Un monde inoubliable

Tout laissait croire que cette journée serait comme les autres, jusqu’au moment où, un remplaçant fait son apparition dans
l’école. Immédiatement, Kelly le trouve étrange, mais elle est loin
de se douter dans quelle étrange aventure elle sera transportée…

5Likes
1Comments
347Views
AA

10. La survie ou ne plus revenir à la vie

Alexandro est prêt pour me tuer.

<<Mon heure est venue, pense-je, attends… Mais Alexandro m’a dit qu’il y avait une partie de lui qui est méchant mais le vrai Alexandro est encore là! Ma solution, c’est sa… De toute façon, je vais mourir mais je voulais Alexandro, avant. Je ne veux pas tuer Alexandro, non plus. Il faut que je lui avoue tout!>>

-   Attends, Alexandro, je n’ai t’ai encore avouée quelques choses.

-   Quoi, encore? Répond Alexandro impatient.

-   Avant de mourir, je veux un baiser et aussi je veux t’avouer quelques choses.

Alexandro se sent un peu bizarre parce que ça lui touche le cœur. Mais il secoue et il reprend sa méchanceté :

-   Haha ha! Pour me faire avoir?!?

-   Non, en fait, je veux te dire que je t’aime. Je ne voulais pas te dire je t’aime parce que je croyais que ça ne marchera pas. Puis maintenant, je veux te le dire avant de mourir. Je t’aime, je t’aime, je t’aime énormément. Je veux que nous nous s’embrassions… Je veux le vrai Alexandro!

 Je pleure puis Alexandro commence à pleurer et il lâche son épée. C’est la première fois que je l’a vois pleurer.

-   Je ne veux pas te tuer, murmure Alexandro, moi aussi je t’aime!

-   Alors, mourrons ensemble.

Nous nous embrassions et je sens que mon heure est venue.

                                        ***                                                        

Après une minute de retard, le grand policier essaye de nous sauver et il met l’antidote dans notre bouche. Ils attendent que nous nous réveillions mais nos cœurs arrêtent de battre.

-  Non! Non! Non! Ils ne doivent pas mourir!

Le médecin et les policiers font de leurs possibles pour nous réveiller mais c’est impossible.

                                              ***

Alors  de se que je vois, ce n’est que des rêves. J’ai eu une belle vie mais ma vie a était courte. Chez le grand policier, le policier regarde les nouvelles en prenant son café, tristement.

-   Bonjours, salut la journaliste, je suis ici pour les nouvelles. J’ai malheureusement, une mauvaise nouvelle. À minuit, deux jeunes adolescents ont malheureusement trouvés la mort. Le grand policier avait mit l’antidote dans leurs bouche mais c’était trop tars. Le médecin et les policier ont fait de leurs possibles mais rien n’a marché, finalement…

Tout à coup, un téléphone sonne à côté du grand policier et il a répondu :

-   Bonjours, peux-je vous aider?

-   Bonjours, oui, je suis le médecin des deux jeunes victimes et j’ai une urgence.

Le policier est surpris :

-   Oui, je reviens tout de suite mais vous avez du temps pour me dire qu’est qui se passe?

-   Je n’est suis pas le temps! Venez vite!

Le policier se dépêche et il se prépare tout. Il prend son toast et il le mange en partant. Il sort à l’extérieur et il rentre dans sa voiture. 

                                    ***

Rendue dans l’hôpital et proche de l’endroit où est le médecin, elle rentre puis elle voit tout à coup, des cœurs en train de battre. Le policier n’arrive pas à y croire et il commence à capoter :

-   Ils… Ils… Ils sont en vie!

Je me réveille, fatiguée et je regarde le médecin puis la police :

-   Où… Où suis-je?

-   Tu es dans l’hôpital, répond le policier tout heureux, tu es gravement blessé mais tu es saint et sauf!

-   Alors je…. Je… Je…. Je.... Je suis vivante! Et Alexandro?

Nous nous regardons Alexandro qui est endormie. Il se réveille en disant :

-   Où suis-je?

Le policier répond la même réponse qu’il m’a répondue et Alexandro n’arrive pas à y croire :

-  Je… je suis vivant!

-   Nous sommes vivants! Dis-je en pleurant de joie, nous sommes saint et sauf!

-   Vous vous sentez bien? Demande le médecin.

-   Oui! Répondent je et Alexandro, plus mieux qu’avant!

Tout à coup, une foule de journalistes participent en nous filmant. Une journaliste parle devant la caméra et je crois bien qu’elle me demandera des questions :

-   Bonjours, salut la journaliste, je suis ici pour les nouvelles. Finalement, les deux adolescents sont revenus à la vie. Eux aussi, ils ont survécues. Le médecin et le policier vont nous expliquer comment ils ont sauvés ces deux jeunes.

La journaliste met son micro devant le policier et je vois que le policier est plutôt timide :

-    Heu… Bien… Comme la drogue bleu extrême était dans leurs corps et que nous avions découvert, nous avions eu une solution pour ces deux jeunes et c’est de chercher un antidote pour les sauver. Mais avant ça, trois adolescents ont survécues et j’ai parlé avec un de ces adolescents. L’adolescente m’a dit que les deux victimes avaient moins de temps pour survivre. Alors j’ai cherché l’antidote avec mes policiers, le plus vite possible. Mais quand nous avions revues les deux victimes, leurs cœurs battaient très fort. Alors je lui ai leurs donné l’antidote mais je croyais que c’était trop tars. Leurs cœurs arrêtaient de battre et j’étais déçue. Mais finalement, je suis tellement heureux parce que ces deux jeunes adolescents sont revenus à vie!

-    Incroyable! Répond la journaliste qui se tourne vers nous, et vous? Vos amis nous a dit que vous aviez les mêmes rêves et que vous aviez eu un monde. C’est une aventure inoubliable? Comme ça été?

Je souris répons :

-  C’est une longue histoire… Mais si vous voulez, je pourrai vous raconter comme un roman. Maintenant, je peux vous dire que ce monde est extraordinaire, inoubliable et incroyable. Comme si, vous êtes dans ce monde.

 

 

Join MovellasFind out what all the buzz is about. Join now to start sharing your creativity and passion
Loading ...