Le cancer de ma sœur

Voici mon point de vue des événements suite au diagnostique du cancer de ma sœur en décembre dernier.

3Likes
3Comments
267Views
AA

6. Mars

Mars 2014

La semaine de relache a été relaxe; Émilie était à l’hôpital. N’empêche que ça la faite du bien rien faire… Juste décompresser.

La veille de mes seize ans, Émilie avait organisé un gros party de fête surprise. C’était vraiment le fun. Mais même le jour de ma fête, on veut savoir comment ma sœur va… Wow. Je n’ai pas pu m’empêcher de me sentir affectée.

Même si je parais parfois comme quelqu’un qui déteste ma sœur, ce n’est certainement pas le cas. Ça me tue de la voir triste. Je suis détruite lorsqu’il faut la ramener à l’hôpital pour un autre cycle de chimio…. Je me sens impuissante. J’aimerai tellement pouvoir prendre sa douleur, parce qu’elle ne la mérite pas. C’est moi, moi qui n’aime pas toujours la vie, qui devrait l’avoir le cancer. Je mérite d’avoir sa douleur.

Un moment donné, lorsque des traitements de chimio de Mimi étaient encore jeunes, j’étais avec ma mère dans l’auto pour aller magasiner avec elle. Ma mère, m’informant de ses moments passés au près d’Émilie régulièrement, me fait part qu’elle avait demandé a Émilie de voir les points positifs de son cancer.

 

-Tu sais ce qu’elle m’a répondu?, ma mère m’a-t-elle demandée.

-Non?

-Que pour une fois elle se sentait aimée par toi.

 

Ça m’a profondément déchiré. Je sais qu’auparavant, je n’arrêtais pas de lui dire que je ne l’aimais pas… Mais c’était loin d’être vrai : je ne faisais que l’envier. Le commentaire de ma mère n’a pas arrêté de se promener dans ma tête, me faisant regretter amèrement d’avoir donné si peu d’amour à Émilie avant son cancer.

Join MovellasFind out what all the buzz is about. Join now to start sharing your creativity and passion
Loading ...