Tu as imaginé avoir une chance avec moi ?

Attention : Pour les fans de Team Fortress 2. Spy BLU n'arrive pas à se remettre de la mort prématurée de son jeune coéquipier Scout. Il décide de se venger du tueur, Sniper RED, en l'attaquant par les sentiments. Un plan qui lui fera prendre de grands risques. Fanfiction disponible sur Fanfiction.net dans la rubrique > games > Team Fortress 2 Image de couverture by Byornien artiste sur Deviantart ajout de quelques modifications par moi mais tous droits lui revient.

2Likes
0Comments
112Views
AA

2. La belle Emily

2 : La belle Emily

 

 

Spy a toujours été une personne rancunière quand il avait une idée bien précise en tête qu'il désirait exploiter le plus tôt possible, il n'hésitait pas à faire des choix risqués. Cette fois-ci, la première étape de sa vengeance qui se mettait doucement en route était d'inventer sa propre disparition. Mais comment faillir au système qui les encerclait ? Aucun mercenaire n'avait tenté de fuir ils ne connaissaient pas les frontières de ce monde où ils devraient survivre. Comment allait-t-il s'y prendre pour disparaître du jeu ? Il y réfléchissait encore. S'il découvrirait la faille qui lui permettrait de s'enfuir, est-ce qu'il pourrait vraiment oser s'échapper ? Il ne le savait pas. Pourtant il sentait en lui le devoir de tout essayer pour parvenir à se venger de Sniper RED. Il était tellement rancunier que sa haine pouvait l'emmener dans des situations très risquées. De toute évidence, il était certain que cela lui pouvait être fatal. Mais à quoi bon ne pas risquer sa vie lorsqu'elle est perpétuellement en danger de mort.

Dans la soirée, alors que toute l'équipe était couchée, Spy restait dans la cafétéria mise à disposition dans la base. Il s'était préparé un café du soir et s'était assis sur un tabouret en face du comptoir. Il attendait que tout le monde aille dormir à point fermé pour pouvoir décamper. Il manqua plusieurs fois de s'endormir dans sa tasse mais il résistait à la fatigue, se n'était sûrement pas le moment de roupiller. Minuit passé il quitta son siège et prit la direction du couloir. Il traversa toutes les chambres et entra dans la sienne. Pour éviter que sa tentative de fuite ne soit bruyante, il préféra s'enfuir par la fenêtre. Il l'ouvrit et fixa la vue qu'elle pouvait lui offrir : un vieux champ de bataille, usé avec le temps.

Il regarda par dessus son épaule une dernière fois et sauta à l'extérieur. Il se redressa et contempla les alentours, cherchant une sortie envisageable. Seulement sa recherche semblait perdue d'avance. Il ne s'attendait pas à trouver un ''exit'' lumineux, mais il aurait bien voulu trouver un indice qui lui permettrait de quitter cet endroit tout de même. Il fouilla toute la zone jusqu'à se retrouver devant la base des RED. Il leva son regard vers le logo de ses ennemis qui était tagué sur le mur. Serrant les points, il tourna les talons et se mit à chercher un moyen de contourner le mur.

Il arriva à la limite ouest devant un mur si grand qu'il n'en voyait pas le haut, ce malgré les lampadaires qui éclairaient le terrain. Il ne chercha pas à l'escalader c'était bien trop risqué, d'autant plus qu'il remarqua trois caméras de surveillance placées en face de lui sur cette immense façade. Après quelques minutes à tourner en rond, il décida de faire une pause sur un plateau de planches de bois fixés entre deux tours qui tombaient en ruine. Il sortit une cigarette de sa poche et la coinça entre ses lèvres. Allumée, elle dégageait une petite lueur orangée dans l'espace endormi et incroyablement sombre. Spy souffla une longue traînée de fumée et leva les yeux sur le ciel étoilé. Il le fixa longuement, essayant de s'évader et réfléchir à la situation présente.

Ces caméras de surveillances… Elles appartenaient à ceux qui les enfermaient ici, c'était sûr. Spy avait une vengeance sur le feu, mais aussi un nouveau problème. Cette voix qui leur donnait des ordres, qui était-ce réellement ? Sa tentative de disparition allait être beaucoup plus compliqué qu'il ne le pensait.

