Truly.

Ceci est une fiction en français. Probablement traduite en anglais par le temps. J'espère que vous aimerez... C'est une histoire divisée en 3 parties distinctes : Truly, Madly & Deeply (Vraiment, Follement & Profondément) Un simple concert pourrait changer la vie de 4 jeunes filles. Émie, personnage principale, est la soeur aînée de Constance. Rose & Jade, ses meilleures amies, seront avec elle tout au long de l'histoire. Histoire de pure amitié, voire famille, qui se changera peut-être en amour... À vous de voir ! Surprises, fous rires, chicanes, amours et déceptions vous attendent. Aussi, je tiens à vous mentionner qu'elle est la première partie d'une trilogie. Le deuxième sera Madly et le dernier Deeply. Ce qui forme Truly, Madly, Deeply. Vous allez comprendre le lien à la toute fin ! J'espère que vous aimerez. Sur ce, bonne lecture !


5Likes
1Comments
1840Views
AA

8. Hyde Park

Louis me regardait, l'air épaté. ''Pourquoi es-tu partie ? Tout le monde parle de toi ! Je ne savais pas que tu étais une si bonne danseuse ! Tu as vraiment un talent, tu sais ?'' ''Merci, Louis. Je faisais ça pour prouver à Liam que je sais danser, pas pour amuser toute une foule. Je suis gênée, et tout le monde le sais. Je détestes les foules. Encore moins quand elles me regardent.'' Puis je repartis. Je comptais m'éloigner de Louis. Je ne pouvais pas croire qu'il avait dansé avec Claudine ! Je marchais, sans me retourner, d'un pas décidé vers la rue. En espérant qu'un taxi serait là ! J'entendis Louis me courir après. Je l'ai laissé faire. Il attendait un taxi avec moi. J'ai frissonné, qu'il fait froid dehors ! Comme dans un film, Louis m'a regardé amicalement et m'a tendu son veston. Je l'ai enfilé rapidement par-dessus ma robe. Le taxi est arrivé. J'ai grimpé rapidement. Louis est entré du côté droit de la voiture, à l'arrière. ''Heum, Louis, c'est OK. Je sais me rendre chez moi toute seule.'', lui dis-je. ''On ne va pas chez-toi. Direction Hyde Park.'', dit-il au chauffeur. Quoi ? Mais où m'emmenait-il ? J'avais hâte, mais j'étais tout de même stressée. Arrivés là-bas, Louis vint m'ouvrir ma portière. Il paya le chauffeur, et me tira amicalement le bras pour m'emmener je ne sais où. En arrivant dans un champ de tulipes, Louis sortit un objet de sa poche. Son iPod je crois. Mais que voulait-il faire ? Il mit une chanson lente, et m'attira vers lui avec une douceur surprenante. Ses bras fermes s'enroulèrent autour de ma taille. Nous commencèrent notre valse. Un pas ici, un pas par là. J'ai remarqué que Louis sentait très bon. Il ne portait aucun parfum, c'était uniquement son odeur naturelle qui sentait si bon. Je sentait son souffle dans mes cheveux. ''Tu sens bonne.'', me dit-il. ''Heum, merci.'' Un petit rire m'échappa. ''Es-tu toujours aussi gênée de danser, maintenant ?'' ''Non, Louis, non. Merci.'' Il était si gentil ! Je voulais qu'il reste mon ami. ''Est-ce que nous avons gagné le pari ?'', me demanda-t-il. ''Vois ça comme tu veux.'', répondis-je. En effet qu'ils avaient gagné le pari, en fait Louis avait gagné le pari. Il était le seul des cinq à qui je faisais confiance.  Je ne voulais surtout pas le perdre, car c'était l'une des rares fois où je me sentais réellement bien. Après le slow, il m'emmena dans un autre endroit. Un parc je crois. Il m'assit sur une balançoire. Il commença à me pousser, ce qui me faisait rire car il faisait comme si j'étais méga lourde. Après il s'assit sur la balançoire à côté de moi. Nous parlions de tout et de rien. J'en ai appri quand même assez sur lui,. Je sais qu'il chante, en effet. J'ai appri qu'il faisait du soccer, comme moi durant l'été. J'ai appri qu'il est né le 24 décembre, une journée avant moi. Il a cinq soeurs (Georgia, Charlotte, Félicité et des jumelles : Daisy et Phoebe). ''Parle-moi de toi.'', me demanda-t-il. ''OK. J'ai une petite soeur, Constance. Comme tu l'as probablement remarqué, je danse. C'est ma façon de m'évad- enfin bref. Je joue aussi au soccer. Mes meilleures amies, Rose et Jade, ont été là pour moi quand j'en avait besoin. Nickola m'a sauvé la vie. C'est pour ça qu'il est mon meilleur ami.'' J'essayais d'éviter LE sujet. Mais cela n'a pas marché : ''Et avec ta famille ?'' Les larmes menaçaient de couler. Une s'échappa de mon oeil. Merde ! Moi qui voulait rester forte sur ce sujet ! Une sorti de mon oeil, puis une autre. Finalement, ç'a finit en cascade. Je tournai la tête, et enfoui mon visage dans mes mains. Je voulais pleurer en silence. ''Émie, pardonne-moi. Je ne voulais pas employer le sujet ... Je crois que tu devrais m'en parler. Je vais le garder pour moi. Parler va te faire du bien, crois-moi.'' J'avais envie de lui dire ... Mais j'avais peur de sa réaction. Allait-il encore vouloir de moi ? ''Tu me promets de ne pas me détester ?'', demandais-je. ''Impossible.'' Il était tellement mignon ... Je me sentais en confiance, entre bonnes mains. Alors je le lui dit ...

Join MovellasFind out what all the buzz is about. Join now to start sharing your creativity and passion
Loading ...