Un monde inoubliable

Tout laissait croire que cette journée serait comme les autres, jusqu’au moment où, un remplaçant fait son apparition dans
l’école. Immédiatement, Kelly le trouve étrange, mais elle est loin
de se douter dans quelle étrange aventure elle sera transportée…

5Likes
1Comments
334Views
AA

9. Une survie possible

À l’hôpital, le policier demande des questions au médecin :

-    Est-ce qu’ils sont en vie?

-    Oui

-    Fiouf

-   Mais pas pour longtemps. Leur vie est en danger.

-    Est-ce que vous savez comment sauver leur vie?

-    J’ai tout essayé mais malheureusement,  c’est impossible. Mais j’ai trouvé une seule solution.

-    C’est quoi? Demande le policier curieux.

-   C’est possible qu’un antidote puisse sauver ces deux jeunes adolescents.

Le médecin dit au policier quel antidote peut survivre les deux jeunes adolescents et le policier remercie infiniment le médecin. Ensuite, le policier est partie à son enquête. Il a décidé de voir les trois adolescents qui ont survécus.

                                          ***

-    Alexandro, dis-je curieusement, est-ce que tu te souviens de se que tu avais fais pendant les nuit?

-   Un peu

-   Dis-moi!

-    Je m’en souviens qu’il  y avait une partie de moi qui était méchant. Tu sais de se que je veux dire?

-   Oui

-   Cette partie de moi a hâte de te tuer. Chaque nuit, cette partie de moi me contrôle. Je ne peux pas me contrôler pendant la nuit.

-   Qu’est que nous devons faire? Inquiète-je.

-   Je ne sais pas mais ne t’inquiète pas, tout va bien en ce moment.

 

Le policier se rend ver mes trois amies. Le policier vois qu’il a de la chance pour parler avec Rosabelle mais pas les autres parce qu’ils dorment.

-   Bonjours, salut le policier, je ne te dérange pas?

-   Non, pas du tout, répond Rosabelle, mais les deux autres dorment.

-   Oui, je vois… Dis-moi, qu’est que s’est passé quand tu as perdu de connaissance?

Rosabelle explique tout de se qu’elle sait :

-   Au début, Kelly nous a dit qu’il reste six jours pour survivre et les six jours se sont passés. Aujourd’hui, c’est leur dernier jour pour survivre. C’est dans un monde. Dans ce monde, il y a une guerre entre Alexandro et Kelly. Pour sauver leur vie, c’est que sois Kelly tue Alexandro ou sois qu’Alexandro tue Kelly. Une fois tuer, un des deux va être en vie et l’autre, elle ou il mourra. C’est tout de se que je sais. Et la guerre commencera à quatre heures de l’après-midi. S’ils ne se tueront pas, ils mourront ensemble sûrement.

Le policier est effrayé d’entendre ça et il n’arrive pas à y croire. Il remercie Rosabelle et il part.

-   Je dois retrouver cet antidote au plus vite!

 

 

-   Alexandro…. Nous devons faire la guerre bientôt.

-   Oui, je sais

-    En fait, je ne voulais pas te tuer

-       Moi non plus

-     Tout se que je voulais c’est régler nos problèmes et de ne pas te tuer.

Triste et amoureux, Alexandro et moi nous nous s’approchons mais nous entendons un crie effrayé:

Maman! Crie Elizabella, éloigne-toi de papa!

Je m’éloigne un peu mais je sens que je suis en train de me transformer. Alexandro, Elizabella et moi nous nous transformons puis ensuite, Alexandro sourit méchamment :

-   Oh! Pauvre Kelly! Elle veut son pauvre chou d’amour et lui aussi! Haha ha! Souviens-toi que c’est la guerre, ma belle!

-   Oui, je le sais

-   Dommage que tes amis sont parties. Je vais amener touts mes guerriers, comme tu m’avais dis, et toi, tu as juste ta petite fille adorée. Haha ha!