Spy était resté toute la nuit sur sa fragile plate-forme de bois. Quand l'aube se leva, il descendit et retourna à la base. Il se prépara un café et s'endormit à côté de celui-ci. Sa joue et sa respiration chaude laissèrent apparaître une buée sur le quartz glacé du comptoir. Il frissonna de l'air matinal et humide, ce n'était sûrement pas l'endroit approprié pour se reposer. Constat que fit Pyro trois heures plus tard. Celui-ci tenta tant bien que mal de réveiller son ami. Mais lorsqu'on ne prononce aucun mot compréhensible, la tâche s'avère beaucoup plus difficile. Sous son masque à gaz, il se mit à geindre et gémir, puis il secoua ses bras dans tous les sens en espérant pouvoir attirer l'attention de l'espion. Mais malgré ses efforts, celui-ci continuait de dormir sans broncher. Puis ce fut tout le reste de l'équipe qui vint à la cafétéria. Le gloussement étonné et fort d'Heavy affamé fut la seule chose qui tira Spy de son sommeil. Il se frotta difficilement l'œil droit et fixa son café devenu froid avec le temps. Il l'attrapa et le versa avec nonchalance dans l'évier en face de lui. « Un café de gâché. » Il pensa en ronchonnant par manque d'énergie.

Il avait de la chance, car ses collègues eurent la gentillesse de le laisser en paix. Se levant de son tabouret, il alla dans la petite cour à l'arrière du bâtiment pour griller une cigarette. Et s'il tentait de s'enfuir par ici ? Après tout il n'avait pas vu de caméras dans ce coin. Devant lui, un haut portail en grillage le séparait d'un long chemin rocailleux. À cet instant il se sentit complètement stupide. Comment avait-t-il pu oublier un détail aussi essentiel ? Cette route menait à une ville, tout aussi surveillée que leur champ de bataille. Mais une ville où Engi' pouvait ramener les approvisionnements nécessaires pour l'équipe, donc un endroit où d'autres personnes vivaient. Et c'était à ce moment précis que Spy changea de plan, son nouveau plan encore plus loufoque que le précédent. Il abandonna promptement sa réflexion, jeta sa cigarette et n'hésita pas une seule seconde à quitter les lieux. Sans prévenir qui que ce soit, il partit pour la ville.

Le jeu allait débuter dans moins de cinq minutes et tous se hâtèrent pour se préparer. Médic fit des vérifications sur son médigun, Engie ferma sa boite à outil, Scout but une quantité folle de soda pour ressembler à un vrai sprinter, Heavy s'occupa de nettoyer sereinement Sasha -son arme-, Pyro fixa son lance-flamme dans son dos, etc. Puis Médic commença à tourner en rond avant de demander aux autres s'ils avaient vu Spy. Tous haussèrent les épaules, ne sachant pas où il pouvait bien être.

Bientôt ils comprirent que Spy avait disparu. Ils se mirent à le rechercher, mais en vain. Le jeu débuta et ils durent rentrer dans le terrain. Ce jour-là, ils étaient huit contre neuf dès le départ, handicap sérieux qui pouvait causer des pertes.

Du côté des RED, Sniper était caché dans un petit cabanon en hauteur. Dans la lunette de son fusil, il scrutait toute la zone à la recherche d'une tête à éliminer. Ne sachant pas que les BLU étaient moins nombreux, il essaya de trouver l'espion. Mais pas moyen de le dénicher. Ils étaient toujours à se chercher des noises lors de la précédente bataille, c'était Spy qui avait gagné en éliminant leur ingénieur. Sniper cherchait sa revanche, il se demanda alors s'il avait disparu du terrain. Il baissa son arme et se gratta la tête dessous son chapeau en signe d'incompréhension. Où était passé cet espion ?

Il se retourna vivement, pensant qu'il lui préparait un sale coup et qu'il était déjà derrière lui le poignard à la main. Mais rien ne vint, il était seul. Surpris, il se concentra sur les coups de feu acharnés qui résonnaient plus bas. Il y avait du travail qu'il l'attendait, et surtout des coéquipiers qui avaient besoin d'aide. Reprenant son M-200 Intervention, il tira sur Médic d'un coup clinquant et fort.

