Le cancer de ma sœur

Voici mon point de vue des événements suite au diagnostique du cancer de ma sœur en décembre dernier.

3Likes
3Comments
267Views
AA

4. Janvier

Janvier 2014

                Bonne année Anne-So, on commence ça avec plein de belles lignes rouges….

Un moment donné, j’éprouvais tellement de haine pour ma sœur. Elle avait tout ce que j’avais toujours voulu: une raison pour être triste, des gens près d’elle, une perte de poids immense… Il y avait toujours quelqu’un sur elle. Je voulais ce qu’elle avait. Jusqu’au moment où elle commença à perdre ses cheveux. Les effets secondaires de la chimio ne sont jamais pareils pour chaque patient. On espérait tous qu’Émilie ne perde pas ses cheveux comme le 98% qui le font. Le remords me noya quand j’ai vu ma mère couper ses jolis cheveux qui s’enlevaient si facilement par poignée de main. Les trois on pleurait dans la cuisine. Émilie n’arrêtait pas de dire en sanglotant;

 

-Coupe-les maman je ne suis plus capable. Ça ne me sert à rien de les garder, ils tombent tous.

 

Elle répétait les deux phrases encore et encore, passant sa main dans ses cheveux. Ma mère les a coupé jusqu’au menton la première fois, mais Émilie s’est rasée au complet la semaine d’après, ses cheveux faisant plus de mal que de bien. Même chauve, je trouvais et je trouve encore ma sœur plus belle que moi.

Après sa perte de cheveux, le plus dur était l’absence de mes parents lorsque ma sœur devait partir à l’hôpital pour ses traitements. J’ai toujours aimé avoir mes parents chez nous, même si je ne leur parle pas tout le temps… c’est juste réconfortant. Quand ils alternaient entre la maison et l’hôpital, ce n’était pas pareil. Je devais être plus responsable et m’assurer que les taches soient faites après le souper, en attendant que ma mère revienne. Les soupers eux-mêmes étaient différents. D’habitude, on est les sept à la table à raconter notre journée, dire des niaiseries et parler de tout et de rien. Il y avait des soirs où c’était tellement silencieux que je me demandais si vraiment sa valait la peine de monter souper.

Join MovellasFind out what all the buzz is about. Join now to start sharing your creativity and passion
Loading ...