Another day, Another night.

Abbygaelle March Sullivan est une jeune fille de 17 ans. Elle adore vivre sa vie comme elle le chante. Jusqu'à ce qu'on terrible accident lui gâche entièrement la vie... Les One Direction, comme on les appelle si bien au lycée, l'aideront à traverser cette difficile épreuve. Le problème est le suivant. Va-t-elle craquer ? Va-t-elle toujours avoir cette joie qui l'habitait ? -MS.

9Likes
10Comments
2120Views
AA

3. HARRY.

Je me suis mise à sa hauteur, l'enlaçais rapidement avant de lui dire "merci pour ce matin" pour ensuite tourner les talons. Je courrais presque dans les couloirs, mais je ne le voyais pas. Il arrivera peut-être plus tard. La cloche allait sonner dans un quart d'heure et il me faudrait mon horaire. Je me levais, et deux grandes mains se posèrent sur mes yeux, m'arrachant un petut cri de surprise.

-HARRY.

Il enleva ses mains, moi, je me jetais dessus, l'enlaçant de toutes mes forces. Il rit face à cette réaction, mais répondit à mon étreinte en me serrant encore plus fort. Une vertèbre craqua.

-Oh, ça va ? J'ai entendu une vertèbre craquer.

-Je pourrais bien parler de toi ! Comment tu vas, depuis ton opération à Londres ?

-Y'a eu une petite complication, mais ça va maintenant.

-Une complication ? fis-je, inquiète.

-Ouais, j'ai fait une crise, pendant qu'ils m'opéraient, ils ont coupé accidentellement une veine près du gros intestin... Une histoire de fou, je t'assure.

On continuait de parler jusqu'à ce que la cloche sonne et qu'on aille dans nos classes respectives. Mais, l'idiote, je n'ai pas été chercher mon horaire. J'allais certainement arriver en retard au premier cours.. Je descendais à l'étage inférieur, me rendant au secrétariat. La dame me demanda gentiment ce que je faisais là, je lui répondais que je venais chercher mon horaire. Elle me le donna, et où devais-je aller ? Au 3e étage, pour un cours de physique. La porte était fermée, j'ai du toquer pour qu'on m'ouvre. Je saluais timidement le professeur et allais m'assoir au fond, là où il y avait encore de la place. Le cours se passa tranquillement. Après deux heures de physique intense, la cloche sonna pour nous laisser aller déjeuner. Je sortais en dernier de la classe, après les sermons de mon prof me disant que je devais être plus organisée et mieux gérer mon temps, blablabla, quand une main s'appuya sur mon épaule, me laissant entrevoir les yeux de mon interlocuteur en me retournant.

-Hé, Abbygaelle !

-Oh, je t'en prie, appelle moi Abby.

-Rectification. Hé, Abby !

-Haha, Coucou Louis.

-Je voulais savoir si tu voulais venir manger avec moi ce midi.

-Eh bien, je ne sais pas trop, je pensais la passer avec harry puisque ça fait quand même 3 mois que je ne l'ai pas vu...

-Harry ? Styles ?

-Oui, tu le connais ?

-Ouais, il est avec moi en option musique.

-Sa ne m'étonne même pas, il adore la musique. Comme moi d'ailleurs.

-Il faut vraiment que je te présente aux gars, ils vont t'adorer.

Il passa son bras autour de mes épaules, me trainant jusqu'aux tables. Après de brèves salutations et présentations, il y avait un blond aux yeux bleus, Niall, un mécheux aux yeux caramel, Liam et un pakistanais aux yeux marrons, Zayn.

-Alors, commença Niall, c'est toi, la copine à Louis ?

-Oh oui, depuis le temps qu'il en parle ! renchérit Liam.

-Heu, en fait je ne connais Louis que depuis ce matin..

-Oh, désolés.

-Les gars, c'est Abbygaelle. Pas Eleanor. dit Louis.

-Coucou les jeuuuuuuunes !

Une voix que trop familière s'éleva derrière moi. Il me fit le même coup que ce matin, les mains sur les yeux. Harry s'est assis à côté ce moi, passant son bras comme Louis, quelques minutes plus tôt. Sur cet étage, il y avait une mini-salle de musique commune, avec deux guitares, une sèche et une électrique, un piano et deux microphones déjà prêts à utiliser. Zayn avait son MP3 dans les mains, je le lui volais et lisais à haute voix le titre de la chanson qu'il écoutait. Les garçons ont commencé à débattre sur la musique, pendant un bout de temps. Une petite mélodie de piano flottait maintenant dans mes oreilles. Je me retournais pour voir qui jouait. J'ai tout de suite reconnu l'une de mes chansons préférées; I Won't Give Up de Jason Mraz. Sans m'en rendre vraiment compte, je me suis mise à fredonner les paroles. Sans m'en rendre compte non plus, les garçons m'écoutaient chanter. HEU. NON ! Je me tape la honte, là.

Join MovellasFind out what all the buzz is about. Join now to start sharing your creativity and passion
Loading ...