Âmes soeurs

Une fille. Un garçon. Elle, le petit chaperon rouge, lui, le grand méchant loup. Ils n'ont qu'une chose en commun: Ils s'aiment à comme deux âmes sœurs. A travers les horreurs qu'ils ont vécu à cause de l'un et de l'autre, ils s'aimeront toujours.

- Un thriller.

3Likes
1Comments
312Views
AA

5. Chapitre 5

[Chapitre 5]

Des voix. Je me concentrai et écoutai. Je ne pouvais pas ouvrir les yeux.

- Il y a peu de chances qu'elle sache à nouveau marcher convenablement, je suis désolée. ... Monsieur, veuillez quittez la chambre elle a besoin de repos. 

Cette voix m'étais inconnue.

- Non! Pourquoi êtes-vous toujours aussi pessimiste, vous ne savez pas lui faire une rééducation...

Cette voix-là m'étais familière. Le reste je ne pu l'entendre.

[• point de vue Junhyung

Je sortis de la chambre et laissai échapper un cri mélangé de tristesse et de colère.

- AISH! Pourquoi s'en prendre à elle?!

Je secouai violemment ma tête et partis vers la cafétéria de l'hôpital. Je pris un café que je bu d'une gorgée et laissai tomber ma tête sur la table. 

Soudain, la voix d'une infirmière retentit.

- Mr. Jong Jun Hyung?

Je me retourna et vis une dame habillée de blanc venir à ma rencontre. 

- J'ai des nouvelles pour vous, mademoiselle Park Ji Yeon vient de se réveillée. Elle souhaite vous parler, enfin je pense, puisque la première chose qu'elle a prononcé c'est votre nom... 

Sans attendre je me précipitai dans la chambre de Jiyeon. ]

Il était là. Je pouvait enfin le voir. D'une voix rauque, je prononçai une nouvelle fois chaque syllabe de son prénom. Puis je toussai, ma gorge me faisait un mal de chien. 

Il s'installa sur la chaise a côté de moi et pris immédiatement ma main.

- Tu ne peux pas savoir comme tu m'as manquée... 

Et il déposa un baiser sur mon front.

Lorsque je pus sortir de l'hôpital, cependant en chaise roulante, je respirai l'air fraîche d'une matinée comme les autres. Les médecins m'avait recommandé de parler le moins possible et de me reposer dès que j'étais rentrée. 

La porte d'entrée claqua derrière nous. Go Hara était restée chez ses parents pour ses vacances. Junhyung soupira puis s'accroupit devant moi et me regarda dans les yeux.

- Si tu veux, pour te changer les idées, on peut aller se promener au parc. Ça te tente? 

La soirée était fraîche, un léger vent faisait bouger les branches des arbres. Junhyung se tenait derrière mon fauteuil roulant et le poussait doucement. La lune était claire et les étoiles brillaient haut dans le ciel. 

Soudain, il s'arrêta.

- Je te suis vraiment reconnaissante. Sans toi je ne serais peut-être plus de ce monde. Tu ne peux pas savoir la peur de ma vie que j'ai eu. J'ai cru que j'allais mourir tellement on me ruait de coups. Je...

Une grosse boule se logea dans ma gorge, les larmes me montèrent aux yeux. C'était comme si on m'enfonçait un poignard dans la poitrine.

- Je-... je priais pour qu'on me laisse ou que tu rentres à temps... 

Un gros sanglot éclata de ma gorge.

En me retournant vers mon sauveur, une batte de baseball heurta ma tête. Immédiatement je m'écroulai au sol, laissant mon seul repère derrière moi, ma chaise roulante.

Join MovellasFind out what all the buzz is about. Join now to start sharing your creativity and passion
Loading ...