La vraie fille

L'aéroport Charles de Gaulle-tout le monde a perdu dans un monde qui ne cessera pas, yes avions qui vont et viennent sans arrêt. Au milieu de l'agitation, garçon rencontre une fille. Bagages récupère, des problèmes avec les passeports, les discussions en duty free ... tout le monde a perdu dans un monde qui ne cessera, mais ce qui arrive quand deux personnes trouvent de l'autre, mais plus difficile de se trouver réellement?
I thought maybe Movellas could do with some international appeal, and I'd been meaning to write a story in a foreign language for a while, so here it is. It's just a taster of what will be the real thing in time to come, and I do not speak French fluently (i.e lots of reliance on my dictionary and the occasional stint on the internet for resources!) therefore if you do I'd definitely appreciate a quick look over. There will undoubtedly be loads of mistakes, but it's a learning curve-and, per the term, one from which I'd like to come away having improved. Merci

6Likes
32Comments
1004Views
AA

2. La vie continue...

Après la situation avec la femme sombre derrière le comptoir, Simon était assis au bar de l'aéroport, et il but un jus de pommes parce qu’il pense que c’était trop tôt pour de l'alcool. À l'aéroport Charles de Gaulle, tout le monde est perdu dans un monde qui ne cessera pas. Les avions vont et viennent sans arrêt. Tant de peine, tant de tracas… Pourquoi? Les gens, les gens partout dans le monde, avec les visages heureux et les visages tristes et activités et de lieux à visiter et encore plus de gens à voir ... Partout dans le monde, en un seul endroit.

   Et puis il y avait les avions, en attendant d'être volé, glissant dans l'air sur les ailes dorées. Mais avec les visages heureux et les vacances joyeuses, il n'y avait bagages récupère, des problèmes avec les passeports, les arguments en duty free ... trop de problèmes à venir avec ces moments de plaisir; le même allés pour la vie en général. Se marier, puis divorcer rapidement. Heures de travail acharné dans un bureau, le tout pour un montant de rien, mais un au revoir sympathique et une boîte en carton pour les effets. Pourquoi? À quoi bon? La vie continue, quelle que soit. C'était un confort. Tout le monde est perdu dans un monde qui ne cessera, les avions qui vont et viennent sans arrêt, mais la vie continue…

   “Monsieur?”

Simon ne répondit pas un instant.

“Monsieur?”

Il leva la tête. “Je suis désolé. Qu'est-ce que c'est?”

“Voulez-vous un autre?”

“Non, merci.”

Il est reparti avec son manteau dans sa main, la tête dans les nuages ​​et son esprit à la dérive. Les visages heureux et les vacances joyeuses, il n'y avait bagages récupère, des problèmes avec les passeports, les arguments en duty free ... trop de problèmes à venir avec ces moments de plaisir; le même allés pour la vie en général. Marié, puis divorcé rapidement. Heures de travail acharné dans un bureau, le tout pour un montant de rien, mais un au revoir sympathique et une boîte en carton pour les effets. Pourquoi? À quoi bon? La vie continue, quel que soit. C'était un confort. Tout le monde a perdu dans un monde qui ne cessera, les avions qui vont et viennent sans arrêt, mais la vie continue…

   Soudain, il tomba la face en avant sur ​​le sol froid. Une voix féminine: "Hé, regardez où vous allez!"

“Pardonnez-moi!”

Il la regarda. Une belle peau, de belles lèvres, de beaux yeux, de beaux cheveux, beau corps ... mais elle n'était pas belle, dans ce sens. Non, pas beau. Mais le fait qu'elle n'était pas belle était ce qui la rendait si belle, les détails endoloris et les défauts qui n'étaient pas nécessaires dans son cas. Pas parfait, mais la personne la plus parfaite qu'il n'avait jamais vue de sa vie en même temps.

   Lena…

Join MovellasFind out what all the buzz is about. Join now to start sharing your creativity and passion
Loading ...