Another day, Another night.

Abbygaelle March Sullivan est une jeune fille de 17 ans. Elle adore vivre sa vie comme elle le chante. Jusqu'à ce qu'on terrible accident lui gâche entièrement la vie... Les One Direction, comme on les appelle si bien au lycée, l'aideront à traverser cette difficile épreuve. Le problème est le suivant. Va-t-elle craquer ? Va-t-elle toujours avoir cette joie qui l'habitait ?




-MS.

9Likes
10Comments
2173Views
AA

4. La poisse.

-On t'avait jamais dit que ta voix était magnifique ? demanda Niall en posant ses orbites crystal sur moi.

-Y'a bien Harry, mais je suis rien comparée à lui.

-Ça, c'est ce que tu crois. Crois moi, ta voix est superbe, faut juste la mettre à profit, maintenant.

Menteurs. Ma voix n'est pas si exceptionnelle que ça. Je les prévenais que j'allais à mon casier pour aller chercher mon repas. En gros, l'école a 3 étages; un rez-de-chaussé, un étage de casiers (là où il y a les tables) et deux étages de cours. Mon casier était dans le fond d'une rangée, près des gymnases. Mon sac en main, je refermais la porte métallique couleur pêche quand on m'interpella. "Hé, toi !"

-Je peux t'aider ?

-Pourquoi tu te tiens avec les One Direction ?

-Pardon ?

-Fais pas ton innocente, connasse-

Les insultes envers moi, c'est automatique. Une baffe dans la figure. Elle se tenait la joue, rougie et avec la trace de 3 de mes doigts. Ses yeux bruns me regardaient avec dégout et haine. Haha, c'est marrant. Si elle croit m'atteindre avec ça, elle se met le doigt dans l'oeil jusqu'au coude. Mais, elle voulait dire quoi, par "One Direction" ? Je demanderai aux gars tout à l'heure. En retournant à la table, les gars n'étaient plus là. Oh, ils sont passé où ces enfants-là ? Une mélodie à la guitare acoustique,  une autre au piano, des voix... Des chants. Wait, what ? Un groupe de personnes s'était attroupé autour du piano. Je me dirigeais vers celui-ci et poussais un peu les gens. Ah, je les ai retrouvés. Ils chantaient tous, Louis au piano, Niall à la guitare, une chanson de Coldplay, "Viva La Vida". La chanson se termina quelques secondes plus tard, un tonnerre d'applaudissements intense parvint à mes oreilles, me transperçant presque les tympans. J'avais manqué une occasion de voir les gars chanter ensemble. Que je suis triste.

-Abby ! Où t'étais, voyons ?! demanda Louis.

-À mon casier, vous m'avez pas écoutée ?

-Ah, bah faut croire que non, désolé.

-Hé, j'ai une question.

-Yup ?

-C'est qui, les... One Direction, je crois ?

-Bah, c'est nous. Nous 5. Liam, Harry, Zayn, Niall & moi.

-Ah. D'accord.

Alors, cette énergumène m'a dit de ne plus les approcher ? PFF, qu'elle aille se jeter en bas d'un pont. C'est pas elle qui va diriger ma vie.

-Hé, Abby ! m'interpela Zayn. Il y aura une fête de rentrée, chez moi. Tu vas venir ?

-Hé bien...

-Oooooooh, s'il-te-plaiiiiiiit, ce serait trop génial si tu venaiiiiiiiis. Dit ouiiiiiiii.

HAHAHA.

-... Je t'en reparle, d'accord ?

Il fit une petite moue, avant de retourner voir les autres, toujours près du piano. La cloche allait bientot sonner, mais je n'avais pas de cours, cet aprem. J'en décidais donc de rentrer chez moi.

-Au revoir, les gars !

-T'as pas de cours cet après-midi ? demanda Liam.

-Non, j'ai fait mes cours ce matin.

-Mais, tu te souviens de cet accident, ce matin ? dit Louis.

-Attend, quoi ? intervena Harry.

-Elle a rentré dans un arbre, avec son scooter ce matin.

-Et tu m'as rien dit ?

-Bah, j'avais rien, j'avais rien à dire là dessus. Si j'aurais été blessée, tu l'aurais remarqué, je t'en aurais parlé.

Il me regarda d'un regard qui voulait dire "On s'en reparle plus tard et tu n'y échapperas pas". Bon, il m'a pas demandé de lui expliquer quoi que ce soit.

-Alors, je te ramène ?

-Bah, puisque mon scooter est mort, et que c'est à 3km à pied. Je dirais pas non. Merci.

On descendit au rez-de-chaussé, passa par l'entrée principale, et il me reconduisit jusque chez moi. "Au revoir" s'était-on dit avant de pousser la porte en bois massif de ma petite résidence. Ma mère était là, toujours habillée de son éternet tablier rose pastel, ses cheveux blonds teints attachés en queue de cheval basse étaient entachés de farine. Ses yeux verts se posèrent sur moi, d'une lueur bienveillante. Elle m'ouvrit ses bras, en arrivant dans le vestibule, après que j'ai refermé la porte d'entrée. Elle me prit dans ses bras.

-Bonjour Abbygaelle !

-Bonjour maman. Qu'est-ce que tu prépares, encore ? la taquinais-je.

-Tu vas adorer. Des biscuits, cette fois ! Au chocolat, double chocolat, aux noix, aux canberges... Mais il faudrait que j'aille prendre une douche, tu voudrais bien surveiller tout ça ?

-Oui, à toute à l'heure.

Elle partit dans la salle d'eau. Mon paternel n'était surement pas encore arrivé. Je me fit un verre de lait avant de m'assoir devant le poste de télé. Je zappais les chaines, en rigolant des quelques nulités qui passaient.

-Haha, elle s'est bien pété la gueule. -zap- Quelle robe moche. -zap- CE CHIEN EST TROP MIGNOOOOON ! -zap- Sa voix est bizarre. -zap- Oh, il chante bien, lui. -zap-...

-Abby ? Tu peux venir, une minute ? m'appella ma mère.

-J'arrive.

J'éteignis le four, puisque je devais le faire, et monta les quelques marches qui me sépara de la salle d'eau.

-Ouaip ?

-Ce soir, on va chez les Payne pour une petite soirée. Nous ne reviendrons pas très tard, peut-être vers 22h, 23 tout au plus. Si tu veux aller chez Harry, tu peux, on passera pour te chercher.

-D'ac. Amusez vous bien !

Je lui fit un bisou sur la joue. J'envoyais un message à Harry, pour le prévenir que je passerais la soirée chez lui. Il avait pas l'air si joyeux que ça, vu ton sms. Je lui expliquerai tout ce soir, bon. Qu'il se fache pas pour une ânerie de la sorte.

Join MovellasFind out what all the buzz is about. Join now to start sharing your creativity and passion
Loading ...