Le médecin des BLU n'avait pas vu l'arme pointée sur lui il ne put esquiver la balle qui lui tapa en plein ventre. La vitesse de la balle qui le frappa au nombril fut si puissante qu'il tomba à genoux. Frissonnant de douleur, il lâcha son médigun tandis qu'un spasme des plus amers lui traversa le corps. Il fit pression sur l'impact et serra les dents au plus fort, avant de s'écrouler sur le flanc dans un amas de poussière. La souffrance qui irradiait dans ses nerfs lui fit perdre ses sens il voyait trouble, son ouïe lui lança des acouphènes bilatéraux qui lui déchiraient les tempes. Le goût métallique du sang dans sa bouche disparaissait peu à peu ainsi que le contact sec de la poussière sur ses lèvres. Ses paupières devinrent lourdes et bientôt il fut plongé dans le noir. La sueur qui s'écoulait de son front transformait la terre aride plaquée sur ses joues, en de petites gouttes souillées qui tombaient jusque dans le creux de ses clavicules. En quelques secondes, il fut vidé de son énergie, sa respiration saccadée et fragile.

Au plus vite il fut repéré par un de ses coéquipiers qui le traîna par les bras derrière un mur en ruine. Son sauveur pris soin de l'asseoir contre les parpaings et déposa son bonnet sur la plaie du docteur souffrant. Pendant le déplacement, le médigun fut abandonné en plein milieu du terrain, celui qui avait transporté Médic dans un endroit plus sécurisé n'ayant pu attraper le souffleur de guérison. Lorsque Demoman se rendit compte qu'il ne pouvait rien faire pour celui-ci sans le médigun, il n'hésita pas une seule seconde pour accourir vers l'appareil. Malheureusement, Sniper regardait dans la même direction et il lui tira en pleine tête. Demoman chuta, inerte. Le bruit lourd que projeta le fusil de Sniper résonna sourdement dans les oreilles de Médic. Désespéré et affaibli, il glissa contre le mur pour reposer sa tête contre le sol. Ainsi caché du monde, Médic ne fut retrouvé par ses autres coéquipiers BLU qu'après la fin du jeu.

Quand Heavy découvrit le corps gisant de son ami, il ne put s'empêcher de crier son nom avant de le porter aussitôt jusqu'à la base. Les autres s'occupèrent de récupérer le corps de Demoman et le médigun qui était à quelques centimètres du cadavre, si près du but. Engineer rejoignit Heavy et Médic à l'infirmerie, ramenant avec lui l'arme du docteur. Il la tendit à Heavy qui ne savait absolument pas quoi faire pour sauver son ami. Seul Médic savait se servir de son médigun, mais il s'était évanoui après s'être écroulé au sol. Le grand Heavy au bord des larmes et complètement paniqué essaya tant bien que mal de réveiller son coéquipier. Mais il ne réagissait plus c'était probablement fini pour lui.

Spy était enfin arrivé en ville. Après une bonne heure de marche, il se trouvait maintenant dans la rue principale. Il y avait foule et comme d'habitude c'était un brouhaha immense. Des marchands derrières leurs stands ne pouvaient s'empêcher de crier que leurs munitions étaient les meilleures. En face, c'était un autre qui rappliqué pour dire que c'était ses légumes qui étaient les plus délicieux. Cette avenue possédait une grande diversité.

À chaque intersection il pouvait apercevoir des gardes. Ils étaient habillés d'un uniforme noir, avec de grandes bottes de la même couleur. Ils avaient des mitaines aux doigts et leur visage était caché par un masque à gaz qui disposait de lentille rouge. Dans leurs mains, il y avait un fusil et sur leurs flans, des rangées de couteaux accrochés sur une ceinture. C'étaient le genre de personnes qu'il fallait éviter de croiser à tout prix selon son avis. Malheureusement, une patrouille débarqua quelques mètres plus loin en face de Spy. Parmi la foule, ils reconnurent tout de suite le mercenaire et lui demandèrent de faire halte.

