Another day, Another night.

Abbygaelle March Sullivan est une jeune fille de 17 ans. Elle adore vivre sa vie comme elle le chante. Jusqu'à ce qu'on terrible accident lui gâche entièrement la vie... Les One Direction, comme on les appelle si bien au lycée, l'aideront à traverser cette difficile épreuve. Le problème est le suivant. Va-t-elle craquer ? Va-t-elle toujours avoir cette joie qui l'habitait ?




-MS.

9Likes
10Comments
2168Views
AA

5. Problème ?

Je me changeais rapidement. Au lieu de mon tshirt gris foncé et de mes jeans couleur saumon, j'optais pour du confortable. Une paire de jogging noir et un sweet shirt vert pomme. Un trait de crayon et hop. Ma mère me reconduisît chez Harry. "Bonne soirée" lui souhaitais-je. Sur le palier, devant sa porte, j'inspirais profondément avant se toquer 3 coups. Il m'ouvrit, d'un sourire timide. Il me laissa entrer. Comme à son habitude, quand je viens chez lui, une doudou était installée sur l'accoudoir du sofa, avec du pop-corn et des sodas sur la table basse. Il m'enlaça rapidement et enclencha le DVD.

-Quel est le film, ce soir ?

-Tu vas rire. Activité paranormale 2.

-Oho, arrête je vais mourir. le narguais-je.

-Tu te cacheras sous la couverture.

Il s'assoit à côté de moi, soda à l'orange en main. il posa son bras autour de mes épaules, me rapprochant de lui. Tout au long du film, on lachait des petits commentaires qui nous firent rire tout les deux. Au moins, un petit poids s'enlevait. Je faisais semblant d'avoir peur, de stresser comme une malade, tandis qu'Harry, était complêtement effrayé. Je vais bien rire de sa gueule demain au lycée... Machiavélique que je suis.

-NON MAIS T'AS VU ! LE BÉBÉ BOUGE TOUT SEUL PUTAIN. cria Harry, en se cachant dans la couverture.

-Attend, qui a dit que l'autre se cacherais sous la couverture ? demandais-je, usant de beaucoup d'efforts pour ne pas rire.

-La ferme.

HAHA. Je déposais un bisou au sommet du crâne du bouclé. Mais...

Il en décida autrement. D'après moi, il voulait me dire quelque chose, il releva la tête et les lèvres entrèrent en contact avec les miennes. Nos yeux se croisent. Un cri parvint à nos oreilles. Le film roulait toujours, et la mère de l'enfant l'avait retrouvé hors du berceau. Il se sépara de moi, assomé par le cri et dépassé par le précédent évènement. Le film se passa tranquillement, un peu trop lentement à mon gout. Nous ne passions aucun commentaires, aucun sortait de nos bouches. Un silence gênant pesait sur mes épaules. Sa va être encore plus difficile de lui parler après ça...

Au bout d'une demie-heure à ne pas bouger, ne pas parler, ne rien penser, à rester immobile comme une statue me rendait folle. Bon, je me lance.

-Harry, je-

Un klaxon se fit entendre devant la maison. Il devait être 23h, comme ma mère m'avait dit qu'elle rentrerait.

-C'est ma mère, dis-je.

-Ah, alors... Au revoir Abby, à demain. dit-il, timidement.

Il m'enlaça tout de même, m'ouvrit sa porte d'entrée et me retint par après.

-Abby, reste à dormir. m'ordonna-t-il.

-Pourquoi ? Je peux très bien rentrer chez moi.

-Regarde dans quel état est ton père.

Il avait l'air inquiet. Je regardais à l'intérieur de la voiture noire, mon père était saoul. Ma mère était pompette. Mais quand même, je pouvais rentrer chez moi, puisqu'ils sont venus me chercher. Je me défit de la poigne d'Harry, m'engouffra dans le véhicule et partit. Je me remémorais la journée d'aujourd'hui. Un accident, la rencontre de Louis, mes retrouvailles avec Harry, mon retard le premier cours, l'attaque d'une enragée, la rencontre des gars, l'invitation de Zayn, l'accrochage avec Harry... Je regardais par la fenêtre quand mon père passa devant la maison. Il avait passé tout droit !

-Heu, papa ? T'as dépassé la maison, tu le savais ça ?

Il dormait au volant. Et on arrivait sur un boulevard. Affolée, j'essayais de pousser mon père du volant pour essayer de rentrer. Mais trop tard, je n'ai pas pu l'éviter.

Join MovellasFind out what all the buzz is about. Join now to start sharing your creativity and passion
Loading ...