Truly.

Ceci est une fiction en français. Probablement traduite en anglais par le temps. J'espère que vous aimerez... C'est une histoire divisée en 3 parties distinctes : Truly, Madly & Deeply (Vraiment, Follement & Profondément) Un simple concert pourrait changer la vie de 4 jeunes filles. Émie, personnage principale, est la soeur aînée de Constance. Rose & Jade, ses meilleures amies, seront avec elle tout au long de l'histoire. Histoire de pure amitié, voire famille, qui se changera peut-être en amour... À vous de voir ! Surprises, fous rires, chicanes, amours et déceptions vous attendent. Aussi, je tiens à vous mentionner qu'elle est la première partie d'une trilogie. Le deuxième sera Madly et le dernier Deeply. Ce qui forme Truly, Madly, Deeply. Vous allez comprendre le lien à la toute fin ! J'espère que vous aimerez. Sur ce, bonne lecture !


5Likes
1Comments
1800Views
AA

10. Le choc de ma vie

''Moi et ma soeur courions dans les couloirs, sans savoir s'arrêter. Nous nous sommes arrêtées devant la chambre de ma mère, le 418. Une salle pour les grands brûlés. Je ne voyais pas son visage, caché sous plusieurs plâtres et bandages blancs. ''Maman ?'', avais-je demandé. Sans réponse. Constance redit le même mot, plus fort. Cette boule de neige continua jusqu'à-ce que moi et ma soeur crions le nom de ma mère en pleurant. Elle ne se réveillait pas. Elle n'était pas morte, mais dans un profond coma. Mon père était en parfaite santé, c'est même lui qui m'avait sorti des débris et des cendres de la maison. J'étais en vie, moi, sans aucune blessure grave. Moi, celle qui avait causé l'incendie.'' Et là, je n'en était plus cappable. Je ne pouvait plus parler, plus placer aucun mot de plus. Je ne pouvais pas regarder Louis dans les yeux, de peur qu'il me prenne pour un monstre. Mais c'est ce que j'étais, alors ça m'était égal. Les larmes coulaient en cascade sur mon visage rougi par le froid. Celles-cis laissaient des traces blanches sur mes joues, puis dans mon cou. Louis, depuis le début de mon histoire, me fixait dans les yeux, sans aucune expression. Ça y est, il me déteste. Mais c'est alors qu'il me prit dans ses bras, et commença à me chuchoter des mots à l'oreille. ''Calme-toi, ça va aller.'' ''C'est fini, tu n'as plus en t'en faire.'' ''Reste dans mes bras, je suis là pour ça.'' ''Pleure, ça va te faire du bien.'' ''Je ne laisserai personne te faire du mal, je serai ton protecteur.'' ''C'était un accident.'' ''Ta mère te pardonnera, je sais que c'est déjà fait. Elle t'aime.'' Ses paroles réconfortantes résonnaient dans ma tête. Il avait le tour, je l'aimait. Je l'aimait vraiment. Peut-être même un peu plus qu'amicalement. Nous restions comme ça durant une bonne heure. Et je ne voulait pas partir. Nous sommes donc tombés endormi sur le banc du parc, les bras de Louis m'enlaçant. Je me sentais en sécurité, même dans ce monde cruel. Ce garçon me faisait sentir invincible, plus forte. Comme une source d'énergie qui grandissait en moi. Qu'avait-il de plus que les autres ? Je ne sais point, mais je m'y accrochait comme à une bouée. J'ai passé une très belle nuit en sa compagnie, même hantée par les mauvais souvenirs. En me réveillant, Louis me regardait encore dans les yeux. Il avait des cernes sous les yeux, comme s'il n'avait pas dormi. ''As-tu dormi ?'' ''Non.'' ''Mais pourquoi, Louis ? Ce n'est pas très bon pour toi.'' ''Tu ne cessait pas de faire des cauchemards.'' ''Pardonne-moi, je ne voulais pas te réveiller...'' ''Oh non, ce ne sont pas tes cris le problème. Je ne voulais juste pas te laisser seule, je voulais veiller sur toi. Si quelque chose se produisait, je voulais être là pour te protéger.'' Mes yeux se sont illuminés. Il est si ... Je ne peux pas le décrire. Parfait ? Même ce mot n'est pas assez spécial pour le décrire. Je crois que je suis entrain de tomber amoureuse ... Thomas, je crois que tu as de la sérieuse compétition.

Join MovellasFind out what all the buzz is about. Join now to start sharing your creativity and passion
Loading ...