Jude slaw👊

"-...C'est ça, qui me maintient en vie... Sans ça, en quelque minutes, je ne suis plus d'ici". Lui avoua Jude en lui montrant son pendentif tout en or , sertir d'une pierre rouge. Il recula de trois pas, choqué de se que sa petite-amie venait de lui avouer. Cela faisait trois mois qu'ils étaient ensemble et elle venait seulement de lui dire. Il s'approcha de nouveau d'elle et la serra contre son cœur. "-Jude je t'aime, peut importe si tu as besoin de ce pendentif pour t'en sortir. Je te soutiendrais toujours." À ce même moment, il l'embrassa avec passion. Puis le drame se produisit.

6Likes
0Comments
92Views

1. Prologue

Elle errait seule dans les rues sombres et lugubres de Londres. Elle n'avait pas eu tellement le choix. Elle ne savait où aller et n'avait qu'un idée en tête: se nourrir. Cela faisait maintenant deux jours qu'elle n'avait rien avalé. Elle commençait à se sentir partir. Il n'y avait personne dehors, il pleuvait et il était tard, aux alentours de vingt-trois heures peut-être. Elle s'assied pendant quelque minutes, le temps de retrouver ses esprits. Elle réfléchit par qu'elle moyen elle trouverait de quoi assouvrir cette souffrance que l'on ressent lorsque l'on est affamé. Elle cria de toute ses forces espérant que quelqu'un l'entende. En vain. Soudain, elle se leva et se remis en marche, cherchant une maison, où les lumières seraient allumés, ou, si une fenêtre serait réstée ouverte pour la nuit. Après vingt minutes de recherche, elle commença à se dire que c'était la fin, quand elle aperçut au loin, une petite lueur, d'une lucarne qui s'allume automatiquement dès le soir venu. Elle courut jusqu'à l'endroit où se trouvait son dernier espoir. Les fenêtres étaient fermés, les lumières éteintes. Les propriétaires dormaient déjà. Elle ne pouvait plus faire marche arrière, elle sentait l'odeur de cette nourriture qu'elle cherche désespérément depuis deux jours. Elle s'était dit de ne plus jamais faire ça, mais la tentation était trop forte. Elle força la porte, entra, suivit l'odeur de ce qui l'apaiserait enfin. On entendit un cri strident, un hurlement, une plainte très vive. Puis plus rien. Le mal était fait. Elle sortit en vitesse par la fenêtre de la chambre, regarda la jeune femme qu'elle venait d'attaquer "Je suis désolée.. Je n'avais pas d'autre choix." Murmura la jeune fille avant de disparaître dans la nuit

Join MovellasFind out what all the buzz is about. Join now to start sharing your creativity and passion
Loading ...