Âmes soeurs

Une fille. Un garçon. Elle, le petit chaperon rouge, lui, le grand méchant loup. Ils n'ont qu'une chose en commun: Ils s'aiment à comme deux âmes sœurs. A travers les horreurs qu'ils ont vécu à cause de l'un et de l'autre, ils s'aimeront toujours.

- Un thriller.

3Likes
1Comments
304Views
AA

6. Chapitre 6

[Chapitre 6]

Je suffoquai, le torse contre le sentier du petit bois. Incapable de me relever, je laissai le destin décider de mon sort. Mes oreilles sifflaient, mon sang devint glaciale dans mes veines. Une main agrippa mon col et me retourna sur le dos pour me frapper au visage. Je gémis de douleur et me mis de côté pour éviter d'être à nouveau frappée. Je voyais flou, incapable une nouvelle fois de reconnaître mon agresseur. Au lieu de cela, celui-ci me banda les yeux et la bouche ne pouvant que gémir. Puis il me retourna sur le ventre pour m'attacher les deux mains. Serrant bien fort la corde, il me pris ensuite comme un sac de pomme de terre sur son épaule. J'en déduis qu'il était forcément un homme pour avoir autant de force. Paralysée dans les deux sens du terme, j'étais impuissante et je sanglotai. L'homme me déposa, non, plutôt, me jeta dans sa voiture et la démarra donc immédiatement.

[• point de vue Junhyung

Je respirais à fond l'air fraîche de la soirée et pensais au événement passés. Tout à coup quelque chose s'enfonça dans mon bras. Je tournai de l'œil pour ensuite être rattraper de justesse par un inconnu qui rapidement m'emmena. Je ne pouvais pas réagir, mes membres ne m'obéissaient plus. on avait sûrement dû m'injecter un poison. Moi qui ne voyais plus Jiyeon au loin, seule et sans défense dans son fauteuil roulant s'éloigner de moi. ]

Je n'entendais plus que les roues de la voiture et le moteur tourner. Sûrement une vieille carcasse, en tout cas pas une voiture de sport. L'homme au volant parlait avec quelqu'un. Je ne pouvais pas déterminer et les voix, mon crâne était prêt à exploser dans la seconde. 

Une main se déposa sur ma cuisse, je fis ce que l'on appelle normalement un cri, mais seulement un gémissement sortis. J'essayai en vain avec mes mains attachées de me défendre. Je me tournai de l'autre côté de sorte à ce qu'il ne puisse pas atteindre ma jambe. Ils étaient bien deux, à en conclure deux hommes. Un d'eux me parlait mais je ne pouvais qu'entendre des chuchotements.

La main se retira et caressa ma chevelure. Je gigotai pour faire part de mon désaccord, mais je ne reçus qu'une gifle.

- Ferme-la!

Je me tus. Je respirais fort et mon coeur faisait d'énormes bonds dans cage thoracique. Bientôt il allait déchiré ma poitrine et sortir de mon corps. J'arrêtai cette pensée dégoûtante et essayai avec beaucoup d'efforts de me sortir de là. Pour me remonter le moral je pensais à Junhyung. Ce qui fit plutôt l'inverse de ce que j'attendais. 

A un certain moment, je remarquai que la voiture roulait désormais sur une petite route tellement elle vacillait. Je ne voyais rien mais la voiture s'arrêta et un des deux hommes me sortit de là et me pris comme un vulgaire sac. Déposant sa main sur ma fesse pour me maintenir, je tentai de gesticuler pour me libérer de son emprise, mais au lieux de ça, je tombai sur le sol froid et couverts de cailloux pointus et coupants. Je m'ouvris la joue et ma plaie me brûla tellement, que je hurlai le plus fort possible la bouche bandée. L'homme me ramassa et me reprit sur son épaule. Je sentais le sang chaud couler le long de mon cou jusqu'à ma poitrine. 

L'homme marcha un bout de temps puis s'arrêta et me jeta au sol. Cette fois-ci j'atteris sur un matelas donc un ressort ressortait et je me blessai pour la deuxième fois. Le bout de métal rouillé s'enfonça dans ma hanche et je m'évanouis de douleur. 

Join MovellasFind out what all the buzz is about. Join now to start sharing your creativity and passion
Loading ...