Albus Potter et le serviteur de Nagini

Albus Severus Potter , allait commencer sa première année à la célèbre école de sorcellerie de Poudlard. Lui qui croyait que cette année allai être calme et amusante, malgré les quelques bêtises qu'ils fesait avec ses amis. Il se trompait , car des choses malfaisantes s'organisait encore à Poudlard. Va-il devoir jouer les héros comme son père, le célèbre Harry Potter, il y a de ça tant d'année?

Il est plus facile d'avoir lue les sept tome de Harry Potter pour lire se livre

1Likes
3Comments
507Views
AA

1. Prologue

 

 

Albus, un jeune sorcier comme les autres, se préparait à entrer à la célèbre école de magie de Poudlard .Il était très inquiet à l’idée d’être envoyé dans une maison qu’il n’aimerait pas . Son choix se portait sur Griffondors qui était à son avis la meilleure maison . Cependant, s’il se rendait chez Pouffsoufle ou Serdaigle il pourrait l’accepter, mais il avait très peur d’être choisi dans la maison de Serpantards , celle ou tous les mages noirs avaient fait leurs études. Comme ce Voldemort qui avait tué ses grands-parents ou Béllatrix Lestrange qui avait tué son oncle, tant de personne qu’il aurait voulu connaître. Par contre, son père, le célèbre Harry Potter, lui avait promis que s’il voulait aller à Griffondor le Choixpeau l’y prend en considération ce que la personne désire.

 

Avec sa famille ,il avait acheté ses articles de magie au Chemin de Traverse. Celui-ci avait été rénové car une partie avait été détruite par Voldemort et ses partisans. Ils avaient acheté sa baguette chez un nouvel artisan ‘ Clovis Ollyvander ‘ . Ollyvander avait eu un fils il y a de nombreuses années et celui-ci a repris la relève de son père. Sa baguette souple d’une grandeur de 27,75 centimètre, flexible menue d’une plume d’hippogriffe à l’intérieure. Son père avait rajouté qu’elle était  identique à la sienne à l’exeption de la plume d’hippogriffe, lui elle était de phœnix. Il fallait aussi qu’il choisisse un animal de compagnie. Des qu’ils sont entrés chez ‘Pockenne And  Poockie’, un furet au duvet  noir au ventre et aux pattes blanches ,ayant un masque tel un raton laveur sur les yeux et une queue noire qui au bout apparaissait une touffe blanche, a sauter les pattes à sa cage et a poussé des petits cris. Albus l’a donc choisi car il était particulièrement rapide a tournoyer dans sa cage comparé au autre furet ordinaire et son pelage était joli et  adorablement doux sans parler de ses yeux bleux pétillant. Le vendeur avait spécifié que c’était la première fois que ce furet éprouvait tant d’amour envers un sorcier, et qu’il était jeune de quatre ans , avec la queue il mesurait 40 cm. La journée avait été merveilleuse! Lui, son frère James , sa sœur Lili , Hugo et Rose les enfants de son oncle  Ronald et de sa tante Hermione avaient passé la journée à examiner certaines phases de la magie , de nouveaux articles ou le meilleur, les équipements de Quidittch .Albus avait déja vu une partie de jeux  que jouait son frère, son père et les autres membres plus vieux de la famille. Mais jamais il n’avait eu droit d’examiner de si près un Cognard ou le plus beau des instruments, le Vif  D’ors! Comme son père ,il voulait être attrapeur , le jeune garçon adorait la vitesse , sentir le vent parcourir ses cheveux comme de vulgaires brindilles. Mais il n’avait ressenti ça qu’une seule fois. 

 

C’était l’été et il n’avait que 9 ans, ses parents et Lili étaient parti faire des  courses et son frère écoutait de la musique à fond dans sa chambre. Albus était descendu en douce chercher dans la cave le vieux balaie d’Harry. Il était rangé dans un bel étui de bois recouvert de cuire des couleurs de la maison de Griffondors , c’est à dire tout rouge avec les bordures et reliures jaune-orange, presque doré. Il l’avait retiré de son étui et apporter dehors puis l’avait enfourché mais aussitôt le balai c’était mis a voler dans tous les sens . Albus ne pouvait le contrôler, il ne l’avait jamais fait !Il se concentra donc de toutes ses forces et se mis le dos droit et le balaie figea. On aurait dit que le jeune venait de l’apprivoiser, que ce vulgaire manche de bois avait voulu l’écouter. Il avait réussi de contrôler le balai presque dui le premier coup! Puis, le jeune homme fila droit dans les airs exactement comme  il voulait le faire depuis longtemps. Cette sensation de liberté ne dura par contre pas très longtemps. Son père était revenu et avait fait diriger avec sa baguette le balai droit dans sa direction puis avait sermonné son fils  comme jamais. Prétendant qu’il aurait pue se blesser ou attirer les regards des moldus, surtout dans un quartier très fréquenté et dans ce cas avoir de sérieux problème avec le Ministère de la Magie ! Après cela Albus n’oublia plus jamais  cette sensation d’être libre,  mais tout de même il ne recommença pas .

 

Le Chemin de Traverse ressemblait à un long et large couloir , mais ce couloir avait un sol de brique rouge usé par le temps, bordé des magasins tous au long de chaque bord. Les boutiques avaient toutes quelque chose en commun, mais toutes avaient une différence qui les distinguait chacune à leur manière  ; elles étaient entièrement de forme rectangulaire mais une couleur ou un objet articuler par la magie les distinguait des autres magasins. Par exemple le magasins de madame Guipure ou l’on fabriquait des robes de sorciers sur mesure, avait un ciseau suspendu, qui coupait dans le vide au-dessus de l’affiche de bois annonçant son magasin. C’était la première fois qu’Albus pouvait remarquer ,autant cette beauté de la magie car il voyait ce qui l’attendait à l’école et cela le rendais fou de joie! Pendant toutes la journée il discutait , observait et poussait des « wow! » ou des « fantastique! » avec sa meilleure amie Rose et James son frère . Chacun trouvait quelque chose de nouveaux qu’il n’avait jamais vraiment remarqué avant .Pas même James qui faisait sa deuxième année a l’école de magie! Rose c’était les immenses bibliothèques de chez ‘ Eleonore Coutler’ qui avait une immense quantité de livre de Poudlard et de l’histoire de la magie. Elle avait hérité de sa mère l’amour pour les livres et l’intelligence. James, les nouveaux articles de farce et attrape de chez ‘Zonko’ . Puis , Évidement ,Albus le balai le plus rapide sur le marché le ‘MaxiVitesse’ qui va presque qu’aussi vite que le Vif D’or mais pas trop pour garder le jeux équivalent .

 

 

 

Join MovellasFind out what all the buzz is about. Join now to start sharing your creativity and passion
Loading ...