de ne pas être renvoyée. 

J'ai marché le plus rapidement possible pour ne pas être en retard plus encore que je ne l'étais en cours d'histoire. Le prof me laissa rentrer avec un regard surpris sur le visage. Comme d'habitude je cherche Benjamin du regard et le trouve presque dans le fond avec pratiquement personne à côté de lui. Il avait un grand sourire sur le visage quand il m'a vue monter les marches jusqu'à lui pour pouvoir m'asseoir à côté de lui. Trois rangés derrière nous se trouvait Harry et sa bande qui n'avait pas l'air très heureux de me voir. 

Le cours passa plutôt vite et je ne me suis pas ennuyais une minute avec benji' à côté de moi. On avait parlé tout en prenant des notes, j'ai été obligé de lui mentir sur la raison pour laquelle j'étais partie ne voulant pas le mêler à mes histoires. Après ça les cours de la matinée se sont enchainés très rapidement si vite que nous étions déjà dans la file pour pouvoir manger à la cafétéria de la fac. 

On venait tout juste de se poser quand d'autres plateaux se sont posés brusquement sur la table. Benji' et moi avons levés la tête en même temps pour voir qui venait de s'asseoir avec nous. Je n'avais qu'une envie c'était de tirer Benjamin par la main et de nous mettre à courir loin d'eux et leurs regards. Personne ne parlaient, on ne faisait que se dévisager. 

Niall: Alors tu es de retour ma jolie ? Est-ce que Harry a réussit à te décoincer un peut ? 

Je ne pris même pas la peine de lui répondre. Je me suis simplement contenté de me lever et de saisir mon plateau pour fuir loin d'eux mais une main m'en empêcha en me tira vers ma chaise. J'ai baissé la tête vers cette main qui contenait certains tatouages. La personne qui la possédé je ne l'avais jamais vue et je en savais même pas si il faisait partie des élèves de cette fac. 

??: Où est ce que tu vas ma belle ? On en a pas terminé avec toi. Oh et au faite je suis Zayn. 

Les autres garçons présent à la table finir par se présenter eux aussi. Il y' avait Louis, Niall, Zayn et Liam. Et ils m'effraient tous même si se sont des gars vraiment mignons au premier regard. Louis se pencha vers l'oreille de Benjamin ce qui le fit se lever d'un coup et partir vers la porte de sortie de la cafétéria. 

Moi: Je peux savoir c'est quoi votre problème ? Je ne vous ai rien fais ! 

Liam: Non mais tu as vu des choses et tu sais des choses que tu n'es pas censée savoir alors nous avons le droit de nous amuser un peut avec toi avant de savoir ce que nous allons faire de toi. 

Moi: Savoir quoi faire de moi ? Mais je ne sais rien ! 

Niall: Tu es une menteuse on sait que vous avez vue Dylan et il dû surement te dire des choses sur nous ! Peut être que nous devrions te tuer et nous débarrasser de toi ? 

Moi: Quoi ? Mais vous êtes complètement malade !!

Sans même leurs laisser le temps de réagir je me suis levée brusquement de ma chais pour pouvoir sorti de cette foutue cafétéria. Je ne suis pas idote je sais pertinemment qu'ils me suivent de près dan les couloirs de la fac. Mais je fus vite arrêté par un torse qui rentra en contacte avec mon visage. 

Harry me tenait fermement contre lui comme pour être sûr que je ne m'enfuisse pas. Je ne sais d'où m'est venue la force de le repousser brusquement pour continuer mn chemin. Je n'avais pas besoin de réfléchir à deux fois pour savoir qu'il était retourné dans son gang. Il voulait surement m'arrêter pour que lui et ses amis continuent de m'intimider. Mais vous pouvez être sûr que je ne les laisseraient pas me toucher ou même le droit de m'atteindre avec leurs paroles. 

Harry: Tu vas où comme ça ? 

Je n'ai pas prit la peine de me retourner. J'ai juste continué de marcher sans jamais jeté un coup d'oeil à lui et les autres. Mais je fus encore une fois bloqué par quelqu'un d'autre. Cette fois si se n'était pas un homme mais une femme. Lou est juste devant moi m'empêchant de passer et d'avancer  loin d'eux. 

J'étais énervée même plus que énervée, je suis furieuse. Pour qui se prennent-ils au juste ? Je me suis cette fois si retournée vers eux. 

Moi: Pour qui vous vous prenez au juste ? Pour des personnes terrifiantes qui peuvent faire la loi ici ? Eh las mecs j'ai un scoop pour vous ! Vous me faites pas peur et vous êtes même plus drôles et pathétiques que terrifiants. 

J'aurais pu continué encore longtemps de les insulter et me moquer d'eux si le métis de la bande Zayn n'avait pas levé la main pour me gifler. Elle fut si puissante que ma tête tourna sur le côté. Je me battais avec moi même pour ne pas pleurer et lui laisser la satisfaction de m'atteindre. C'est pour ça que j'ai relevé la tête et que je me suis approchée de lui pour pouvoir le regarder dans les yeux et le gifler à mon tour. 

Moi: Tu te crois puissant parce que tu lèves la main sur une femme ? Tu es minable ! 

Louis: Tu devrais vraiment te la fermer si tu ne veux pas que se soit moi qui t'en colle une ma belle.

Mes yeux sont rentrés en contacte avec les siens et je savais qu'il ne rigolait pas et qu'il allait le faire si je ne me calmais pas. 

Moi: Qu'est ce que vous voulez à la fin ? 

Niall: Rien, juste la preuve que tu te la fermeras sur tout ce que tu sais. Alors c'est pour ça que nous avons un marché à te proposer. 

Je ne répondis pas préférant le dévisager avec toute la haine que j'éprouvais à ce moment envers lui et sa bande. 

Niall: Je veux que tu quittes la ville et que tu ne reviennes pas sinon on se fera un malin plaisir à te montrer comment on traite les femmes dans notre gang.

Join MovellasFind out what all the buzz is about. Join now to start sharing your creativity and passion
Loading ...