1 minute

L'instant où l'humanité découvre qu'elle n'est plus seule dans l'univers. Une révélation de Sara Cash.

2Likes
0Comments
401Views
AA

1. Versailles, France, 21:45

Les gens sont extraordinaires d’abnégation. Nadine, par exemple. Avec ses deux fils, qu’elle élève seule.

— Coupez ce truc.
Elle hurle, Nadine. Ils ne l’écoutent pas, penchés sur leur tablette, les yeux écarquillés, devant le visage diaphane d’une jeune femme trop belle pour être vraie. Sara Cash, la YouTubeuse aux milliards de vues et son show *Revelation*.
— C’est l’heure de manger. Il est tard.
Le soleil vient à peine de se coucher sur le château, il se reflète encore sur un nuage solitaire. Inutile de s’étendre sur son rose layette. Même les voisins s’en moquent. Ils allument une guirlande multicolore suspendue au-dessus de leur terrasse arborée. Le ciel disparaît par contraste. Nadine a envie de demander à ces fantômes d’éteindre. Ils gâchent le spectacle. Elle n’ose pas, pourtant elle n’a rien à perdre, elle ne leur parle jamais. Si, une fois, ils avaient besoin de sel.
— Les garçons, je vais vous confisquer cet engin.
Elle a haussé le ton, ses monstres de douze et quatorze ans, épaule contre épaule, n’ont pas frémi. Elle se dit souvent qu’elle aurait été plus heureuse sans eux. Elle serait peut-être encore avec leur père. Vivement la semaine prochaine qu’ils partent le rejoindre. Ils auront quartier libre. Connexion illimitée.
— Maman, nous ne sommes plus seuls dans l’univers, s’exclame Thomas, l’aîné.
Nadine éclate de rire. C’est une très mauvaise nouvelle. Elle n’aspire à rien d’autre qu’à la solitude, un hamac sous un cocotier, un bon livre et qu’on lui fiche la paix.
— Le radiotélescope d’Arecibo a capté un signal en provenance du système stellaire Gliese 581, surenchérit Paul, le cadet.
— Vous regardez trop de bêtises.
— Sara Cash ne se trompe jamais.
Sainte jeune femme. Nadine donnerait cher pour tenir ses enfants aussi fermement que cette bimbo botoxée sous 3D Visual Effect. Elle est jalouse, elle en convient, elle n’aura été qu’une mère porteuse sans grande influence. Si au moins elle avait un super pouvoir. Par la force de la pensée, brouiller le Net. Tout interrompre. Voilà que ça marche. La guirlande clignote sur la terrasse des voisins. Les enfants implorent Sara. Leur écran se strie de lignes pointillées, puis s’éteint. Et avec lui toutes les lumières de la ville. Black-out.

Join MovellasFind out what all the buzz is about. Join now to start sharing your creativity and passion
Loading ...