« Hé ! Toi là-bas ! Quel est le nom de ta base ?! Ton équipe t'a donné ta liste d'approvisionnement ?! »

Alors que Spy se rendait compte qu'il allait se faire tuer s'ils savaient qu'il était venu pour un tout autre but, il utilisa sa montre pour se rendre invisible et s'enfuit en courant. Les gardes pointèrent leur arme et se mirent à courir après l'espion. Pour tenter de le retrouver, ils analysaient toutes les petites erreurs que Spy pouvait commettre, des indices de son passage telles que des personnes bousculées ou des stands trébuchés.

Mais Spy réussit tout de même à les semer après une longue course poursuite. Caché dans une impasse, il reprit calmement son souffle. Il était exténué ça faisait longtemps qu'il n'avait pas couru autant. Ce n'était pas vraiment son style après tout. Il était loin d'être comme Scout, il était beaucoup plus stratégique que ce gamin. Même si celui-ci lui manquait profondément, dire qu'il était maintenant remplacé par un avorton le dégoûtait.

Spy se redressa et remit correctement sa cravate. Pour passer inaperçu, l'expert en espionnage opta pour une transformation. Pendant qu'il se faisait courser, il avait pris soin d'enregistrer l'apparence d'un citoyen dans sa montre. Il pouvait maintenant utiliser son gadget pour devenir cette personne, comme un clonage.

Maintenant déguisé, il reprit la grande rue principale, Lakeside Street. Il cherchait quelque chose de précis.

Une jolie femme. Une magnifique demoiselle qu'il scannerait à l'intérieur de sa montre. Plus tard il pourrait prendre son apparence. Oui, c'était cela son nouveau stratagème : briser le cœur de Sniper à l'aide d'une dame.

Au départ il voulait seulement disparaître du jeu pour laisser son rival en suspend, puis le faire tourner en bourrique, jusqu'à le rendre fou. Il voulait que Sniper ait le sentiment d'être observé, que Spy soit toujours parmi eux mais qu'au final, il ne trouve personne. De quoi perdre la tête. Et lorsque le RED aurait baissé sa garde et il l'aurait poignarder sauvagement avant de retrouver ses coéquipiers BLU. Mais le fait de ne n'avoir trouvé aucune faille pour se cacher quelques temps et repensé à la ville fit Spy changer d'idée. Dorénavant, il cherchait une belle personne qui pourrait faire Sniper flancher.

Après une bonne heure d'exploration en ville, il trouva enfin la perle rare. Elle était assise à une terrasse d'un petit café chic. Une brise légère faisait virevolter ses longs cheveux caramel et le soleil reflétait parfaitement sa peau lisse et pure. Ses lèvres divinement sculptées étaient ornées d'un rose frais. Son corps délicat était plongé dans une petite robe légère qui affinait ses jambes. De ses doigts fins, elle touillait gracieusement le café que le serveur venait de lui apporter. Elle était petite mais elle n'en restait pas moins ravissante, gardant une mine perpétuellement resplendissante accompagnée d'un petit sourire au coin de sa bouche. Spy n'attendis pas une seconde de plus et s'empressa d'aller à cette terrasse. Il passa discrètement derrière la jeune femme et appuya sur le bouton ''scanner'' de sa montre, l'appareil enregistrant rapidement son apparence. Puis il fit vivement demi-tour avant que la demoiselle ne se sente observée.

Il traversa une dernière fois Lakeside Street, puis il prit la direction du chemin qu'il l'avait emmené ici. Il lui fallut deux heures de marche avant d'arriver à la limite de la ville. A l'abri des gardes, il reprit son apparence et s'engagea une nouvelle fois à une longue marche pour rentrer à la base. C'était en milieu d'après-midi qu'il put apercevoir le bâtiment des BLU à l'horizon. Avant d'arriver devant la grande grille, il prit sa montre et se changea en la mélodieuse femme qu'il avait rencontrée précédemment. Contournant les grands murs qui les gardaient prisonniers, il arriva cette fois-ci devant le haut portail des RED. Eux aussi possédaient un chemin pour les mener en ville. Il poussa ce lourd portail et décida d'attendre sur un banc pour ne pas paraître trop suspect, faisant croire qu'il attendait qu'on aille le récupérer.