-  Non, ce n’est pas juste Elizabella, répons-je sans me contrôler.

<< Est-ce que j’ai dis ça? >>

Je saute de plus en plus haut que je peux voler comme un géant oiseau blanc, sans me contrôler. Je siffle de plus en plus fort, sans me contrôler. Touts les gentils se rendent vers moi pour la grande guerre. Alexandro fait une grosse voix de loup et touts les méchants se rendent vers lui pour la grande guerre. Soudain, je sens une douleur dans ma tête et j’ai décidée de fermer les yeux. Je vois une image, l’image dit qu’il me reste des heures pour survivre. L’heure dit que c’est à 1 heure du matin que s’arrête la survie.

 

 

Quelques minutes et une heure avant 1 heure du matin, le médecin examine les corps.

-   Humm….

Mais soudain, le cœur des deux jeunes adolescents commence à battre de plus en plus fort. Le médecin essaye de calmer ça mais ça continue encore et encore. Il appelle vite la police pour l’antidote avant que se soit trop tard. 

                                        ***

Une heure pile avant 1 heure du matin, nous sommes prêts pour aller se battre.

-  Allez! Crie Alexandro, tuez les!

-   Allez! Crie-je, arrêtez les!

Touts les gentils courent vers les méchants et touts méchants courent vers les gentils. Rendue, ils se battent et je me bats avec Alexandro.

-  Tu n’es pas douée, ma belle!

-   Oui, je le suis!

Nous nous battons et j’essaye de réussir mon coup. Alors j’ai une solution :

-   Et si nous nous battons à mains? Demande-je.

-   Parfait!

Nous déposons nos épées et nous nous battons à mains. Je frappe Alexandro sur son visage puis il saigne un peu.

-   Bravo, ma belle! Mais souviens-toi que…

Il me frappe fort sur mon visage et je saigne.

-   QUE JE SUIS PLUS FORT QUE TOI!

-   NE ME TOUCHE PAS! TU AS COMPRIS?!?

Nous nous battons et j’essaye de me sauver de lui.

-   Tu te sauve, ma reine? Oh non! Tu ne te sauveras pas!

Il me pousse un gros air et je tombe, gravement blésée. Alexandro se rend vers moi puis il essaye de me frapper mais je lui pousse.

                                        ***

  Une dizaine de minutes avant 1 heure du matin, Les policiers se rendent vers l’hôpital et ils courent pour se rendre dans l’hôpital.

-   Je crois que c’est trop tars, dit un des policiers.

-   Non, c’est jamais trop tars, répond le grand policier, venez! 

Il y a des policiers qui restent à l’extérieur mais il y a aussi des policiers qui se rendent dans l’hôpital pour retrouver les deux jeunes victimes.

                            ***

Je pusse violemment Alexandro. Alexandro tombe parterre et j'avance vers lui. Mais il prend son épée et je saigne du bras.

-  Aie! Je t’ai dis que nous nous battons à mains!

-   Maintenant, c’est avec mon épée.

Alexandro se lève et j’essaye de me défendre. Il essaye de me tuer mais je me sauve puis il a raté son coup. Soudain, j’ai entendue un crie et c’est Elizabella :

-  AH!!! MAMAN!

Je me retourne pour voir mais Alexandro me frappe violentement et il a son épée vers mon cou.

-   Tu es trop concentrée envers ta fille, hein? Fais tes adieux!

<<Je ne veux pas mourir, pense-je. >>

                                    ***

Avant quelques minutes, les policiers sont déjà rentrés et ils voient les deux jeunes victimes. Mais ils sont effrayer de voir leurs cœurs se battre de plus en plus fort. Mais le pire, c’est mon cœur bat de plus en plus fort qu’Alexandro.

-  Il faut l’antidote! Dit le médecin inquiet.

-   Je l’ai! Répond le grand policier.

                              ***

Join MovellasFind out what all the buzz is about. Join now to start sharing your creativity and passion
Loading ...