You're not alone.

Une fin différente et une notoriété en chute libre. Le combat final, laisse Harry dans un coma. A son réveil rien n'est plus pareil et il n'y a qu'une seule personne qui puisse le comprendre. Une personne qui a cessé de vivre en même temps que lui.

Courte fiction ( 5 ou 6 chapitres je pense ) sur Harry Potter et Draco Malfoy, j'espère que ça plaira !

5Likes
0Comments
528Views
AA

1. Chapitre premier.

 

Après trois ans d'attente, il n'en pouvait plus. Il avait passé trois longues années à ses côtés. Trois années de silence. Il n'y arrivait toujours pas. Il ne se sentait pas capable de lui parler. Il se sentait stupide de parler dans le vide sans savoir si il pouvait l'entendre. Et puis, que pouvait-il bien lui dire ? Potter le voyait probablement comme un ennemi et il avait bien raison. Malfoy avait tenté de changer de camp, de se rattraper mais après tant d'années passées du côté sombre, à perpétuer les actes malveillants que les Malfoys se devaient d'exécuter. 


Il venait donc chaque jour passer plusieurs heures auprès de cet endormi qui ne se décidait pas à se réveiller. Au début, il ne le faisait que en signe de gratitude. En effet, il se souvenait bien que Potter avait lui aussi passé de longs moments à ses côtés quand il avait été blessé lors du combat final. Il s'était alors promis de lui rendre le même réconfort qu'il lui avait apporté, car lui savait, à quel point s'était douloureux d'être seul dans ces moments de souffrances. 


Potter recevait en premier temps beaucoup de visiteur mais elles se faisaient de plus en plus rares au cours des semaines. Granger et Weasley passés encore de temps en temps mais depuis qu'ils avaient fondé une famille, cela devenait plus difficile pour eux. Malfoy avait alors décidé de tenir sa promesse comme tout bon Malfoy. 


Pourtant, ces visites lui devenaient nécessaires à lui aussi. Il ne pouvait pas se l'expliquer mais il avait besoin de venir le voir. Chaque jour l'espoir de le trouver réveillé se faisait plus grand et chaque jour cet espoir le brisait un peu plus. Il ne comprenait pas non plus pourquoi il espérait tant. Certes, il lui portait un sentiment de reconnaissance pour de nombreuses raisons mais même si il le voyait debout, il n'arriverait jamais à le remercier. C'est déjà bien assez difficile pour un Malfoy d'exprimer de la gratitude mais à Potter ! C'est mission impossible ! 


Son esprit de contradiction le tiraillait souvent, c'est justement pour cette raison qu'il aimerait se convaincre de ne plus venir le voir et de passer à autre chose. De commencer une vraie vie au lieu de se déchirer en travail et hôpital. 


Malfoy n’avait jamais eu beaucoup d’amis. Il avait était entouré de faibles âmes, de sorte de fans, mais depuis le jugement des mangemorts où il avait dû prendre part, il les désintéressait ou ils lui vouaient maintenant un désir de vengeance. Il ne prenait pas cela pour une grande perte mais même si il était flatté par les tentatives de meurtre à son égard qui lui prouvait sa sombre notoriété, il en était tout de même agacé. Draco avait aussi perdu nombreux de ses vrais amis à cause de ça. Mais il comprenait qu’ils avaient peur du danger et ne s’en laissait pas plus affecter que cela. Il avait toujours été plutôt solitaire, il perpétuait donc cette habitude. Peut-être bien que c’est cette solitude qui créait en lui se besoin de voir Potter. Peut-être qu’il était malheureux au fond. Ou peut-être simplement que ses prises de tête avec Potter lui manquait. Il avait eu du mal à l’admettre mais Potty avait toujours su quoi dire. C’est une qualité qu’il ne put retrouver chez personne d’autre. 


Il retrouvait en Potter ce sentiment d’insouciance qu’il avait par le passé. Mais il devait se résoudre à passer à autre chose. Il a tenu sa promesse, en tout bien tout honneur. Il était maintenant temps d’essayer de vivre. 

 

***

 

« Une nouvelle agression à l’encontre du tristement célèbre Draco Malfoy le laisse dans un sale état. 
En effet, le jeune mage a été agressé ce mardi dans sa boutique de potions. La police parle d’un acte de vengeance contre les mangemorts. Il semblerait qu’ils n’aient encore aucun suspect. La potion utilisée pour plonger le magicien dans un profond sommeil n’a pu être identifié par les spécialistes de Sainte- Mangouste. Aucun indice n’a été découvert. Il faudra donc attendre le réveil de l’héritier Malfoy pour en savoir d’avantage. » Lisait Ron à son vieil ami avant d’ajouter : 


«  Même si je ne l’aime pas beaucoup, je trouve ça quand même dégueulasse que des gens s’en prennent encore à lui. Il a été jugé non-coupable et a déjà vécu bien assez de choses pour le prouver… »  La voix de Ron passait d’un agacement violent à une tristesse profonde. Il ne s’était jamais imaginé ressentir ne serait-ce une once de compassion pour un Malfoy mais il avait vu à quel point Draco en avait bavé depuis la guerre et ne pouvait s’en empêcher. Il savait de plus qu’il était l’unique visiteur quotidien d’Harry. Et même si il avait honte que ce ne soit pas lui-même, Ron lui en était reconnaissant. Lui ne venait plus qu’une fois par mois. Il se sentait coupable, mais ne pouvait pas faire mieux avec son nourrisson capricieux et sa petite fille malicieuse. Entre le travail et les enfants, Hermione et Ron n’avaient plus beaucoup de temps libre et ne pouvaient plus se permettre de venir aussi souvent qu’auparavant.  Hermione ne venait même plus. Elle ne supportait plus de voir Harry dans cet état, alors pour garder espoir, elle avait choisi de ne plus aller le voir et de prendre de son évolution par le biais de Ron. Pourtant, elle ne regretta pas de l’avoir accompagnée cette fois-ci. 

 

Join MovellasFind out what all the buzz is about. Join now to start sharing your creativity and passion
Loading ...