Il patientait maintenant depuis plusieurs heures, le soleil commençant à décliner. Soudain, un grand claquement de ferraille et une grosse voix grave se firent entendre. Spy redressa la tête et aperçut Sniper qui quittait le hangar des RED. Celui-ci fut étonnamment surpris de voir une jeune femme ici. Il s'approcha alors d'elle et lui demanda :

« Qu'est ce que vous fichez ici ? C'est certainement pas un endroit pour vous.

- Je... Je suis venue intégrer un nouveau job ici. » Spy mentit rapidement.

Sniper fut assommé par une telle réponse, mais surtout par la voix angélique qu'il venait d'entendre. Encore un peu abasourdi, il parla avec hésitation :

« Mais... Quel job ? J'veux dire on est des mercenaires ici, c'est dangereux.

- Oui je sais… Mais je n'ai pas refusé, car mon emploie n'est pas sur le terrain. En vérité je vais vous aider à... à ranger votre base, ou encore gérer les caisses d'approvisionnement qui sont apportées ici. »

Par chance, Spy savait bien mentir sans réfléchir trop longtemps, et Sniper goba tout ce qu'il raconta.

« D'accord. Ça doit être une nouvelle idée d'la direction sans doute. Mais... Comment tu comptes faire pour rester ici sans avoir pris d'affaires ? » Questionna Sniper en pointant le sol du doigt, soulignant le manque de bagage.

Spy n'y avait pas pensé. Avant d'être submergé par le stress, il trouva aussitôt une combine.

« On m'a volé ma valise durant le voyage... »

Spy joua son rôle à la perfection et n'oublia pas de baisser la tête pour bien dramatiser les choses. Sniper fut touché par la sensibilité de la jeune femme il baissa ses sourcils et afficha un sourire consolant.

« T'en fais pas. J'partais en ville pour le ravitaillement de l'équipe, j'peux bien te trouver quelques trucs dans un magasin pour que tu sois plus à l'aise. Genre affaires de toilette par exemple. » Finit le RED avec un clin d'œil.

« Merci, merci beaucoup ! » S'exclama Spy de sa nouvelle voix charmante. « À qui dois-je remercier des milliers de fois pour son gentil service ? » Demanda t-il avec un large et tendre sourire.

« Ah, euh... Sniper ! Et ah ! Où est-je la tête... Quel est ton nom à toi ? » Rajouta Sniper un peu gêné.

« Emily. Enchantée de vous rencontrer, Sniper.»

Le sourire de la jeune femme faillit faire tomber le mercenaire à la renverse. Elle était vraiment magnifique avec ses yeux jades qui rayonnaient de bonne humeur. Avant de partir pour la ville, le tireur d'élite des RED emmena Emily dans la base et la présenta au reste de son équipe. Tous trouvèrent cette demoiselle ravissante et elle fut vite draguée par le plus jeune de la bande. Elle le repoussa gentiment, mais il comprit aussitôt qu'il n'était pas son style.

« Bon je vais à Lumbermill city pour le ravitaillement. À plus les gars ! » Sniper avoua, en saluant d'une main ses coéquipiers avant de quitter la pièce.

Emily se retrouva donc au milieu de huit hommes plus ou moins surpris de son arrivée. Elle raconta l'identique baratin à ceux qui lui posèrent les mêmes questions que Sniper. Malheureusement, comme tout n'était que mensonges, elle fut bien embêtée quand on lui parla de chambre. Elle proposa donc de dormir à l'infirmerie, où elle ne gênerait personne. Elle fut alors surprise lorsque le médecin de l'équipe rétorqua que ce n'était sûrement pas un endroit approprié pour une femme. Et voilà que les RED se battaient pour avoir Emily dans leur chambre. Malheureusement pour eux, elle avait sa bonne idée en tête et elle ne comptait pas l'abandonner.

 

Join MovellasFind out what all the buzz is about. Join now to start sharing your creativity and passion
Loading ...