I dont want live without you

Lien de la fiction sur Facebook: https://www.facebook.com/media/set/?set=a.1415437588685344.1073741831.1381167318779038&type=3

7Likes
1Comments
244Views
AA

2. prologue: pouf!

*Des robes noires, de la musique déprimante, des petits fours non-réconfortant, bref, les funérailles typique! Mon père étais allonger dans un étrange cercueil noir entourer de fleurs de plastique qui nous on si généreusement été offerte par les membre de notre famille ( je sais même pas si je peut les appeler comme sa. S'est de la famille; oui. mais VRAIMENT très loin...)qui ne pouvais pas être la se soir. Son maquillage dépassait, son rouge a lèvre étais rouge tomate... Quel bel dernière image! Ma mère pleurait dans un coin, ma tante Mathilde la consolait pendant que son mari, Luc, draguais l'une des amie de ma mère.

J'étais dans ma tête lorsque j'entends une porte claquer. C'était mon oncle Luc qui essayait de sortir "subtilement" de ces funérailles, mais bon, pour le côté subtil, on peut passer! Donc, je décide alors de le suivre.

Sa ferais plusieurs minutes que je marchait quand je le vue entrer dans une granche en bois brun défraîchi.

Luc: T'as mon argent?

.....: Je vais l'avoir bientôt! Je te...

POUF!!! Et puis plus rien, un silence presque intimidant, surgi des environ. J'ouvre un peut la porte pour voir qu'est qui si étais passer. Un homme dans la quarantaine trempait dans un bain de sang.

Moi: Atchoum!

Mon oncle se tourna et se mit à me courir après.BOUM!*

Bip! Bip! Bip! Je me réveille en sueur comme tout les matin depuis cette fameuse soirée, c'est à dire près de deux mois.

Mère: April,levé toi! Me dit elle un peut fofolle, sûrement encore soûler par sa brosse d'hier.

Et une autre journée commence! Je fini par me lever quelle que seconds plus tard. Mon reflet dans le miroir ne manque pas de me rappelle que j'ai l'air d'une fillette de 12ans et non d'une femme de 18ans. Mes cheveux blond tombe sur mes épaules en bouclée parfait, j'ai quelques courbes, mais sans plus, mes yeux encore fatiguée me donnait vraiment des airs enfantins. Rien d'une jeune femme.

Mère: Aller! Aller!

Moi: Oui!

Join MovellasFind out what all the buzz is about. Join now to start sharing your creativity and passion
Loading ...